mercredi 13 décembre 2017

Theirs Not to Reason Why, book 3 : Hellfire de Jean Johnson






Année de sortie : 2013
Éditeur : Ace
Nombre de pages : 480
Genre : Science-Fiction





Mon avis

Ce tome était vraiment intéressant mais il est à la croisée de l'histoire, la fin d'une époque et tout juste le commencement d'une nouvelle.

Ia est finalement le capitaine de son propre vaisseau le TUPSF (Terran United Peacekeepers Space Force) Hellfire. Ia est une precog, elle est capable de voyager dans ce qu'elle appelle le "timeplan" ou elle peut voir avec précision toutes les probabilités de vie de chaque personne qui existe et qui existera. Elle a ainsi prédit une invasion massive qui arrivera environ 200 ans dans le futur et parmi toutes les voies possible, une seule et unique lui permettra de sauver l'espèce humaine. Depuis elle a mit  en place son plan et elle s'y tiens.

Mais évidemment ça n'est pas facile quand on fait parti d'une force armée, de devoir justifier à chaque fois toute ses actions sans trop en dévoiler de peur que certaines personnes modifient leur comportement en sachant ce qu'il va arriver. Heureusement depuis qu'elle c'est dévoilée comme étant "The Prophet of a Thousand Years" qui est une des composante de la religion V'Dan (qui sont les humains avec des pouvoirs), ils ont décidé de lui faire plus ou moins confiance en lui donnant une carte blanche lui permettant d'agir plus ou moins à sa guise du moment qu'elle assure la victoire des humains dans la prochaine guerre qui se précise contre les Salik.

Les Salik sont des prédateurs marins, ils vivent avec la loi du plus fort et pour eux la vie n'a aucune valeur sentimentale. Ils sont arrivés dans la partie humaine de la galaxie il y a environ 200 ans, il se trouve qu'ils fuient justement la menace qui va détruire les humains et qui a détruit leur propre galaxie. Depuis ils veulent vraiment s'installer sur place et devenir l'espèce dominante, reprendre leur place en gros. 

Ils ont été repoussé une première fois lors de leur arrivée et depuis un cessé le feu plus ou moins permanent a été mis en place. Mais en vrai pour eux la guerre ne c'est jamais terminée vu qu'ils n'ont pas réussi leur coup. Et depuis, alors que les humains se pensaient en paix, ils ont rebâti leur force, et l'ont rendu bien plus massive qu'avant. 
Lorsque ce tome débute la guerre n'est pas encore installée mais justement les actions du Hellfire vont la dévoiler aux yeux des humains, montrant que les Salik ont envahi la zone tampon et s'en servent pour stocker des armes et des "nurseries" de futurs soldats produits à la chaine (ils naissent dans des œufs).

Nous sommes ici dans de la SF militaire, pleine de codes et de règles et ou Ia utilise vraiment son vaisseau et son équipage comme arme. Elle les a choisi pour ça, des personnes n'ayant aucun impact sur le futur, donc des pions parfait et sacrifiable si il le faut (elle n'hésitera pas), tout en étant capable de suivre les ordre et d'être bon dans leur domaine respectif.
Le protocole militaire est très présent tout au long du tome, et très contraignant aussi, du coup on passe régulièrement par des meetings et autres rapports.

En fait pourquoi je dis que ce tome est un tome intermédiaire? Parce qu'il n'y a pas vraiment d'histoire pour le personnage d'Ia et de son équipage ici mais plus une évolution générale de la situation du monde alors que la guerre se met progressivement en place. Du coup il se présente plus comme une suite d'actions qui se lit comme une succession de nouvelles les unes à la suite des autres. Toutes ayant une objectif différent et nous expliquant une partie des actions du Hellfire et en quoi elles seront importantes pour la suite. On est totalement dans une ambiance qui alterne les longues attentes pour agir au bon moment suivi d'une successions d'actions très précises qui doivent être exécutées parfaitement pour ne pas tout gâcher ...

Du coup c'est très éparpillé comme récit même si ça reste bien sur totalement fascinant je trouve.
En plus il faut se rendre compte que je n'ai raconté ici qu'une partie de la situation initiale qui est en fait plus complexe que ça au niveau des vrai plans d'Ia. Du coup la quantité d'informations est assez monumentale pour une série du genre. 

Il y a tout de même une histoire centrale bien sur qui revient de temps en temps, et qui concerne un autre point du récit que je ne vous dévoilerai pas pour ne pas tout spoiler non plus. D'ailleurs vu comme ce termine ce tome, on sent que le prochain sera centré dessus et qu'on reprendra donc un type de récit plus normal et moins coupé comme dans les premiers tomes de la série. 

On pourrait croire que c'est trop facile pour Ia vu qu'elle sait tout à l'avance mais en fait non pas du tout, elle surf avec la limite à chaque fois. Il lui faut par exemple maintenir en vie une personne bien précise lors d'une bataille spatiale chaotique ou infiltrer discrètement une zone pour poser des camera lors d'une mission plus diplomatique. Elle prend des décisions difficiles en permanence comme par exemple ne pas aller sauver la famille d'un de ses amis parce qu'on a plus besoin d'elle ailleurs au même moment.
En gros tout ce qu'elle fait est basé sur des minutieux calculs de rentabilités sur le nombre de personnes qu'elle sauvera ou pas et l'importance des personnes en question sur le futur, suivant l'action qu'elle choisi de faire. 

Du coup c'est vrai que des fois elle parait limite inhumaine. Son vaisseau participe au grand jeu de sa vie, et son objectif est bien plus important que sa vie ou celle de son équipage, voir de celles de planètes entière. 

Je dois dire que ce genre d'histoire marche vraiment bien chez moi. Il y a ce "facteur Waou" que je retrouve par exemple dans les Craft Sequence, ce coté émerveillement qui est très fort quand on commence à se faire une vrai idée de l'histoire générale et de sa complexité.

Encore une fois j'ai donc vraiment bien apprécié ma lecture. Après c'est vrai que si ce tome met en place la suite il était un peu plus long à lire du fait de sa forme.

J'ai conscience que ce genre de récit n'est pas pour tout le monde mais pour moi ça fonctionne très bien, je suis prise du début à la fin et j'ai du mal à m'y remettre une fois fini, je suis limite essoufflée tellement j'ai retenu mon souffle.

17/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire