mercredi 6 septembre 2017

Avis en Vrac #50 : Michel Bussi, Anne McCaffrey, Ilona Andrews et Amanda Stevens

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !


Nymphéas noirs
de Michel Bussi
Année de sortie : 2010
Éditeur : Pocket
Nombre de pages : 512
Genre : Policier


Une bonne lecture mais pas pour autant un coup de cœur. J'ai été surprise, agréablement, par la fin, mais ce fait unique n'a pas pour autant réussi à vraiment remonter mon avis au delà d'une bonne lecture.

L'histoire est celle d'un meurtre, celui d'un des notables du village de Giverny, connu pour être le village de Monet ou il a peint de nombreuses toiles dont ces fameux nymphéas. Nous suivons l'histoire à travers les yeux de trois femmes d'ages divers vivant dans le village.
L'enquête prend des tours et des détours et plusieurs crimes sont au final réunis.

J'ai apprécié la retenue de l'auteur. On ne tombe jamais dans le gore ou le sensationnel. J'ai apprécié d'avoir les avis des différents personnages car ils ont chacun une vision unique qui nous donne petit à petit des indices sur la vie du village et les secrets qui y sont cachés.
J'ai aussi bien aimé l'ambiance générale de ce petit village envahi de touristes, en fait ça m'a rappelé presque mon enfance car j'ai aussi habité dans un lieu très touristique et je me suis donc bien retrouvé dedans et tout m'a bien semblé juste en fait.

Après on peut peut être dire que c'est un peu long, et c'est vrai qu'il y a eu certains passages ou j'ai ressentir une certaine longueur mais jamais très marqué car au final il se passe toujours des événements et on fini par oublier ce qu'on pensait avant.

J'ai trouvé l'intrigue très convaincante, je n'avais pas du tout deviné à l'avance. D'ailleurs je ne pense pas qu'on puisse vraiment deviner sur ce livre, ce n'est d'ailleurs pas vraiment l’intérêt. C'était une lecture solide et distrayante avec un poil de longueurs à certains moments.
Je n'ai pas été totalement emballé mais j'ai passé un bon moment.

16/20



La Ballade de Pern : Les Renégats de Pern
de Anne McCaffrey
Année de sortie : 1991
Éditeur : Pocket
Nombre de pages : 410
Genre : Science-fiction


Une lecture qui m'a agréablement surprise. Enfin une relecture ici vu que j'avais déjà lu ce tome il y a plus d'une 20ènes d'années.
Pour être franche je ne me souvenais pas du tout de ce tome. Et en plus le début a été difficile. Mais une fois bien lancé dans l'histoire j'ai vraiment bien apprécié de retrouver les personnages de l'histoire principale et de voir vraiment avancer l'intrigue.

L'histoire se focalise d'abord sur plusieurs personnes pendant la même période que tout le début de l'intrigue principale, du Vol du Dragon au Dragon Blanc. Ces personnes se retrouvent brutalement mises à la porte des différents forts, weyrs et ateliers pour diverses raisons.
En effet pendant cette période la population a vraiment énormément souffert. La survie était de mise car les dragons n'arrivaient pas à gérer correctement toutes les tombées de fils qui dont détruisaient les habitations et les récoltes. De ce fait certaines personnes plus ou moins bien intentionnées (ou mal) ont décidé de ne garder dans leurs forts que les habitants les plus utiles et donc tout une partie de la population c'est retrouvée sans toit sur sa tête durant les chutes.

Nous suivons donc plusieurs groupes de personnes, et les diverses réactions que l'ont peut avoir quand on est victime. Du désespoir à la révolte en passant par la briganderie et la piraterie.
Et puis ensuite nous repartons vraiment à la suite de l'histoire principale, nous retrouvons nos personnages habituels. Et c'est la qu'on voit vraiment l'impact de ces groupes de personnes sur le monde et comment les weyrs et forts arrivent à les gérer.

J'avoue que j'ai eu un peu de mal avec le tout début du livre. En fait j'avais l'impression de suivre plein de petites histoires individuelles et de ne pas comprendre vraiment l’intérêt de ces histoires et leur points communs. il m'a fallu aussi un petit temps d'adaptation avant de comprendre quand l'histoire se déroulait vraiment.
Mais une fois arrivé à la partie qui rejoint l'histoire générale, ça n'a été que du bonheur.

16.5/20



Dynasties, tome 3 : De Feu et de Braises/Hidden Legacy, book 3: Wildfire
de Ilona Andrews
 Année de sortie : 2017
Éditeur : Avon
Nombre de pages : 391
Genre : Urban fantasy


Malgré sa couverture ultra moche, je l'attendais celui ci, avec impatience. Et il ne m'a pas du tout déçu ! Je dirais même qu'il a dépassé mes attentes, je l'ai trouvé vraiment super, meilleur que le précédent.

L'histoire continue directement après les faits du tome précédent. Nevada revient de vacances bien méritées avec Rogan quand elle reçois une visite de l'ex fiancée de celui ci qui souhaite son aide pour retrouver son mari qui a disparu depuis quelques jours. On reprend le principe du tome précédent, elle ne peux pas obtenir d'aide parce que les autorités ne s'occupent pas des maisons et que les maisons ne s'occupent pas d'elle, car elle est très bas dans l'échelle de pouvoir et que ça arrange certaines personnes de ne rien faire. Nevada est donc son ultime retours et bien sur celle ci ne peux pas refuser, elle est bien trop gentille pour ça. 
Il se trouve que justement dés qu'elle prend cette enquête elle se retrouve à nouveau confrontée au fameux groupe dont le but est de faire tomber le gouvernement qu'elle avait déjà arrêté dans le premier tome. En quoi sont-ils lié à l'enlèvement du mari de sa cliente et quels sont leurs plans?
En plus de tout cela Nevada est aussi confrontée à sa grand mère qui voudrait bien mettre la main sur elle pour prendre sa succession par tous les moyens, mais Nevada n'a pas du tout envie de travailler comme un mouton avec celle ci, elle va donc tout faire pour faire de sa propre famille une nouvelle maison avec tous les risques que cela comporte !

Et bien il s'en passe des choses dans ce tome, le rythme de faiblit pas une seule seconde ! Je crois pouvoir dire que ce tome est mon préféré de la trilogie pour l'instant. Les différentes menaces rencontrées jusqu'ici se rassemblent et Nevada n'a plus une minute à elle tellement elle est assailli de toute parts. 

On a vraiment tout ce qui fait de la bonne urban fantasy dans cette série, entre le world building qui est vraiment complexe et plein de subtilités, la relation entre Nevada et Rogan qui elle aussi est passionnante mais le point qui vraiment fait sa force se sont les liens familiaux qui se renforcent ici encore. 
La famille de Nevada est vraiment le point fort encore une fois, on se focalise ici sur d'autres membres de la famille car dans le but de monter une maison il faut enregistrer les membres. Du coup ça nous permet en 3 tomes d'avoir vraiment une image complète des différentes capacités familiales. Ils sont tellement attachants tous, et pas dans le coté famille parfaite mais plus justement parce qu'ils se complètent bien malgré leurs différences.

Bref une excellente lecture, qui en plus fini en nous annonçant qu'il y aura finalement une suite, une raison de plus pour me réjouir ! 

18/20



Graveyard Queen, tome 1 : Le secret du tombeau
de Amanda Stevens
Année de sortie : 2014
Éditeur : Harlequin
Nombre de pages : 416
Genre : Urban fantasy/fantastique


Je sais que ce livre est classé en Urban fantasy même chez nous (bit-lit quoi) mais pour moi il a vraiment plus sa place en fantastique car on est totalement dans le coté "peur de l'inconnu" et de l’irruption du surnaturel dans la vie réelle.
On pourrait bien sur argumenter sur le fait que le personnage principal voit les fantômes depuis toujours mais en fait elle n'y connait rien et elle a toujours vécu du coté humain de la chose et donc pour elle le surnaturel ne fait que s’immiscer la ou il ne devrait pas.

Amelia Gray est une jeune femme comme les autres, si ce n'est son don de pouvoir voir les fantôme, qui ne va jamais plus loin que ça car elle s'en éloigne dés que possible. Elle est aussi restauratrice de cimetières un métier passion car elle adore l'histoire et ces lieux si calme et loin de la vitesse des villes actuelles.
Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu. Un cadavre est découvert dans un des caveaux qu'elle restaure et voila sa vie qui va totalement changer. 
Tout dans ce livre est basé sur l'ambiance, Amelia est finalement très peureuse quand il s'agit de fantômes, elle s'en méfie comme de la peste et fera tout pour se protéger. Résultat on se retrouve avec un livre ou on est sans cesse sur le qui vive, et un personnage qui à les jeton quasiment en permanence. J'ai bien aimé la relation entre Amelia et l'inspecteur même si c'était un peu trop marqué à certains moments, ils étaient vraiment touchants tous les deux. Je suis bien contente d'ailleurs de la fin car une autre ne m'aurait pas du tout satisfaite.
Du coup c'est vraiment plus une ambiance de thriller, voir de lire d'horreur à certains moments, malgré l'ambiance un chouilla romantique à d'autres. On est donc bien loin de ce qui me plait le plus en général (oui je suis une vrai peureuse, je n'aime pas du tout les thriller et je n'en ai pas lu depuis des années car ils me mettent en général très mal à l'aise, chose que je n'aime pas du tout durant mes lectures)
Non pas que je n'ai pas aimé, je précise bien, mais j'avoue que même un très bon thriller, ou livre fantastique n'arrivera jamais au même niveau qu'un bon urban fantasy, ce sont juste mes gouts. Et ici je classerais bien ce livre en bon thriller car il m'a plu. Enfin il m'a plu au maximum qu'un thriller peut me plaire.

16/20

Challenge :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire