jeudi 11 juillet 2019

Sauvages, tome 1 : Le dernier loup de Maria Vale







Année de sortie : 2019
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 312
Genre : Romance paranormale





Mon avis :

Cela fait quelques temps que je tente de rattraper mon retard de chroniques, ce qui m'amène à ne plus faire de chroniques mais à privilégier les avis rapide rassemblés sur le blog sous forme d'Avis en Vrac. (On est en Juillet et j'en suis encore à me dépatouiller avec les livres lus en mai !)
Du coup il pourrait sembler bizarre que je sorte une chronique maintenant, surtout si il s'agit d'une romance, un peu éloigne de mes lectures/chroniques habituelles. En fait c'est juste le fait que j'avais beaucoup à en dire et du coup que l'ensemble était trop long pour un avis rapide. Donc ne vous inquiétez pas, rien n'a changé.

J'ai bien apprécié ce premier tome, on est loin des romances paranormales habituelles.

Le personnage principal, Silver, est une louve née prématurée arrachée au ventre de sa mère quand des chasseurs l'ont abattu. Elle souffre de ce que sa meute considère comme des "difformités". Elle est toute petite et lors de sa transformation en loup sa hanche se disloque et ne se reforme pas bien, lui donnant une patte infirme. De même quand elle est en "forme humaine" elle ne peux pas transformer toutes ses dents, qui restent longues et n'ont rien d'humain, et ses cheveux restent de la couleur de sa fourrure : argentés.
Elle est de toute façon bien plus loup qu'humain, ne se transformant qu'en cas de nécessite (besoin de pousses opposables).

De ce fait elle a toujours été un peu à part. Elle est la dernière des dernières dans la meute, le loup gamma du dernier échelon, le 14ième. Elle ne peut pas vraiment participer aux chasses, ni même aider la meute en allant dans le monde des humains. En gros elle survit à peine.

Sa cérémonie de passage à l'age adulte était en plein en train de se réaliser alors qu'un intrus arrive dans la zone. Il s'agit une homme d'une espèce détestée par les loups : un métamorphe.
Les métamorphes sont l'inverse des loups. Ce sont des humains qui peuvent se transformer en loup. Ils ne sont pas soumis à la pleine lune comme les loups et très souvent quand la trahison arrive, menant à la perte de meutes entières, c'est un métamorphe qui en est à l'origine.

Le métamorphe en question est grièvement blessé et ne pourra rester sur place que si il est recueilli par un membre de la meute. Silver y voit la un moyen de commencer à vivre vraiment. Car une fois à l'age adulte, si elle même n'est pas protégée elle sera condamnée à un rôle de servante des alphas de son échelon.
Elle saute sur l'occasion et se propose pour aider le nouveau.

Celui ci, Tiberius, est bien plus humain que loup, cela fait des années qu'il ne c'est pas transformé. Il ne sait ni chasser, ni même marcher comme un loup même transformé. En plus son histoire est trouble, peut-on lui faire confiance? Il est pourtant la seule chance de Silver pour avoir une vrai place dans la meute.

Mais entre les deux personnes si différentes car opposée, l'entente est-elle possible?

 
Dans un sens ça m'a rappelé les Meg Corbyn, car le coté loup est finalement plus important pour la meute que le coté humain. On y retrouve le même type d'humour avec les personnages qui tentent de comprendre les coutumes humaines sans vraiment y arriver, et qui apprennent à respecter des règles avec grande difficulté et de façon maladroite.

Dans l'ensemble j'ai bien apprécié. La romance n'était pas gnangnan, on partait plus sur un espèce de partenariat de survie entre Silver et Tiberius. Ils vont devoir affronter les épreuves ensemble pour s'en sortir. L'entente entre les deux met vraiment du temps à se manifester, ça n'arrive pas d'un coup. Les traditions de la meute sont vraiment gravés dans la peau de Silver et il lui faudra du temps pour surmonter ses préjugés et voir qu'elle vaut plus que ce qu'elle imagine.

C'est vrai que le résultat est assez intense et sauvage, dans ce sens la série porte bien son nom.


Je suis donc très agréablement surprise de cette lecture. J'avoue que je partais sans grand espoir et sans attentes donc ça a été une bonne surprise !


16/20


Aucun commentaire:

Publier un commentaire