samedi 25 mai 2019

Avis en Vrac #67 : Tade Thompson, Charly Reinhardt, Sonya Bateman et Jennifer Fallon

Comme les précédents, cet avis en vrac regroupe des avis courts que j'ai d'abord publié sur ma page facebook avant de vous les regrouper ici quand il y en a suffisamment.



Les meurtres de Molly SouthBourne
de Tade Thompson
Années de sortie : 2018 Vo, 2019 VF
Éditeur : Le Bélial
Nombre de pages : 140
Genre : Horreur, Novella


Je suis passé à coté.

Molly est une jeune fille très spéciale. En effet toute trace de son sang se transforme en un double d'elle même qui ne souhaite qu'une chose : prendre sa place.
Après plusieurs attaques de doublons ses parents ont établi quelques règles très strictes qui régissent sa vie ...

Même si je ne suis en général pas friande de ce genre (que ça soit en romans ou en films), je suis partie pourtant assez enthousiaste sur ce livre, vu la quantité d'avis positifs qui venaient de partout et notamment de blogueurs qui ont en général des goûts plus ou moins similaires aux miens.

Le début était intriguant. On se demande ce qu'il se passe vraiment.
Mais pour ma part ça n'a pas duré longtemps. Après avoir facilement deviné qui était le personnage du début, j'ai trouvé le flashback et le récit de la vie de Molly depuis son enfance un peu interminable.

Le gros problème c'est qu'en dehors du tout début le récit n'a pas du tout réveillé la moindre émotion en moi.
En fait la seule chose que je me souviens avoir ressentit c'était mon exaspération croissante au fur et à mesure, quand je regardais ou j'en étais niveau pages et que ça n'avançait pas assez vite.

Du coup on peut clairement dire que ce récit n'était pas pour moi. Même les "révélations" finales sur la raison de cette malédiction et de qui est le narrateur n'ont pas réussi à m'interpeller. Le blanc total.

Le pire c'est que je n'ai pas non plus de reproche concrets à faire à l'ensemble. L'intrigue se tenait, le personnage aussi, rien qui m'ai marqué négativement.

Je suis certaine que ce texte plaira surement à de nombreuses personnes, je suis juste passé à coté.



L'appel du renard, tome 3 : Tourmenté
de Charly Reinhardt
Année de sortie : 2019
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 408
Genre : Romance paranormale MM


Après le semi-échec du tome précédent qui lui même était après la belle découverte du premier tome, j'étais curieuse et à la fois anxieuse de voir ce que ce tome ci allait donner.

Depuis la catastrophe qui lui est arrivé dans le premier tome, Lloyd n'est plus que l'ombre de lui même. Lee, un métamorphe extérieur à la communauté, a même été obligé de reprendre temporairement son rôle d'Alpha car il était incapable de le remplir ce qui causait pas mal de problèmes dans le village.

Les choses sont tendues entre Lloyd et Lee, surtout que ce dernier cache de lourds secrets qui vont très vite venir frapper à la porte, et mettre tout le monde en danger ...

L'autrice à réussi trouver un juste milieu entre une intrigue développée (ce qui m'avait plu dans le premier tome) et une romance trop importante (ce qui m'avait déplu le second) dans ce tome.
Du coup mon avis est à l'image de ce mélange : pas aussi conquise que dans le premier, mais loin de la déception du second.

On avait déjà eu un aperçu du passé de Lee dans le tome précédent, sur la fin, et du coup j'étais intriguée sur ce qu'était vraiment la situation.
Ce personnage m'a bien plu. Malgré son coté bizarre et limite antipathique à certains moments. J'ai bien compris que sa façon de réagir n'était qu'une façon de se protéger de toutes les souffrances qu'il avait vécu et ça m'a touché.

C'est un thème qui revient souvent dans les romans, le personnage tellement traumatisé qu'il fini par dépasser toutes les limites et passer du mauvais coté. On se demande si ça vaut encore le coup de tenter de le sauver.
Et il était bien traité ici avec ce personnage ambivalent dont les motivations ne sont pas du tout claires au début. J'ai bien aimé le fait que finalement ça ne soit ni noir ni blanc, mais entre les deux.

Au niveau du rythme la encore c'est mieux réussi que le précédent. Même si une partie de l'intrigue est déjà terminée au milieu (l'autrice a l'air d'apprécier ce procédé), ce qui se passe ensuite relance l’intérêt jusqu'à la fin.

Au final, la romance prenait plus de place que dans le premier tome, mais l'intrigue principal a su faire un retour en force et à m'apporter suffisamment d'éléments pour me satisfaire jusqu'à la fin.

16/20


 
The DeathSpeaker Codex, book 5: City of Secrets
de Sonya Bateman
Année de sortie : 2016
Éditeur : CreateSpace
Nombre de pages : 220
Genre : Urban Fantasy

 
Je continue a avoir de l'espoir et de l’intérêt pour cette série malgré quelques défauts récurrents.
Ce tome ci était plus original que les précédents mais toujours un peu trop rapide niveau rythme et un peu trop court.

On prend un tournant peu utilisé car cette fois ci Gideon va devoir s'allier avec son ennemi de toujours pour contrer une menace bien plus importante que ni l'un ni l'autre ne peuvent contrer individuellement.

J'ai bien aimé le fait qu'on sorte du coté manichéen du combat contre Milus Dei, la secte persuadée que tout les surnaturels sont une menace pour l’humanité et doivent être éliminés. Certes l'organisation dans son ensemble est encore loin d'être parmi les gentils, mais quand on prend ses membres individuellement on commence à comprendre leurs motivations et on est moins dans l'antagoniste "ils sont juste totalement des monstres".

Comme dans les tomes précédents on ne peux pas dire qu'on manque de twists dans ce tome. C'est sur que les événements s’enchaînent à un bon rythme. Du coup je ne m'ennuie pas.
Mais comme les précédents je ressort avec une envie de plus, de voir l'histoire prendre son temps, de ne pas toujours avoir l'impression que tout rush à toute allure.

Ceci dit c'est toujours intéressant et je me suis attaché au personnage principal, donc je lirais surement la suite, surtout que ça se lit très vite.

15.5/20



First Kill
de Jennifer Fallon
Année de sortie : 2016
Éditeur : Tor.com (nouvelle gratuite)
Nombre de pages : 35
Genre : Fantasy


J'ai choisi ce texte pour deux raisons. La première était la couverture qui a tout de suite attiré mon œil, il faut dire qu'elle est splendide.
La seconde était le fait de découvrir l'autrice et surtout son univers principal des Chronicles d'Hythrun qui me tente depuis longtemps (et dont les premiers tomes sont déjà dans ma PAL).

Dans ce texte court de 35 pages nous suivons Kiam Miar, tout nouvel assassin qui se rend dans une ville inconnue pour sa première mission. Cette mission lui a été spécialement confiée par ses supérieurs de la guilde et va lui permettre de prouver qu'il a les talents pour s'en sortir seul et ainsi démarrer sa carrière.
Mais arrivé sur place il se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond dans ce qu'on lui demande de faire ...

On est ici sur un personnage secondaire de la trilogie Wolfblade. On voit vraiment clairement qu'il y a plus à en savoir que les simples faits qu'on découvre ici. Je dirais même que c'est le principal attrait du texte.

On n'est clairement pas sur de la dark fantasy. J'ai même trouvé le coté assassin un peu gentillet. Le tout manquait aussi un peu de développement surtout pour savoir comment le personnage principal arrivait à sa conclusion et réussissait son coup.

Du coup à lire tout seul c'est un chouilla facile et sans grand intérêt.
Mais au moins ça m'a donné envie d'en savoir plus sur l'univers et sa magie. Il y a de quoi faire.

Un résultat vraiment mitigé pour cette histoire courte.

14/20

lundi 20 mai 2019

C'est lundi... que lisez-vous? #173

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève et a ensuite passé le flambeau à Camille du blog I believe in pixie dust.  
 


On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Qu'ai-je lu la semaine passée ?
 
 

 
Finalement ça a été une bonne semaine même si j'ai lu la grosse majorité des livres juste sur le weekend.

- Firebird m'a autant plu que les précédents de la série. Je crois que c'est surement la série que je préfère parmi celles que j'ai en cours en SF actuellement, chaque tome me ravi et j'aimerais bien les dévorer. 
- How to Claim an Undead Soul a relevé le niveau après le tome précédent qui m'avait laissé sceptique. Malgré le fait que l'action met quand même un peu trop de temps avant de vraiment commencer.
- J'ai dévoré ensuite Le Combat des innocents, je n'ai vraiment pas vu le temps passer ! 
- Ensuite Angle of truth m'a bien plu mais le coté comédie était peut être un peu trop présent pour moi, du coup je suis plus mitigée sur ce tome que sur les autres.
- Et finalement Quand fainéantise rime avec magie a été ma bonne découverte de la semaine. C'était hyper fun, frai, plein d'humour, léger à souhait. Une réussite ! 

 
J'ai aussi lu un certain nombre de BD et de manga : 




Même si certains faisaient un peu trop "tome d'introduction" dans l'ensemble toutes ont été de bonnes lectures.


 Que suis-je en train de lire en ce moment ?



Et oui, j'ai toujours The Thousand Deaths of Ardor Benn en cours. Vu que c'est ma lecture de semaine et que je n'ai quasiment pas pu lire cette semaine (en dehors du weekend qui est à part), il a très peu avancé. En parallèle j'ai commencé le dernier tome de Frontlines que j'apprécie beaucoup pour l'instant.


 Que vais-je lire ensuite ?

 C'est quelque chose que je dit à chaque fois depuis quelques semaines mais j'avoue que j'ai du mal à prévoir mes lectures à l'avance.
Du coup je ne sais pas, mais une chose est sure : je vais tout faire pour enfin terminer mes lectures en cours :)


samedi 18 mai 2019

Founders, book 1: Foundryside de Robert Jackson Bennett






Année de sortie : 2018
Éditeur : Crown
Nombre de pages : 505
Genres : Fantasy






Mon avis

Un roman bien fun, le tout dans un univers vraiment original et une intrigue qui a énormément de potentiel.

Sancia Grado est une voleuse dont le métier est de récupérer des objets pour ses clients. Sa nouvelle mission consiste à aller chercher un coffret qui se trouve actuellement dans un entrepôt bien gardé prés du port de Tevanne.
Mais quand son commanditaire se fait assassiner et qu'elle même se retrouve au milieu d'une guerre dont elle ne comprend rien, elle n'a plus qu'une option : fuir pour sa vie ...

Gregor Dandolo est la fils d'une riche famille de marchands qui ont le monopole de la magie à Tevanne. Il a coupé les ponts avec sa famille pour se lancer dans la politique et faire en sorte que certaines inégalités soient réglées. Mais quand un voleur fait bruler tout le front de mer, il ne peut que se lancer à sa poursuite ...

*****

Je n'avais aucun doute sur le fait que Bennett était un des champions du worldbuilding après avoir lu sa trilogie Divine Cities et ce livre confirme ce fait.
En fait il a quelques similarités entre son ancienne trilogie et celle ci, notamment sur le fait que dans les deux cas on est sur de la magie en lien avec un monde industriel, ou parce que la magie résulte de l'ancien et de l'inconnu.

Dans ce monde la magie a existé autrefois, les anciens réalisaient des merveilles avec, modelant le monde à leurs envies. Puis elle a été perdue suite a une grande guerre qui a anéanti tout cet ancien monde. On l'a redécouvert il y a peu de temps en fouillant dans des ruines et quelques grandes familles en ont maintenant le monopole.

Le principe (appelé "scriving") réside dans un alphabet que l'on peut peindre sur des objets dans le but de leur donner des règles qui vont à l'encontre de leur nature. Par exemple on peut "programmer" une roue pour qu'elle croit qu'elle est actuellement sur une pente descendante, et donc qu'il faut qu'elle réponde à la gravité en avançant. Et ce même si elle est actuellement sur du plat ou en montée. De même ce mécanisme est très souvent utilisé sur les portes pour faire en sorte que seule la personne avec la bonne clé puisse l'ouvrir, bloquant ainsi toute tentative d'intrusion.

Mais évidement le langage n'est pas universel. Pour qu'il fonctionne il doit exister quelque part un lieu, une bibliothèque, qui sert de "traduction" des mots écrits vers leur effet magique. C'est la que le monopole entre en jeu, les grandes famille ayant chacune leur écriture secrète personnelle dont elles gardent les mystères bien cachés.

Bien sur elles s'en servent pour vendre des objets enchantés et entretenir leur richesse.
On imagine tout de suite les possibilités industrielles que ce procédé permet de mettre en place, en terme de machines magiques par exemple. Le fait de lier la magie à l'informatique est vraiment très bien trouvé !
Encore une fois l'auteur arrive à nous donner un sentiment de "waou" lors de la lecture, devant toutes les possibilités ouvertes devant nous.

*****

Tout l’intérêt du livre n'est évidemment pas uniquement dans l'univers, il vient aussi de l'intrigue et des personnages.

Le coffret que Sancia a dérobé contient un artefact qui lui permet de découvrir la magie sous un autre point de vue. Il pourrait révolutionner l'usage qu'on en fait actuellement et c'est pour ça que tout le monde aimerait bien mettre sa main dessus (même si c'est censé être un secret bien gardé).

L'intrigue est finalement assez classique en fantasy qui regorge d'histoires de voleurs et d'ancienne magie dont on découvre de nouvelles fonctionnalités oubliées.
Mais le tout fonctionne bien ici, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer ou de trouver le temps long malgré un nombre de pages certain.
En plus je dois dire que cette lecture de ce premier tome m'a rendu vraiment enthousiaste à l'idée de lire la suite, le tout sans utiliser de cliffhanger mais rien qu'avec l'ouverture que nous donne le tout et les possibilités pour la suite.

Je me suis aussi bien attachée aux personnages.
J'ai apprécié le fait que Sancia soit au début une voleuse mal nourrie. C'est vrai que ce n'est qu'un détail mais il me semble plus logique quand on survit dans les quartiers pauvres et me fait me questionner sur de nombreux autres ouvrages ou ce genre de fait n'est pas vraiment décrit ni mis en avant.
Elle a ses humeurs aussi, changeant souvent d'avis en cours de route. Elle n'est pas sur d'elle même même si elle se donne une façade. Je dirais que toute sa vie n'a été qu'une course à la survie, et qu'elle a bien l'intention de ne pas tomber cette fois ci, du coup quand il faut fuir parce que la situation devient trop dangereuse, elle n'hésite pas une seule seconde.

De même pour Gregor qui, malgré son envie de faire le bien et sa prise de distance avec ceux qui profitent honteusement du système en utilisant les pauvres, reste un peu figé dans ses principes et ses privilèges car il a été élevé comme ça.

Évidemment ils évoluent au cours de l'intrigue et c'est tant mieux.
Du coup je pourrais dire que c'est surtout le fait que les personnages soient plus réalistes que la normale et pas juste sympathiques pour plaire au lecteur qui m'a plu ici.


Au final j'ai pris un grand plaisir à lire ce livre. C'est de la fantasy originale et bien écrite.
J'ai vraiment envie de lire la suite maintenant ! 


16.5/20


Autres avis sur ce livre : Apophis,

lundi 13 mai 2019

C'est lundi... que lisez-vous? #172

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève et a ensuite passé le flambeau à Camille du blog I believe in pixie dust.  
 


On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?



Qu'ai-je lu la semaine passée ?

Vu comme ça ce n'est pas bien glorieux mais vu que je n'ai pas pu lire du weekend je trouve ça plutôt correct :)

- J'ai lu Storm cursed, le tout nouveau Mercy Thompson (tome 11) que j'ai adoré.
- Par contre j'ai décidé d'abandonner L'infini éclaté. Je me forçais à tourner les pages et ça me bloquait.
 Que suis-je en train de lire en ce moment ?

J'ai toujours The Thousand Deaths of Ardor Benn entamé. Je l'ai bien avancé cette semaine vu que j'en suis à la moitié et que j'aime beaucoup.
J'ai commencé Firebird en fin de semaine et il ne me manque pas grand chose pour le terminer. C'est signe qu'il me plait, comme tout les autres de l'auteur que j'ai lu pour l'instant.
Que vais-je lire ensuite ?
Étant donné que je n'ai pas eu le temps de fouiller ma PAL vu que je viens de rentrer, je n'ai pas encore décidé quelles seront mes lectures suivantes.
Excepté une qui sera une LC le weekend prochain, avec Althea: 
Et vous, que lisez vous?

jeudi 9 mai 2019

L'Interdépendance, tome 1 : L'effondrement de l'empire de John Scalzi






Titre original : The Collapsing Empire
Années de sortie : 2017 VO, 2019 VF
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 336
Genre : Science-fiction





Mon avis

Pas le meilleur Scalzi mais un bon cru, fun, qui se lit bien et nous entraine dans le début d'une grande aventure ! 

L'interdépendance est un réseau de 48 systèmes peuplés par les humains. Ils sont reliés par le Flux, un lien unique qui permet de voyager plus vite que la lumière pour se déplacer entre ces mondes ci.
Parmi ces 48 systèmes un seul est une planète entièrement habitable pour l'homme, End (car elle est tout au bout du réseau). Tout les autres ne sont que des stations, des villes sous dômes dans des lieux inhospitalier et autres mines dans l'espace.

Mais le Flux n'est pas statique, il est juste très lent. Et ça la plupart des humains l'ont totalement oublié car ça fait des centaines d'années que son changement ne les a pas affecté. Donc personne n'est préparé quand le réseau permettant de partir de End, l'unique planète de l'interdépendance se met à cafouiller ...
Personne? Enfin presque ...


Nous suivons dans cette période critique un certain nombre de personnages.
Cardenia la bâtarde de l'Emperox mourant qui est devenu son unique héritière suite au décès de son fils unique. Elle n'a jamais fait de politique ni été impliqué dans la vie publique de son père. Il le dit lui même : elle n'est pas vraiment faite pour ça et aura surement pas mal de problèmes.
Sans compter le fait qu'elle n'a jamais voulu devenir Emperox et qu'elle est donc très réticente à tout ce qu'implique son rôle, même si elle fait des efforts. Elle va devoir lutter pour s'imposer dans la jungle de la cour impériale qui n'hésiteront pas un seul instant à lui marcher dessus si elle fait preuve de faiblesse. D'ailleurs une des plus grandes familles fait tout pour lui faire épouser un de ses fils.

Il y a aussi Marce, le fil d'un scientifique posté par l'Emperox sur End pour justement anticiper le changement dans le Flux ou Kiva, qui fait parti d'une des plus grandes famille de marchands de l'interdépendance.

J'ai bien apprécié ces personnages. Ils sont bien différents et certains m'ont bien fait rire avec leur parlé bien à eux (Kiva par exemple). C'est un livre ou j'ai aussi bien apprécié les antagonistes. Ils sont certes un peu caricaturaux (surtout les plus âgés de la fratrie) mais le plus jeune était un opposant avec du potentiel (même si il fait des erreurs ).

Le problème lié au changement du Flux c'est que l'Interdépendance porte bien son nom : les différents systèmes sont dépendants les uns des autres. La plupart ne pourraient pas survivre seuls plus de quelques dizaines d'années au mieux si leurs machines sont bien entretenues. Il leur manqueraient la matière première et le savoir faire nécessaire pour renouveler l'ensemble. Sans parler qu'ils sont tous pour la plupart une population assez peu nombreuse qui ne se renouvelle que par l’extérieur.

Le coté politique joue un rôle important dans ce livre mais on est loin d'un Game of Throne.
Scalzi à le don pour rendre les choses bien plus accessible et fun. Du coup l'ensemble donne une impression de légèreté en comparaison. Dans le bon sens du terme. 

J'ai déjà lu pas mal de livres de l'auteur et le ton de celui ci est définitivement celui que j'attendais. Les touches d'humour sont bien présente, l'ensemble n'est jamais tout noir ou déprimant. Je dirais même que c'est le point fort ici, le fait de rester positif et de ne pas rentrer dans le drame permanent (ce qui pourrait totalement être le cas vu le sujet abordé).
Évidemment les personnes préférant les atmosphère plus dures et plus réalistes ne seront peut être pas satisfaits mais pour ma part je trouve que ça fait du bien de tomber sur ce genre de livres.

Après c'est vrai que comparé aux autres livres de l'auteur que j'ai lu celui ci n'arrive pas dans mon top. Il est certes plein de qualités mais au final j'ai quand même eu une petite impression qu'il manquait un thème plus fort (comme c'est le cas dans les John Perry, ou dans Les enfermés).
Après c'est aussi le premier tome, et ça viendra peut être dans les suivants. Mais pour l'instant il est sans doute un des livres les plus "oubliables" de Scalzi. Bien plaisant à lire sur le coup mais sans gros plus pour rester dans ma mémoire sur le long terme.


16/20


mercredi 8 mai 2019

Avis en Vrac #66 : Jen Williams, Kalayna Price, Agatha Christie et Brandon Sanderson

Comme les précédents, cet avis en vrac regroupe des avis courts que j'ai d'abord publié sur ma page facebook avant de vous les regrouper ici quand il y en a suffisamment.
 
 
 
The Copper Cat, book 2: The Iron Ghost
de Jen Williams
Année de sortie : 2015
Éditeur : Headline
Nombre de pages : 544
Genre : Fantasy


 Un second tome qui se tient mieux que le précédent, le rendant plus intéressant.

Nos trois comparses, Wydrin of Crosshaven, Sir Sebastian et Lord Aaron Frith sont maintenant assez connus. Ils acceptent un boulot assez simple dans une ville éloignée : retrouver un objet volé. Mais en fait se retrouvent très vite embarqués dans une histoire impliquant démons, dieux, et surtout un nouveau mage que personne n'avait vu venir ...

L'univers fait toujours penser à donjon & dragon, on a le même genre de mythologie et je trouve intéressant de retrouver ce genre de background très riche et foisonnant qui devient rare dans la fantasy actuelle. Il y a énormément de détails sur le passé du monde, plein de ruines d'anciennes civilisations, un nombre incroyable de peuples et races différents (mais sans tomber sur l'elfe ou le nain).
C'est définitivement nostalgique mais j'apprécie beaucoup.

Au final en comparaison avec ce tome, le premier était limite une mise en bouche, un tome qui raconte comment les trois personnages finissent par travailler ensemble. C'était plus un rassemblement de trois histoires individuelles sur leur background et leur problèmes qu'une intrigue globale. Ça manquait un peu de liant en gros.

Ce tome ci n'avait plus du tout ce problème. Certes on a quelques flashback sur Sebastian mais qui sont bien fait et ne coupent pas trop le récit.

Je suis consciente que ça ne plaira surement pas à tout le monde, car maintenant ce genre d'univers plait moins. C'est vrai que ça peut paraître un peu daté ou faire penser à une campagne de d&d (devenu trop courant) aux rolistes.

Mais pour ma part j'ai passé un bon moment. Ça n'est pas le livre du siècle mais je ne me suis pas ennuyé et j'ai été prise par l'intrigue et les personnages.

16/20



Alex Craft, book 6: Grave Destiny
de Kalayna Price
Année de sortie : 2019
Éditeur : Ace Books
Nombre de pages : 374
Genre : Urban Fantasy


Une bonne addition à la série.

Petit point de background : dans cette série la faerie est divisée en plusieurs royaumes : Printemps, été, automne, hiver, ainsi que Lumière et ombre. L'équilibre entre les différentes cours est essentiel à sa survie.

Le prince Dugan de la cour fae des ombres demande à Alex de l'aider à résoudre un crime. En effet un membre de sa cour a été tué en plein royaume de l'hiver et tout semble montrer à première vue qu'il a assassiné un noble de l'hiver avant de succomber à ses blessures.

Si une telle conclusion était donnée, une guerre serait inévitable entre les deux royaumes.
La cour des ombres étant vraiment au plus bas de sa popularité cette guerre serait sa perte.

Alors que le déséquilibre entre les différentes entités de la faerie se creuse, et menace tout le monde, Alex va devoir naviguer à vue pour découvrir ce qu'il c'est réellement passé.

Ce tome pourrait limite être qualifié de fantasy car la très grande majorité de ce qu'il s'y passe à lieu en faerie, et pas du tout dans notre monde (même si Alex y est originaire).
Mais d'un autre coté ça veut aussi dire qu'on n'a pas vraiment vu les personnages habituels de la série, car ceux ci sont restés sur terre.

Dans ce tome on plonge totalement dans la politique compliquée qui régit les différentes cours fae et la ronde des saisons.
J'ai bien aimé ce coté politique et bien sur le coté bizarre des fae et de leurs coutumes qui posent souvent plus de problèmes et demandent beaucoup d'adaptation de la part d'Alex qui n'y est pas habituée.

On avait vraiment tout les éléments que j'apprécie dans l'urban fantasy et les fae, à savoir le danger permanent de se planter, le gros coté politique, les personnages, témoins ou autres totalement ambiguë tout en ne pouvant pas mentir ainsi que plein de magie.

Ce tome avait un petit gout de fin. En fait il pourrait totalement être la fin de la série mais il laisse quand même pas mal d'ouvertures pour la suite. Cela s'explique par le fait que l'autrice n'avait signé que pour 6 livres, et est en négociation avec son éditeur pour en rajouter un 7ième. Du coup si elle l'obtient ça sera du bonus, et sinon on a quand même une bonne fin.

Dans l'ensemble je l'ai dévoré et j'en demande toujours plus !

16.5/20



Témoin muet
de Agatha Christie
Années de sortie : 1937 VO, 1993 cette édition
Éditeur : Éditions du Masque
Nombre de pages : 282
Genre : Policier


 Encore une bonne pioche dans la série des Poirot.

Hercule Poirot reçoit une lettre très bizarre d'une riche femme qui a récemment survécu à un accident soit disant causé par la balle de son chien et qui lui demande à mots cachés de venir voir ce qu'il se passe chez elle.

Mais la lettre date de plusieurs mois en arrière et malgré le peu d'éléments en sa possession Poirot veut comprendre ce qui a bien pu se passer pour qu'elle mette si longtemps à lui arriver.

C'est une fois sur place qu'il apprend la terrible nouvelle : La femme qui lui a écrit est morte quelques jours après la date écrite sur la lettre ...

J'ai bien aimé cette histoire. On est dans une ambiance typique de celles de l'autrice avec ses personnages tous aussi faux les uns que les autres. Le tout dans un espèce de huis clos, l’immense villa de la victime.

Comme toujours Agatha Christie joue avec les indices, ne nous en dévoilant jamais trop pour nous laisse réfléchir à ce qui a bien pu se passer.

Pour ma part j'avoue que j'avais deviné la fin bien avant qu'elle n'arrive sur celui ci, et ce grâce à un indice qui a fait tilt dans ma tête et ce malgré le peu d'autres points qui relisait ce suspect au crime.

C'est la première fois depuis que j'ai commencé à les lire l'an passé que le coupable m’apparaît de façon aussi claire et qu'il n'es pas perdu dans un millier d'autres possibilités du coup je suis contente xD

Je pense que ce n'était qu'un coup de chance parce qu'il m'arrive souvent d'avoir ce genre de certitudes et le reste du temps elles étaient totalement fausses.

En tout cas c'était toujours un plaisir à lire et je suis contente d'avancer dans la série.

16/20



Firstborn
de Brandon Sanderson
Année de sortie : 2008
Éditeur : Nouvelle graduite disponible en VO sur le site tor.com
Nombre de pages : 47
Genre : Science-fiction


Ce texte d'une 50ène de page m'a vraiment bien plu.

On y suis Dennison Crestmar, le plus jeune fil d'un haut duc de l'empire.
Toute sa vie on a attendu beaucoup de lui. Beaucoup trop en fait, vu qu'il est le frère de Varion, celui qu'il surnomme "l'homme parfait", le meilleur général qu'a jamais connu l'empire, celui qui a fait sa gloire et que tout le monde encense. Jamais il n'a perdu la moindre escarmouche, combat ou bataille, il a le sens inné de la bonne stratégie à adopter au bon moment, et de comment manipuler l'ennemi.

Du coup la vie de Dennisonb n'a été qu'une succession d'échecs car il est décidément vraiment trop différent de son frère pour arriver à quoi que se soit.
Mais son père, ainsi que l'empereur, le poussent à réussir à se rapprocher de son frère, ils essayent tout pour lui donner sa chance ... mais Dennison n'est vraiment pas du tout fait pour ça ...

Sans être la lecture du siècle j'ai trouvé que ce texte était au bon format. On n'a pas besoin de plus pour comprendre tout les enjeux, l'univers et les personnages.

Certes ce n'est pas vraiment très développé mais la fin donne aussi tout l’intérêt à l'ensemble. Et dans ce sens c'était un bon texte court.

C'est vrai que Sanderson est doué pour avoir de bonnes idées, et ce texte est l'un de ses premiers d'ailleurs.
Après c'est vrai que si il faut comparer ce texte aux meilleurs de l'auteur il sera dans les plus anecdotiques vu la qualité, mais ça n'en reste pas moins une bonne lecture que j'ai beaucoup apprécié. Le personnage principal est très crédible et j'ai passé un bon moment de lecture.

16/20

lundi 6 mai 2019

C'est lundi... que lisez-vous? #171


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève et a ensuite passé le flambeau à Camille du blog I believe in pixie dust.  

 


On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


 

Qu'ai-je lu la semaine passée ?

- J'ai terminé Fire season un très bon tome, bien sanglant, dans cette série que j'aime beaucoup.
- Ensuite je suis passé à Winter's web, une novella très fun dans l'univers de l’Exécutrice. 
- Et j'ai terminé ma semaine sur Secret sanglant qui malheureusement ne m'a pas vraiment convaincue à cause de son intrigue trop faible et qui met trop de temps à arriver.
Si je n'ai lu que trois livres cette semaine c'est surtout parce que j'ai lu vraiment pas mal de BD (+ un comics), un changement important pour moi  :






Oui, oui, tout ça !

Je ne vais pas donner mon avis sur toutes mais dans l'ensemble ce sont de bonnes pioches, aucune ne m'a vraiment déplu :)



 Que suis-je en train de lire en ce moment ?



 J'ai ces deux romans entamés, je vais essayer de les avancer un maximum mais ils sont assez long.



 Que vais-je lire ensuite ?


Ce sont actuellement les livres qui me fait le plus envie. Il se pourrait même que j'en commencer un avant d'avoir terminé les deux que j'ai déjà en cours :P 

 

Et vous, que lisez vous?