vendredi 28 avril 2017

Le sang des 7 Rois, Livre Premier de Régis Goddyn






Titre originel : Le sang des 7 Rois, Livre Premier
Année de sortie : 2013
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 416




Résumé :

25 juillet 806

Deuxième jour de traque. Depuis le départ du château, la pluie n'a pas cessé de tomber. Je profite d'une roche en surplomb pour abriter le journal et écrire ce premier compte-rendu. Arrivés sur les alpages, nous avons suivi la crête pour trouver des indices. Rien ne nous avait préparés à ce que nous avons trouvé là. Un autre campement avait été édifié à cinquante pas à vol d'oiseau du premier et tout indique qu'alors que nous pensions notre retard considérable,ses occupants s'en étaient allés quelques heures auparavant.

Mon avis :

Un tome que j'ai finalement bien aimé malgré un début un peu difficile.

Les points forts de ce roman sont l'histoire (le mystère) et le style qui est assez cru mais toujours fluide. 
Pour l'histoire je l'ai vraiment bien apprécié. J'avoue qu'il y avait quelques passages ou j'ai été perdue dans les différents camps vu qu'on ne nous explique pas vraiment les motivations de chacun mais on nous fait "deviner" en suivant les actions de certains, mais ça fait partie du jeu. Ces mystères sont peu à peu résolus et je pense qu'a la fin on a une assez bonne image des différentes factions d'un des cotés de l'histoire. Du coup il nous reste tout de même pas mal à découvrir dans les suivants.

Au début il y a un sceau de mystère qui plane partout. Et cette atmosphère m'a fortement rappelée celle de Druide que j'ai lu juste avant. Surtout qu'on y retrouvait vraiment une bonne partie des éléments.
Et je pense que c'est le fait d'avoir deux livres assez ressemblant à la suite couplé avec le fait qu'au début on n'a pas vraiment de personnage principal, on se contente de suivre une flopée de personnages énigmatique en ne comprenant pas grand chose qui a fait que j'ai vraiment eu du mal à me rentrer dedans. C'est vrai que c'est difficile de garder l'attention du lecteur le long terme alors qu'on suis une traque sans en comprendre ni les tenants ni les aboutissants.

Mais heureusement le déclic a fini par se faire et finalement l'histoire c'est éloignée totalement des thèmes de Druide, ce qui est une bonne chose, tout en nous offrant enfin un vrai personnage principal que j'ai apprécié suivre.
Il y a un sacré suspense en fait qui se met en place petit à petit. Le tout dans une atmosphère assez sombre et cruelle.

On est ici dans un univers de type médiéval, ce qui est très classique en fantasy mais l'auteur n'a pas inclut d'elfes ou autres peuples de ce genre, on est dans une mythologie très originale. Je ne vous en dévoile pas plus parce que découvrir ce qu'il en est vraiment fait justement parti du mystère.
Ce qu'il faut savoir c'est que les batailles se font entre humains, ils ont juste une opinion différente sur la façon de traiter les choses et tout le monde essaye de tirer la couverture à lui au maximum, il en résulte bien entendu des affrontements. 

Dans la seconde partie du livre, (je mets le texte en blanc pour les spoilers) le seul point qui m'a un peu fait tilté c'est le fait que les gardiens soient quasiment tous (en dehors d'un seul) représentés comme étant des monstres. C'était un peu trop exagéré pour moi, je veux bien que certains apprécient (il y a des hommes mauvais de partout) mais j'aurais aimé voir un peu plus de nuance sur ce coté la. La ça faisait juste "gros méchant" stéréotypés qu'on imagine bien avec le rire des méchants de comics. (fin des spoilers)

Mais sinon je dois dire que j'ai vraiment bien apprécié ma lecture finalement, et je pense que la série a vraiment du potentiel, à voir donc dans les tomes suivants !

16/20

jeudi 27 avril 2017

Lazare en guerre, Livre 1 : L'artefact de Jamie Sawyer






Titre originel : Artefact
Année de sortie : 2017
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 426




Un conseil : si vous avez l'intention de lire un jour ce livre et que vous voulez avoir un peu plus de surprise au début du livre, ne lisez pas le résumé, mais je le met quand même pour les autres.

Résumé :

CAPITAINE CONRAD HARRIS : DÉCÉDÉ
Le voilà, le moment que je déteste. Me réveiller, c’est toujours pire que mourir.

Et notre homme sait de quoi il parle ; il en a connu des missions suicides, incarné dans un « simulant », un clone aux capacités neurophysiologiques exceptionnelles. Ce n’est pas pour rien qu’on l’a surnommé Lazare, cet éternel ressuscité.
Son équipe de SimOps et lui sont les soldats d’élite de l’Alliance, engagés dans la guerre impitoyable de l’humanité contre les Krells. À qui d’autre confier la mission « Clef-de-voûte » ? Elle les entraînera en territoire ennemi, vers une station de recherche secrète chargée d’étudier un mystérieux artefact qui n’est ni krell ni humain.

Mais les meilleurs guerriers ne sont pas toujours préparés à ce qui les attend. Et Harris lui-même poursuit une autre quête qui le tourmente...

Mon avis

Un livre qui m'aura fait frissonner, une bonne lecture bien prenante dans son genre.

On pourrait argumenter le fait que tous les éléments pris individuellement ne sont guère originaux, et que si on a regardé par mal de films ou lu pas mal de livres de ce genre on y retrouvera pas mal de points déjà vu. Mais l'originalité c'est de les avoir combiné ensemble, ainsi que la personnalité du héros.
En fait si vous prenez, Aliens, Starship Troopers et Avatar et que vous faites un mashup des 3, parmi toutes les possibilités il a des chances que vous tombiez un jour sur un qui ressemblera pas mal au fond de ce livre.

Mais je vous rassure pour ceux qui auraient peur de voir une pâle copie de ce qui se fait ça n'est pas le cas. Déjà la situation est suffisamment unique pour se distinguer et le scénario est aussi original qu'il peut l'être avec ces éléments la.
La seconde originalité pour moi est le personnage principal, Harris, le capitaine de cette petite unité de soldats d'élite. Loin d'être un mec/capitaine parfait il a plein de défauts, dont celui d'être totalement accro à son boulot, au point qu'il n'arrive plus a avoir une vie normale, et qu'il ne vit que pour l’adrénaline et la puissance des SimOps. Son temps libre entre deux mission n'existe que pour faire monter l'impatience de la prochaine.

J'ai beaucoup aimé la tension qui se dégage de ce livre. et pourtant si on m'avait prévenu à l'avance ce point m'aurait surement fait réfléchir à deux fois avant de le commencer, étant assez réfractaire aux romans d'horreur et aux thrillers.
En fait ce qui marche c'est que cette tension est bien dosée. L'auteur ne cherche pas à nous faire vraiment peur, il met juste ses héros dans une situation qui devient de plus en plus difficile jusqu'au grand final. Nous faisant sursauter et suer avec eux. 

On pourrait croire en lisant le résumé que tout se résumé à l'humanité contre les Krell, sorte d'aliens insectes capable de tout fabriquer biologiquement même leurs vaisseaux. Mais en fait non pas vraiment. Les hommes continuent à se battre aussi entre eux, et le pays de nos héros n'en est qu'un parmi d'autres. Du coup il y a aussi l'autre bloc, un peu comme lors de la guerre froide et cette confrontation entre les deux prend aussi une part importante de l'histoire. La lâcheté et la cupidité humaine sont toujours la, on ne parle pas que de super soldats héroïques.

Au final j'ai vraiment bien aimé cette lecture même si j'ai passé un moment ou j'étais vraiment sur les nerfs au milieu. Après ce n'était pas non plus au point de me faire arrêter ma lecture donc pari gagné ^^

16.5/20

mercredi 26 avril 2017

Avis en Vrac #36

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !


 Le Paris des Merveilles, tome 3 : Le Royaume immobile
de Pierre Pevel
Année de sortie : 2015
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages : 377


Un super dernier tome, aussi prenant que les précédents même si il est sur un ton un peu plus sombre. Je trouve qu'il clôture vraiment bien la série.

Plusieurs événements se déroulent en succession rapide et troublent la vie de nos héros. Un elfe noir inconnu est retrouvé mort avec un curieux tatouage sur le bras juste à coté de chez Isabel, un des amis de Griffon est soupçonné d'avoir assassiné un mage d'un clan rival, Une séries d'attentats secoue Paris ... le tout en pleine élection des représentants du conseil magique qui règne sur la ville ...

On reprend le schéma des tomes précédents, une séries d’événements et d'enquêtes différentes occupent Griffon et Isabel et tout devient compliqué pour eux.
Comme avant j'ai bien aimé les différentes trames narratives (non, elles ne sont pas toutes liées, ça serait trop facile), j'aime bien le fait que nos deux héros ne savent plus ou donner de la tête car tout semble arriver en même temps.
Ce que j'ai bien aimé ici c'est que les découvertes se font vraiment petit à petit, on n'est pas totalement dans le flou tout du long avec une grosse révélation à la fin. On en apprends un peu plus à chaque fois, reliant les points entre eux et donnant une enquête un peu plus structurée.
Au final ça n'est pas vraiment un gros changement, on a juste un rythme un peu plus lisse et qui fait monter la tension au fur et à mesure.

J'ai bien aimé aussi le fait qu'on finisse par en apprendre plus sur Isabel et la façon dont elle a fini par faire sa vie sur terre, ses secrets bien gardés et qui seront remis en question ici.

C'est le premier tome de cette série ou je peux dire ça mais j'avais deviné une grosse partie de la fin bien avant nos héros. Bon pas tout bien sur, parce que je m'étais imaginé une histoire bien plus complexe que celle qui est arrivé et du coup j'avais faux sur certains points. Après ça ne m'a pas tout gâché la lecture parce qu'il n'y a pas que les faits qui sont importants mais la façon dont ils sont résolus et du coup j'ai quand même eu ma part de découvertes.

Je suis quand même triste d'avoir terminé cette série, chaque tome était très divertissant, une lecture que j'ai énormément apprécié au final.

16.5/20



La ronde des saisons, tome 3 : Un diable en hiver
de Lisa Kleypas
Année de sortie : 2013
Éditeur : J'ai Lu
Nombre de pages : 376


Ce livre est vraiment ce qui se fait de plus classique et de plus sympa en romance historique. Et si le thème a déjà été vu et revu j'apprécie toujours autant les personnages et l'humour !

Suite aux événements du tome précédent débauché Lord St Vincent n'est plus en odeur de sainteté auprès de ses anciens amis, et il est toujours au bord de la faillite.
Donc lorsque Evangeline Jenner arrive en lui proposant le mariage, un mariage de raison mais qui pourrait arranger tout ses problèmes, il saute sur l'occasion. Mais la timide et bégayante jeune femme va vite s'imposer comme un élément qu'il ne pourra pas mettre de coté ...

Comme je le disais on est dans le thème sans doute le plus vu dans ce genre de roman : le débauché repenti. Mais cela donne mon tome préféré de la série, à croire que je ne me lasse pas de ce genre d'histoire.

Je dois dire que je n'attendais pas grand chose Evangeline, on ne l'entend pratiquement pas dans les tomes précédents, et je n'avais pas du tout idée de quel personnage elle était avant. Et j'ai été agréablement surprise. Son enfance a été relativement horrible et elle en est ressorti à la fois blessée mais plus forte. Maintenant qu'elle a droit à sa liberté elle n'a pas l'intention de se laisser reprendre une seconde fois. Du coup elle sait exactement ce qu'elle veut et ne se considère pas comme une victime ou une femme à protéger.

C'est cet étonnant cocktail dans une jeune fille d’apparence frêle et effacée qui va finir par capturer Lord St Vincent. Libertin sans scrupule, il ne comprends pas du tout pourquoi il réagit de façon si forte en sa présence. Il a l'habitude du désir, il joue avec celui des autres depuis toujours donc quand il s'aperçoit qu'il est de l'autre coté maintenant il ne sait plus du tout ou il en est. Il se rend compte ensuite qu'en plus d'être indépendante elle n'est pas une plante verte et qu'elle a de l'esprit, c'est le second point qui finira par avoir raison de lui.

Au final c'est vraiment la combinaison des personnages intéressants et surprenants et de l'humour de leurs dialogues qui donne les gros points fort de ce tome qui est mon préféré dans la série.

17/20


Fallen Empire, book 2 : Honor's Flight
de Lindsay Buroker
Année de sortie : 2016
Éditeur : CreateSpace
Nombre de pages : 256


Encore un tome super fun, on continue la suite des aventures de nos personnages dans leurs quêtes respectives.

Alisa arrive enfin sur sa planète natale, dernier bastion de l'empire mourant. Planète ou elle espère retrouver sa fille, réunion qu'elle attends depuis un an, lorsqu'elle a appris la mort de son mari.
Mais une série de mauvaises nouvelles arrive, premièrement elle n'est pas la bienvenue et on lui refuse l’accès au sol, et en plus à la fois l'empire et l'alliance (qui surveille la planète le plus proche possible) lui collent au derrière, les uns pour récupérer l'artefact d'un de ses passagers et les second pour capturer le cyborg à bord qui est sur la liste des most wanted avec une énorme prime sur sa tête...
La pauvre Alisa se retrouve donc totalement coincé entre les deux.

Encore une tome plein d'aventures et d'action, le tout sur un rythme rapide du début à la fin. Nos personnages passent tous par de nombreuses fusillades et courses poursuites avant d'arriver à leurs fins.
J'apprécie de plus en plus les personnages. Même les moins sympathiques d'entre eux commencent vraiment à se dévoiler et nous font découvrir ce qu'ils ont dans le ventre. J'aime bien aussi le fait que chacun a ses allégeances qui sont différentes mais que malgré tout ils arrivent à vivre cote à coté pendant assez longtemps sans que ça parte dans de gros débats politiques ou autres (ce qui aurait tout à fait été possible). C'est vrai que dans ce tome les chemins divergent beaucoup plus que dans le premier, mais c'est normal que que les personnages apprennent à se connaitre.
Tout n'est pas au beau fixe mais ils font contre mauvaise fortune bon coeur et arrivent à se supporter.

Pour l'instant on nage encore bien dans le mystère, on a bien plus de questions qui arrivent que de réponses. On voit bien qu'on est encore dans la phase ou l'auteur monte son intrigue et pas encore dans celle ou on aura nos réponses.
Mais du coup ça reste bien mystérieux et j'aime beaucoup.

Bref un très bon tome, comme le précédent. Toujours trop court, bien sur. J'en veux plus !

17/20


 Remy Chandler, book 5 : In the house of the wicked
de Thomas E. Sniegoski
Année de sortie : 2012
Éditeur : Roc
Nombre de pages : 336


Encore un tome très sympa dans cette série.

Ashley, qui est depuis toujours la dogsitter de Marlowe (le chien de Remy) et fait quasiment parti de sa famille étendue a disparu mystérieusement.
Remy part donc à sa recherche. Il ne s'attendait pas du tout à se retrouver au beau milieu de deux sorciers fou de puissance et de revanche ...

Je n'en dit pas plus parce que l'histoire se développe petit à petit dans ce tome et que ça gâcherais pas mal du suspense.

Dans les premiers tomes ce qui était le plus évident c'était que la série reposait énormément sur le personnage principal. Mais au fur et à mesure on a en plus une très bonne intrigue et un univers qui c'est vraiment créé autours de nous et qui donne un bonne profondeur au tout. J'ai du mal à comprendre pourquoi cette série n'est pas plus connue.
Le personnage de Remy est toujours aussi sympathique. Après son passage à vide des tomes 2 et 3 du à sa dépression, il est enfin revenu à un stade même meilleur que celui qu'il était avant, étant plus en paix et uni avec son séraphin. Mais il garde sa personnalité paisible dés que le danger est parti, et même en plein dans la bataille il cherche toujours à résoudre les choses de façon pacifique quand il le peux.

Le thème de ce tome tourne autours du mythe des Golems que des anges ont enseigné aux Juifs pour se défendre, connaissance qui a perduré par delà les siècles. On suis aussi d'un autre coté les même anges qui avaient enseigné cette magie aux humains et qui ont été sévèrement punis pour ça. Cela donne en plus de la partie de Remy un puzzle avec pas mal de camps différents (car tous ne sont pas unis) autours de l'intrigue principale.

Au final j'ai mieux aimé ce tome que les trois précédents, je ne sais pas si je l'ai mieux aimé que le premier mais c'est quasiment pareil je pense. Il me reste deux tomes pour la terminer que j'ai hâte de lire maintenant.

16.5/20

lundi 24 avril 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #68


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?





Qu'ai-je lu la semaine passée ?





Encore une super semaine de lecture, j'ai gardé mon bon rythme de la semaine dernière, pas de ralentissements. Et ça risque de continuer vu qu'il y a un weekend à 1000 la semaine prochaine !



 Que suis-je en train de lire en ce moment ?



Un SP de Livradditc, pour l'instant c'est un policier/thriller SF très sympa !


Que vais-je lire ensuite ?
(mes envies du moment)




Cette semaine c'est le Weekly Book Color Challenge (WBCC) auquel je participe, avec pour couleur dominante cette session : le Noir. J'ai fais une PAL plus grosse que ces trois la (sur le billet de présentation du challenge) mais se seront mes priorités cette semaine.


Et vous, que lisez vous?


samedi 22 avril 2017

Weekly Book Color Challenge #6



J'ai décidé de participer à ce challenge qui aura lieu du lundi 24 Avril 2017- 00 h 01 au dimanche 30 Avril 2017 - 23 h 59. 

Je reprend la présentation de l'Organisatrice de ce challenge, Galleane :


Le Weekly Book Color Challenge qu'est-ce que c'est ?
C'est un challenge trimestriel à thème, qui aura toujours lieu la dernière semaine du mois pendant lequel il se tiendra. Une couleur différente sera mise en avant à chaque édition et le choix des livres à lire devra s'orienter autour de cette couleur. Que ça soit via la couverture, le titre ou le nom/prénom de l'auteur.
Le but sera de lire au minimum, trois titres (ça changera peut-être un jour) : romans, bds, mangas, albums... Si vous arrivez à lire plus 3 livres minimums, c'est gagné. Livre à vous ensuite d'arrêter le challenge à ce moment ou de faire péter votre score. Que vous vous constituez une PAL pour l'occasion, ou non, vous pouvez y incorporer autant de titres souhaités. C'est vous qui vous fixez une limite...

La couleur pour cette session est "Couleur libre" et j'ai choisi : Le Noir

 Et voici ma PAL pour ce challenge, comme d'habitude je fais une PAL très importante histoire de me laisser le choix des livres que je lirais :


- En prioritaire :


Deux sorties de la semaine que j'ai hâte de lire, plus une LC de prévue.

 - En secondaire, si j'ai le temps ou si je change d'avis, mes possibilités :






 (oui ce ne sont pas les possibilités qui manquent !)


Rien que pour la Couverture #25

Salut à tous !

Je me suis inspirée de rendez vous même nom présent sur le blog de Gribouille Lechat !

Le principe est de présenter des couvertures de livres - récents ou anciens - qui nous plaisent, que l'on trouve intéressantes, sympa, marrantes, jolies ou carrément somptueuses! Le tout sur un thème à chaque fois.
(grandes images)
Je vous présenterais donc quelques couvertures de temps en temps, parmi mes préférées !


Voici la sélection de la semaine et comme thème cette semaine j'ai choisi :
 
Femmes
 








 
 

vendredi 21 avril 2017

Dark Matter de Blake Crouch





Dark Matter
de Blake Crouch
Année de sortie : 2017
Éditeur : J'ai Lu
Nombre de pages : 347




Résumé

Un soir, en rentrant chez lui, Jason Dessen, professeur de physique, est agressé et kidnappé par un inconnu masqué. Quand il reprend connaissance, tout a changé : Daniela n'est plus sa femme, leur fils Charlie n'est jamais né, et Jason lui-même est un physicien de premier plan à l'aube d'une découverte fondamentale. Que lui est-il arrivé? Qui lui a volé sa vie, et pourquoi? Les réponses à ces questions entraîneront Jason sur les multiples chemins d'un voyage extraordinaire, au cours duquel il devra se confronter à son plus dangereux ennemi : lui-même.

Mon avis :

Un bon thriller. Bon il ne rentrera pas dans mes coups de cœur mais il a été un bon page turner et j'ai vraiment apprécié ma lecture.

J'ai adoré l'idée que le protagonistes et l'antagoniste sont tout les deux la même personne. 
Ça m'a un peu fait penser à la série Fringe, en plus dynamique. D'ailleurs, plus que le coté "autre vie" c'est surtout ce coté la qui fait l’intérêt du livre. Se poser la question à quel point les autres soi des autres mondes, qui ont pris d'autres décisions ou qui sont passés par d'autres épreuves que nous sont différents de nous même.

Dans le livre nous suivons donc Jason qui va essayer de trouver un moyen de s'en sortir déjà, parce que c'est bien beau d'avoir un labo privé et d'être un génie, mais certaines personnes qui ont payé cher pour mettre tout ça en place sont prêtes à tout pour le faire continuer, quitte à éliminer toute distraction (au sens propre du terme). Et ensuite la question se pose de savoir comment rentrer chez lui, et ce n'est absolument pas une question simple en fait.

J'ai bien aimé le coté scientifique. Non pas parce que l'idée soit nouvelle ou que l'auteur ai fait un super travail de recherche pour rendre ça "probable", mais parce qu'il arrive à nous expliquer tout de façon suffisamment simple et claire pour qu'un novice en science ne s'y perde pas, tout en rentrant suffisamment dans les détails pour ne pas avoir l'impression qu'on survole la chose. Et ce n'était pas gagné du tout vu le sujet abordé.

Pour résumé ma lecture je dirais qu'en gros ce livre est passé comme une fusée entre mes mains : à peine commencé qu'il était terminé. Je l'ai commencé en début d'après-midi un jour de congé et je l'ai terminé dans la soirée. Ma seule pause a été pour manger un morceau quand je n'y tenais plus.
Il m'a vraiment entrainé dans son histoire, avec son rythme rapide et haletant. Je n'ai pas du tout vu le temps passer. 

Si je devais quand même trouver des défauts je dirais que premièrement ce n'est pas un sujet très original, il a déjà été abordé a de nombreuses reprises et souvent avec succès. Ce qui fait qu'il a de sérieux concurrents et qu'a coté des autres ce n'est pas forcement le meilleurs.
Le second point est la dernière partie du livre, que j'ai trouvé un peu "too much". du coup elle était un peu brouillon, vraiment TROP. C'est sans doute la partie que j'ai le moins aimé et c'est dommage qu'elle arrive à la toute fin (même si j'ai aimé le final quand même, je vous rassure). C'est la raison pour laquelle ce livre ne rentrera pas parmi mes favoris du genre.

16.5/20