jeudi 20 septembre 2018

Broken souls, tome 1 : Petrichor de Céline Etcheberry






Année de sortie : 2017
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 192
Genre : Urban Fantasy, Fantastique






Mon avis :

Une novella fantastique sur les fantômes avec un chouilla de romance qui m'a bien plu.

Petrichor est un agent du "Nid" une organisation qui traite les problèmes des fantômes de façon magique, en les renvoyant dans l'au delà. Il est envoyé dans une mission difficile sur une île qui serait hantée. Il n'a que très peu d'idées de ce qu'il va trouver sur place.
Mais une fois installé il se rend compte qu'il n'est plus seul sur place et qu'un membre de l'organisation rivale de la sienne, qui elle utilise des engins technologiques pour enfermer les fantômes et les vendre ensuite, est présent lui aussi.

Mes les deux hommes se rendent vite compte qu'ils sont piégés sur l'ile avec une armada de fantômes de toute sorte provenant de divers traumatismes que l'ile à subit, depuis l'internement de personnes malades mentales à la mort de faim d'une famille bloquée elle aussi sur l'ile et sans moyen de communication ...

Je ne m'attendais pas du tout à lire un texte de ce genre. Sans doute est-ce à cause de la couverture qui me donnait l'impression que ça serait juste une romance avec un background fantastique. Hors ce n'est pas du tout le cas, on peux à peine parlé de possibilité de romance, rien de plus (romance M/M pour info)

L’atmosphère était vraiment opprimante, avec des passages vraiment tristes et effrayants. On est totalement dans une histoire d'épouvante, le genre qu'on se raconte au coin du feu pour se faire peur. On est plongé au cœur de la tragédie qu'on subit ces personnages sur cette ile.

J'avoue que ce n'est habituellement pas le genre de livres que j'apprécie, je n'aime pas avoir peur, mais pourtant ici ça a bien marché. Je me suis attaché à Petrichor et Calame et j'ai bien aimé voir leur situation évolué au milieu de l'horreur.

Il reste d'ailleurs vraiment pas mal de points encore en suspend à la fin de ce tome et j'ai vraiment envie de lire la suite maintenant !

16/20


Cette novella a été lue dans le cadre du challenge S4F3 Saison 4 :

https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

War Cry de Brian McClellan






Année de sortie : 2018
Éditeur : Tor.com
Nombre de pages : 96
Genre : Fantasy






Mon avis

Une petite novella vraiment très sympa sur le thème de la guerre avec un twist magique.

Nous suivons Teado, soldat pour son pays et accessoirement change-forme. Il fait parti d'un petit peloton qui est posté caché à la frontière entre les deux pays en guerre et qui effectue un travail de sape pour ralentir et empêcher les ennemis d'arriver en force chez eux. Leur positionnement est idéal pour leur mission mais ça ne leur empêche pas de perdre des membres très régulièrement car leurs missions sont difficiles.

Un jour alors qu'ils effectuent un raid pour récupérer de la nourriture parce que le peloton meurt de faim sans ravitaillement depuis des semaines, Teado tombe sur quelque chose qui pourrait définitivement changer le cours de la guerre ...

Dans ce monde les deux pays sont en guerre depuis aussi longtemps que tout le monde s'en souvient. Les raisons de cette guerre ne sont pas dévoilées et tout le monde les a oublié depuis longtemps de toute façon. On est en présence d'un armement qui est du niveau de la seconde guerre mondiale. Notre troupe à un avion, des jeeps et plus de motos que de membres ...

Si ils ont pu s'installer si proche de la frontière c'est surtout grâce à Bellara, une petite jeune de 16 ans qui est en fait un Smiling Tom, en gros un mage illusionniste. Ainsi ils peuvent se cacher au milieu de la plaine sans que personne ne puisse savoir ou ils sont. Son frère Rodrigo est le pilote de la troupe. Quand à Teado il peut changer de forme en un espèce de monstre préhistorique à la peau blindée et qui ne craint donc plus les balles, ni les explosions, original !

Le point fort de cette novella est vraiment ces personnages. On s'attache à eux très rapidement pour un texte de cette taille et on fini presque par y voir une famille. J'ai aussi adoré leur utilisation de la magie de façon créative pour faire leur boulot. En effet c'est limite plus du bricolage car ils ne reçoivent que très rarement des ordres et peuvent un peu agir à leur guise du moment qu'ils continuent leur mission.

On est pourtant loin de l'histoire de guerre héroïque ou un coté chargerait de façon victorieuse sur l'autre, ça non. On est plus ici sur une guerre des nerfs, une guerre interminable ou chacun doit trouver au fond de soit l'envie de continuer malgré tout ce qu'il se passe.

Franchement j'ai vraiment bien apprécié cette histoire, elle m'a émue, à certains moment c'était à la limite du coup de poing émotionnel. Elle est à la fois triste et pleine d'espoir. 
Les idées originales sont bien intégrée à l'histoire. En fait j'ai presque l'impression que cette histoire pourrait servir d'introduction à ce monde, il a tellement de potentiel que ça serait dommage de s'arrêter la.

16.5/20


Cette novella a été lue dans le cadre du challenge S4F3 Saison 4 :

https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

Tensorate, book 3: The Descent of Monsters de J.Y. Yang






Année de sortie : 2018
Éditeur : Tor.com
Nombre de pages : 160
Genre : Fantasy






Mon avis

J'ai bien aimé ce troisième tome pour son originalité et son intrigue.

Encore une fois J.Y. Yang nous offre une novella franchement différente de ses prédécesseurs. Cette fois ci c'est une enquête que nous suivons mais uniquement vue à travers les rapports, lettres, journaux intimes et autres articles qui la concernent.

Une catastrophe à eu lieu dans le laboratoire reculé qui étudiait l'hybridation des monstres. Lorsque les autorités arrivent après une semaine ils découvrent que tout le personnel a été massacré et est mort depuis plusieurs jours. Les indices mène a un hybride géant que l'on découvre dans les profondeurs des sous terrains du laboratoire.
Cet hybride n'est pas mort il y a une semaine comme les autres mais très récemment. Tellement récemment que l'ont découvre ceux qui l'ont abattus, deux rebelles, blessés un peu plus loin sous terre.

Commence alors une enquête que le Tensorate voudrait rapide car les faits semblent clairs. Mais plus l'enquête avance plus le flou s'installe sur ce qu'il c'est réellement passé ...

J'ai trouvé cette narration vraiment intéressante et originale. Je l'ai même préféré au tome précédent qui m'avait un peu laissé de coté. En fait ce que j'ai adoré c'est ce coté puzzle dont on découvre les pièces au fur et à mesure. Au début on a l'impression que c'est simple mais plus les indices tombent plus on se demande dans quoi on a mit les pieds.

En fait le seul point qui change vraiment comparé aux précédents c'est le fait que finalement le narrateur principal ici est l'enquêteur du Tensorate qui refuse de juste donner la version officielle comme on lui ordonne tout du long et qui veut vraiment savoir ce qu'il c'est passé.
Et il est sacrément énervé. En fait la différence entre son ton quand il adresse une lettre officielle et celui quand il écrit une lettre à sa compagne est vraiment énorme, et ça m'a fait rigolé. Du coup on ne voit nos personnages principaux que de très loin, en rapporté, ce qui fait un peu bizarre.

Bien sur de nombreux thèmes sont abordés ici, le principal étant la question de la science et de jusqu’où on peut aller de façon éthique. Quelles sont les limites à s'imposer même dans un monde avec de la magie comme celui ci. On comprend que le but premier du laboratoire était de fabriquer des monstres capable d'utiliser la magie que l'ont aurait pu utiliser en temps de guerre.
Évidemment ce n'est pas le seul mais je ne peux pas trop vous parler du reste sans vous spoiler.

Au final j'ai trouvé cet épisode vraiment très intéressant, je l'ai lu d'une traite tellement je l'ai trouvé immersif.

16.5/20

Cette novella a été lue dans le cadre du challenge S4F3 Saison 4 :

https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

mercredi 19 septembre 2018

The Tea Master and the Detective de Aliette de Bodard







Année de sortie : 2018
Éditeur : Subterranean Press
Nombre de pages : 96
Genre : Science-Fiction





Mon avis


Un mindshit et une détective mettent en commun leurs ressources pour essayer de retrouver qui a assassiné une femme dans le deep space.

Long Chau est une ancienne professeur disgracié qui est devenu détective. Alors qu'elle en est à étudier le phénomène de décomposition des corps dans le deep space elle s'aperçoit qu'elle ne va pas pouvoir le faire sans la compagnie de The Shadow’s Child, un mindship spécialisé dans la concoction de drogues pour les voyages en deep space mais qui ne supporte plus de rentrer dans depuis une catastrophe.

Alors qu'elles en sont à faire des essais pour voir quel mélange conviendra le mieux à Long Chau, elles s'approchent d'une épave bien connue. Long Chaud remarque tout de suite un cadavre qui flotte dans le vide à coté et qui ne date visiblement pas de la même époque que la catastrophe.
Elle ne va pas avoir de cesse de tenter de trouver la cause de sa mort alors que les autorités surchargées n'en ont que faire car la femme qu'ils ont retrouvé n'était qu'une moins que rien que personne ne regrettera.



Je reconnais que le contexte de ce monde dans lequel c'est la Chine qui domine est original en space opéra, et je salut l'autrice pour ça.

Long Chau est un personnage qui fera tout de suite penser à Sherlock Holmes. Un esprit brillant qui voit les connexions la ou les autres ne remarquent rien, le tout dans un corps drogué pour améliorer ses petites cellules grises. C'est pour ça qu'elle a besoin de The Shadow’s Child pour sa décoction spéciale, pour que celle ci ne viennent pas annuler les effets des autres drogues déjà présentes dans son corps.

Ce que j'ai regretté dans cette histoire c'est que finalement l'enquête qui devrait être au cœur de l'intrigue n'est finalement qu'une excuse pour parler du traumatisme dans le passé de The Shadow’s Child et de la façon dont cela l'affecte dés qu'il s'en approche ainsi que du problème de drogue et du passé mystérieux de Long Chau.

L'enquête se résout quasiment du premier coup, sans le moindre retournement de situation et on n'avait aucun moyen de connaitre le coupable vu que c'est une simple recherche dans le net qui a fini par donner la solution. On est très loin du Sherlock Holmes dont il y a plein de références dans la novella.

Le second problème ne vient pas du texte lui même mais juste du style de l'autrice et de l'effet qu'il me fait. J'avais déjà eu la même sensation sur ses romans (Dominion of the Fallen) ou je n'avais jamais vraiment réussi à savoir pourquoi je n'arrivais pas vraiment à me rentrer dedans. Du coup j'ai l’impression d'être passé à coté et d'avoir loupé ce qui rendait cette novella si populaire.

15.5/20


Cette novella a été lue dans le cadre du challenge S4F3 Saison 4 : 

https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

 Elle a aussi été lue dans le cadre du challenge Summer Star Wars - Épisode VIII
 

The Expert System's Brother de Adrian Tchaikovsky







Année de sortie : 2018
Éditeur : Tom Doherty Associates
Nombre de pages : 176
Genre : Science-Fiction





Mon avis


Handry est un ado de 13 ans lorsque lors de la cérémonie de bannissement d'un incapable dans son village il reçoit aussi par erreur la décoction sur sa peau. Dés lors sa vie est changée, les habitants du village ne le voient plus comme un des leurs mais comme un danger et il n'assimile plus la nourriture. Il va devoir quitter le village et sa sécurité pour aller voir ce qu'il y a ailleurs ...

De la technologie avancée dans mon monde primitif? Cela vous fera penser à Horizon Zero Dawn récemment mais en tout premier lieu moi ça m'a fait plus penser à Croisière sans escale de Brian Aldiss. Et au final c'est vrai que les deux textes (et le jeu) ont pas mal de points communs dont le principal étant de nous faire deviner à quoi servait la technologie et pourquoi elle a été mise en place à l'origine.

Cette histoire est avant tout une histoire de survie. Que faire lors que tout le monde nous rejette pour une raison qui nous semble stupide. La colère qui peut monter en nous, le sentiment d'injustice. Exacerbés par le fait que le personnage n'est encore qu'un jeune homme et que sa connaissance du monde est très faible.

Pour le lecture Handry est un personnage un peu trop naïf, qui se raccroche à toutes les branches qu'il trouve pour arriver à sauver sa vie et à retrouver une famille. Jusqu'à ou pourra-t-il aller? Que sera-il prêt à abandonner et à croire? Toutes ces questions sont posées dans cette novella.

Je l'ai trouvé bien intéressante et originale mais en même temps pas terriblement excitante. Disons qu'en dehors du background que j'ai adoré explorer, surtout concernant la question de la technologie et du passé, le reste de l'histoire m'a un peu laissé de coté.

16/20


Cette novella a été lue dans le cadre du challenge S4F3 Saison 4 : 


https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

 Elle a aussi été lue dans le cadre du challenge Summer Star Wars - Épisode VIII
 


The Million de Karl Schroeder







Année de sortie : 2018
Éditeur : Tor.com
Nombre de pages : 192
Genre : Science-Fiction





Mon avis


Malgré le fait que j'ai été vraiment étonné que cette novella ne soit pas un oneshot je l'ai trouvé bien intéressante. Il me manquait cependant pas mal d'explications sur l'univers pour être totalement satisfaite.

Gavin est un "visiteur", un enfant illégal. Un mois tous les 30 ans les 50 milliards d'habitants de la Terre se réveillent et profitent de leur environnement, puis ils se rendorment et rendent la planète à ses gardiens, héritiers chargés de l'entretenir en leur absence.
Ces hommes la sont appelés le Million car ils sont ce nombre et n'ont pas le droit d'augmenter leur population suite au pacte qu'ils ont signés avec les autorités des vrai habitants endormis.

Mais évidemment à chaque fois que le réveil à eu lieu, des personnes cherchent à gruger le système pour faire parti des millions, considérés comme chanceux de pouvoir profiter de la terre quasiment vide et non surpeuplée comme elle l'est quand les habitants se réveillent. Ces personnes la sont surnommés des visiteurs, ils sont chassés par les Auditeurs, la police en quelque sorte.

Gavin a été récupéré et élevé par son père adoptif, il n'est en effet pas difficile de se cacher si on a de l'aide quand il y a autant de place et si peu de monde répartis équitablement sur toute la surface de la planète. Mais un jour une force d'invasion arrive dans la zone de sa famille et tue son père. Gavin est obligé de fuir et ne doit sa vie qu'au fait qu'il réussi à prendre la place d'une personne qu'il voit mourir sous ses yeux.

Cette personne sont il a prit l'identité était inscrite dans l'école des Auditeurs, et Gavin va devoir réussi à s'intégrer tout en ne se faisant pas repérer. En plus cette place lui permettra d'enquêter sur la mort mystérieuse de son père adoptif ...

Oula, il n'était pas facile d'expliquer ce monde en si peu de lignes. Et encore la je n'ai fais qu'effleurer les thématiques. On est dans un monde très riche et finalement très mystérieux. C'était une gageure d'arriver à nous rendre ça vivant en plus de raconter une histoire en si peu de pages.

J'ai bien aimé ma lecture. Ce monde fait vraiment une impression de "waou" quand on le découvre. Surtout que le million est vraiment maitre du monde, ils ont des bots pour les aider dans tout et leur vie est du coup extrêmement extravagantes, il peuvent faire tout ce qu'ils veulent.
On croise donc des vaisseau-ville, des bals costumés merveilleux,... J'ai trouvé cette atmosphère vraiment à la limite du gothique certaines voir par son coté très visuel.

Mais d'un autre coté tout cette technologie était un peu trop "parfaite" pour moi, pas du tout au niveau du crédible ou de l'expliqué. Les bots par exemple sont des boites noires capable de tout faire, ce qui donne une impression de magie plus que de technologie.

De même je reste à la fin avec de nombreuses questions sur l'ensemble du monde qui n'ont pas eu de réponses. Mais étant donné que cette novella se passe dans le même monde que d'autres textes de l'auteur, je trouverais peut être mes réponses dedans, ou simplement dans la suite de celui ci, vu que l'intrigue n'est clairement pas terminée.

Au final j'ai adoré le coté grandiose et extravagant du monde, ainsi que l'intrigue, mais j'ai tout de même été refroidie par un manque d'explications du monde qui m'ont laissé sur ma faim.

16/20


Cette novella a été lue dans le cadre du challenge S4F3 Saison 4 : 


https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

 Elle a aussi été lue dans le cadre du challenge Summer Star Wars - Épisode VIII
 

The Murderbot Diaries, book 3: Rogue Protocol de Martha Wells






Année de sortie : 2018
Éditeur : Tor.com
Nombre de pages : 158
Genre : Science-Fiction






Mon avis


Un épisode un peu plus centré sur l'action et le mystère que sur les problèmes relationnels de murderbot mais qui m'a tout de même vraiment bien plu.

Après avoir résolu ses problèmes personnels dans le tome précédent, Murderbot décide d'aller enquêter sur GrayCris, la société chez qui il était embauché dans le premier tome et qui avait tenté de le faire assassiner. Il se rend donc sur Milu ou il sait que la compagnie cache toujours ses recherches illégales sur les extraterrestres. Il s'infiltre dans une station de terraformation récemment abandonné en espérant tomber sur des preuves de leurs activités illégales...

Évidemment sur place il tombe sur des employés d'une autre compagnie qui étaient chargés de faire l'état des lieux et ne se doutaient pas que GrayCris avait mit plein de pièges sur leur passage. Il doit à nouveau s'impliquer pour les sauver tout en tentant de mener sa mission à bien.

On est donc plus ou moins dans la même situation que le premier épisode mais en bien plus actif et dynamique. La situation devient très rapidement complexe et il va falloir que nos héros trouvent un moyen de se sauver.

La formule de Murderbot est toujours aussi réussie. Le personnage reste touchant quelque soient ses décisions et malgré le fait qu'il préfèrerait être en train de regarder des séries tv quelque part que d'aider des humains. Malgré ses envies personnelles il se sent toujours obligé de faire "son devoir", ce qu'il faisait avant de prendre sa liberté.

J'ai adoré aussi l’interaction entre Murderbot et Mikki qui est son exacte opposé à savoir un robot très amical, très social et qui adore les humains. Le contraste entre les deux est énorme et met bien en avant la particularité de Murderbot même par rapport à ses semblables. Et puis leurs relation est limite hilarante à certains moments.

J'ai trouvé cet épisode vraiment bien équilibré au final. Il est tout ce qu'aurait pu être le tout premier bien que moins centré sur les considérations internes de Murderbot. Une réussite.

17/20


Cette novella a été lue dans le cadre du challenge S4F3 Saison 4 : 


https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

 Elle a aussi été lue dans le cadre du challenge Summer Star Wars - Épisode VIII