mercredi 18 octobre 2017

Chasseuse de la nuit, tome 2 : Un pied dans la tombe de Jeaniene Frost






Année de sortie : 2010
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 459
Genre : Urban fantasy





Mon avis :

Ma relecture de la série avance doucement. J'avais moins de souvenirs de ce tome ci que du précédent ce qui est une bonne chose parce que du coup je l'ai trouvé moins cliché. J'ai donc préféré ce tome, les retournements de situations étaient beaucoup moins prévisible et on a un bon développement des personnages.

Dans ce tome ci Cat n'a pas revu Bones depuis des années. Elle travaille maintenant dans l'unité spéciale du FBI et est bien installé dans son travail. Un jour dans une mission de routine elle épargne et laisse filer un vampire parce que celui ci est l'un des anciens amis de Bones, par nostalgie.
Quelle est donc sa surprise de voir celui ci débarquer comme témoin du mariage de sa meilleur amie. Il lui apprends qu'elle a fait une grosse erreur en épargnant son ami parce qu'il est maintenant obsédé par elle et qu'il ne reculera devant rien pour la capturer et la faire sienne ...

Déjà j'ai bien aimé l'ajout de nouveaux personnages. La team de Cat est vraiment sympa à découvrir et j'ai bien aimé leurs interactions et toutes les histoires liées. On sent qu'elle est vraiment super attaché à eux et que le fait de les avoir sous sa responsabilité l'a vraiment fait grandir. On est loin de la gamine tueuse du tome précédent en gros.

On en apprends plus également sur le fonctionnement des familles de vampires. Ça donne vraiment de la profondeur à l'histoire. En fait pour avoir lu un Anne Rice récemment ça m'a rappelé ce coté la de maitre et ses descendants et du coup ça a bien marché avec moi.  Et du coup on en apprends plus sur la père de Cat. C'est un gros raté en fait, il m'a fait limité pitié. On comprends aussi qu'il n'était pas aussi coupable qu'on le pensait et du coup je ne comprends pas trop l'acharnement sur ce personnage. Finalement j'aurais quand même aimé le connaitre un peu et en savoir plus sur lui.
Je sais c'est un peu bizarre de dire ça sur ce genre de personnages, surtout vu sa réaction après coup qui n'en fait pas du tout un personnage sympathique. 

J'ai aussi bien aimé la fin et j'ai hâte de voir ce que ça peut donner sur l'évolution des personnages et ou tout ça peut nous mener.
Bon après c'était une lecture distrayante mais pas non plus un coup de cœur, je pense que c'est tout à fait le genre de livres que j'oublierais assez rapidement une fois la série terminée, sympa mais sans rien qui les démarque vraiment du reste sur le long terme.

16/20

mardi 17 octobre 2017

Dragon blood, tome 1 : Le sang du dragon de Anthony Ryan






Titre Original : The Waking Fire
Série : Dragon blood, tome 1
Année de sortie : 2017
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages : 624
Genre : Fantasy




Résumé :
À travers les vastes territoires contrôlés par le Syndicat du Négoce d’Archefer, rien n’est plus prisé que le sang des dracs. Ponctionné à même leurs veines, il est distillé en élixirs capables d’accorder d’incommensurables pouvoirs aux rares hommes et femmes connus sous le nom de Sang-bénis.

Mais une menace croissante pèse sur le Syndicat : les lignées de dracs s’affaiblissent peu à peu. S’ils viennent à s’éteindre, la guerre qui couve avec l’Empire corvantin voisin ne manquera pas d’éclater. Le dernier espoir du Syndicat réside dans la découverte d’une rare variété de drac, bien plus puissante que toutes les autres.

Claydon Torcreek, voleur de bas étage et Sang-béni clandestin, est enrôlé de force par le Protectorat et envoyé dans les entrailles du continent primitif d’Arradsie, sur la piste de cette créature légendaire. Lizanne Lethridge, vénéneuse espionne, doit quant à elle braver tous les dangers afin de mener à bien sa mission en territoire ennemi. Enfin, Corrick Hilemore, sous-lieutenant à bord d’un croiseur d’Archefer, se lance à la poursuite de dangereux pirates, sans se douter du péril qui le guette aux confins du monde.

Emportés par la valse des destins et des empires, du connu et de l’inconnu, tous trois devront lutter de toutes leurs forces pour inverser le cours de la guerre qui se profile… ou bien périr dans son sillage.

Mon avis

Oulala, une chronique qui ne va pas être facile à faire. Cette lecture a été difficile, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le livre. Finalement il n'y a vraiment que la toute fin qui m'a plu et qui m'a redonné espoir. Du coup je suis quand même contente d'avoir persévéré mais on ne peux pas dire que ça ai été une bonne lecture. 

Si il y a un point qui est bien fait dans ce livre, c'est l'univers. On est dans de la Flintlock Fantasy, en gros de la fantasy dans un monde qui correspond à peu près à la révolution industrielle, donc avec de la technologie de type moteurs, armes à feu, chemin de fer ... 
Et c'est vraiment réussi, on a ce coté industriel qui peut utiliser aussi l'énergie des dragons pour fonctionner. Du coup c'est vrai que ça donne bien un coté sense of wonder dans notre découverte du monde et de ses possibilités. D'autant plus qu'il est vraiment riche, aussi bien dans le coté technologique que archéologique vu que l'intrigue joue beaucoup la dessus. Et la dessus rien à dire, il est vraiment réussi.

Le seul défaut est que dans la version numérique il manquait vraiment une carte du monde lisible. J'avoue que j'étais vraiment perdue à certains moments et j'ai du aller chercher sur internet pour la trouver au bout d'un moment parce que c'est important pour s'y retrouver car il n'y a quasiment pas d'explications dans le texte sur les différentes puissances en jeu, tout doit plus ou moins se deviner au fur et à mesure. Et donc sans la carte c'était un peu trop flou pour mon gout. 

Au niveau de l'intrigue nous suivons assez rapide 3 groupes de personnages embarqués dans différentes quêtes et missions.
Mon souci avec ce livre venait sans doute de ce niveau la. En fait je n'ai pas du tout réussi à m'attacher aux personnages. Entre le voleur tête à claque et sa relation prise de tête avec son oncle, l'espionne froide, et le militaire plat et sans intérêt, je n'étais pas gâtée. Pas un pour rattraper l'autre. J'étais vraiment indifférente à tout ce qui pouvait leur arriver.
Je pensais que ça allait s'arranger sur la longueur, que j'arriverais à les apprécier mais non, ça n'a pas fonctionné, ils ne m'étaient pas plus sympathiques à la fin qu'au début.

J'avoue que je n'ai pas compris du tout la partie avec Hilemore. Pour moi elle était franchement inutile. Le personnage ne sert strictement à rien en fait durant tout ce livre, en dehors de la toute dernière page qui l’intègre dans le reste de l'intrigue. En gros tout ce qui lui arrive aurait très bien pu être résumé rapidement dans le tome suivant sans qu'on ai besoin d'y passer des centaines de pages dans celui ci. D'autant plus que c'est vraiment le personnage que j'ai le moins aimé de tous, intérêt zéro. Du coup j'avoue que j'ai vraiment pensé à zapper tout les passages le concernant tellement ça m'ennuyait !

Quand à l'intrigue elle ne m'a pas non plus particulièrement impressionnée. En fait j'avais deviné la fin avant même qu'on n'en arrive à la moitié. Bon pas forcement tous les détails et retournements de situations mais la ou allait l'intrigue. Du coup niveau surprise on était au niveau zéro à peu près, ça n'a pas du tout aidé.
Le seul moment qui est devenu intéressant a été les 100 dernières pages. Parce qu'on était enfin arrivé au passage dont je me doutais et donc le livre partait vers des chemins qui n'étaient pas aussi évidents que tout le reste du livre. Et c'est ça qui a vraiment sauvé le livre pour moi.
Je n'étais pas non plus totalement dedans à la fin, mais j'avais retrouvé de l’intérêt pour ce qui allait se passer, ce qui était déjà bien mieux qu'avant.

Au final une lecture vraiment très mitigée. Je me suis ennuyée et je n'ai pas réussi à apprécier les personnages du coup je n'étais vraiment pas dans le livre. Les cent dernières pages ont relevé le niveau ce qui fait que ce n'était pas non plus une lecture totalement ratée mais on n'est pas passé bien loin. On peut vraiment dire que je suis passé à coté.
Je ne sais pas encore si je lirais la suite ou pas, mais si je le fais j'attendrais surement la sortie en poche, n'ayant pas vraiment envie de payer le prix fort une lecture que je ne suis pas sure d'aimer.

15/20

lundi 16 octobre 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #91


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Qu'ai-je lu la semaine passée ?
   


Encore une semaine très sympa.
J'ai adoré le 4ième tome du Sang des 7 rois, ma relecture de Hot Blooded c'est bien passé aussi. J'ai également vraiment super accroché à Au champ du déshonneur qui est de très loin mon préféré de la série pour l'instant. Quand aux deux dernières lectures elles ont été très agréable, Garde du Coeur ne sera pas mon préféré de la série mais une lecture très sympa et j'ai vraiment bien aimé la fin de La basilique d'ombre malgré une lecture un peu confuse certaines fois au milieu.

 Que suis-je en train de lire en ce moment ?


Me voici donc dans le tout dernier tome de Danny Valentine, en Vo parce que la traduction c'est arrêté juste avant. C'est addictif et je comprends mieux l’héroïne dans ce tome, une amélioration donc pour moi pour l'instant.


 Que vais-je lire ensuite ?




Pour la semaine prochaine j'ai prévu de me lancer dans Humanité Divisée, qui est un roman sorti sous forme d'épisodes à la base. Je vais le lire sous cette forme, un ou deux par jour et donc je prévois 2 semaines pour le terminer environ. Ensuite j'ai une LC prévue avec Althea sur le 10ième tome des Gardiens de l'éternité : Santiago.
Pour la suite je pense lire la suite du Bâtard de Kosigan dont j'avais adoré le premier tome il y a pas longtemps, ainsi que les suites des séries InCrypted de Seanan McGuire et Craft Sequence de Max Gladstone !


 Et vous, que lisez vous?

vendredi 13 octobre 2017

Jessica McClain, tome 1 : Sang nouveau de Amanda Carlson






Année de sortie : 2013
Éditeur : Le Livres de Poche
Nombre de pages : 432
Genre : Urban Fantasy





Mon avis

Jessica McClain est une anomalie dans son clan. Seule femme jamais née d'une union avec un loup garou elle était jusqu'ici restée humaine au milieu des siens. Mais brutalement, elle se met à changer, détruit son appartement et la voila devenu la seule garou femme du monde. Elle est une source de conflit dans son pack, parce qu'à sa naissance une personne mal intentionnée à ressorti d'on ne sait ou un ancien mythe qui dit que si un jour une femme devenait garou elle provoquerait la fin de leur race entière. 
Comme jusqu'ici elle était restée humaine les gens avaient un peu oublié ce problème mais maintenant que ce n'est plus le cas elle provoque un une vague de protestations. Étant la fille unique de l'alpha elle est protégée par sa famille et ses amis mais elle doit s'attendre à des attaques en permanence.
Pour compliquer le tout elle est la cible d'un policier trop zélé qui est persuadé qu'il y a quelque chose de pas clair dans ses déclarations de sinistre et qui ne la lâche pas d'une semelle pour tenter de découvrir la vérité...

J'ai décidé de me relire les premiers tomes de cette série parce que je ne l'ai jamais terminé et que je ne m'en souvenais pas assez pour lire directement les tomes suivants.
Et je suis plutôt satisfaite de ma relecture. Si ce tome n'est pas excessivement original en soi il se démarque quand même avec une héroïne qui sait ce qu'elle fait et qui a su me charmer.

J'ai beaucoup aimé Jessica, elle est forte mais pas arrogante. Elle n'est pas excessive et arrive à garder la tête froide même quand la situation commence à partir en catastrophe et que tout lui tombe dessus. Et en même temps elle ne doute pas d'être capable de réussir, pas du genre à pleurnicher ou à hésiter quand le moment est venu. Au final ce n'est pas forcement un personnage très original non plus mais bien équilibré et qui marche bien.

Quand à l'univers je dirais qu'il est plein de potentiel au niveau de ce tome. On se pose encore pas mal de questions sur des points bien mystérieux qui nous donnent envie d'avancer. Du coup je dirais que c'est plutôt une réussite malgré l'utilisation de points vus et revu et qui pourraient énerver certaines personnes (mais qui sont bien passé ici vu que c'est une relecture et que je savais déjà qu'ils étaient présents) comme le fait d'avoir une âme sœur qui bien sur n'arrive quasiment jamais sauf à l’héroïne, en gros une romance qu'on voit venir de très loin. Heureusement ce point précis est vraiment hyper secondaire dans ce tome, sauf à la toute fin qui lance le tome suivant en cliffhanger et du coup on ne ressent pas le coté romance forcé ou les grands élans de romantisme qui auraient pu alourdir le tout. 

Au final une bonne relecture, je suis consciente que ce livre n'est pas vraiment hyper original mais il est solide dans son genre et a des personnages qui marchent bien, du coup j'ai passé un bon moment.

16/20

Chroniques des vampires, tome 12 : Prince Lestat et l'Atlantide de Anne Rice






Titre Original : Prince Lestat and the Realms of Atlantis
Série : Chroniques des vampires, tome 12
Année de sortie : 2017
Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages : 526
Genres : Fantastique - Science-fiction




Résumé

Un rêve hante Lestat sans relâche, celui d’une ville qui sombre dans les flots… Ce songe viendrait-il d’Amel, l’esprit qui lie tous les vampires de la planète ? Même si Lestat héberge désormais en lui cet être hors du commun et partage ses pensées, sa logique reste incompréhensible, échappant à tous…
Alors que des secrets millénaires sont sur le point d’être révélés, le prince des Enfants de la Nuit va devoir affronter une puissante force qui vient d’au-delà des âges. Prêt à tout pour découvrir l’histoire de ses origines, même à risquer la vie de ses fidèles, jusqu’où ira le vampire ?

Mon avis

Si j'ai bien aimé la mythologie développée dans ce tome, ainsi que le fait de retrouver tous les personnages de tous les tomes précédents, j'avoue que j'ai trouvé que certaines changements de point de vue étaient trop brutaux et rapide. Du coup j'ai été un peu perdue parce que tout allait trop vite dans les changements d'humeurs et qu'on avait l'impression que c'était un peu trop superficiel et sans explications.

Vous aurez remarqué que j'ai mis Science-fiction dans les genres de ce tome ci, et ce n'est pas une erreur. Avec toutes les révélations qui nous tombent dessus, nous ouvrant un monde d'explications sur l’existence scientifiques des vampires, nous tombons totalement dans le registre de la science fiction.
Je sais que pour certaines personnes ça n'a pas marché à cause de ça. Mais de mon coté je n'ai pas été gêné. Finalement c'est un des basique de la série, dés le troisième tome on est en plein dans la recherche du "pourquoi" et du "comment". Donc pour moi, aller plus loin et donner des explications plus claires sur l’existence d'Amel ne change pas du tout mon image de la série et ne dénature pas du tout son atmosphère. 

C'est d'ailleurs ce que j'ai préféré de ce tome. Finalement les explications et la nouvelle mythologie associées m'ont semblé bien trouvée, allant jusqu'a justifier des faits qu'on trouvait depuis le tout début de la série. C'est bien joué quoi, on voit que c'est bien réfléchi et que ça va loin. Bon certes c'est un peu fantaisiste dans le sens ou c'est vraiment original et jamais vu avant, et je conçois que sur certains points on puisse un peu rigoler tellement ça va loin, mais la finalité de l'explication m'a vraiment bien plu, de par ses détails et ses spéculations. 

Le seul point que j'ai moins aimé a été la première partie du livre. On suit en effet de nombreux personnages et notamment certains "mauvais" des tomes précédents, à savoir notamment Rhoshamandes. Le récit passait son temps à zigzaguer entre une 10ène de personnages en succession très rapide. J'ai trouvé ces passages pas vraiment nécessaire et traité de façon un peu superficiel. J'avoue qu'à certains moment je n'ai pas vraiment compris les changements d'humeurs de certains.
J'imagine que c'était pour bien faire monter la tension entre tous les différents groupes et l'instabilité du personnage de Lestat dans ses nouvelles fonctions. Mais finalement on a toujours la même tension dans la seconde partie du récit, sans les changements incessant de points de vue et ça marche très bien aussi de cette façon. Du coup en comparaison le début me paraissait bien bancal.

Par contre c'était un plaisir de retrouver tous les personnages des tomes précédents. Et on ne peux pas dire qu'il en manque, ils sont tous la ! Et ça en fait du nombre, des fois on est limite dans l'énumération juste pour citer la présence du personnage mais au moins on avait vraiment l'impression que la totalité d'entre eux étaient impliqué dans l'histoire, ce qui était très sympa.

Vous l'aurez compris j'ai finalement bien aimé cette lecture. Si le début n'était pas à mon gout et que j'ai eu du mal à rentrer dans le récit à cause des trop fréquents et pas toujours très justifiés changements de points de vue, j'ai trouvé les explications et la nouvelle mythologie ajoutée très sympa et comblant bien les blancs sur l’existence d'Amel. Il est vrai que tout ça fait passer ce tome en science-fiction plus qu'en fantastique mais ça ne m'a pas dérangé parce que pour moi la recherche du "pourquoi" et du "comment "des vampires est l'un des fondamentaux de la série et donc ce tome ci rentre bien dans le thème.

16/20

Lazare en guerre, tome 2 : La légion de Jamie Sawyer






Titre Original : Legion
Série : Lazare en guerre, tome 2
Année de sortie : 2017
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 464
Genre : Science-fiction




Résumé

Arrête-moi si tu la connais, celle-là.
Ça commence par une légende. Un type qu’on appelait Lazare.
Le mec venait de la Terre. C’était un gosse de Detroit, né avec une balle entre les dents et un pistolet à la main. La vie lui avait botté le cul et la mort l’avait recraché…

Deux ans après l’infernale mission de l’Artefact sur Hélios III, Conrad Harris et son équipe des SimOps repartent au charbon, encadrés cette fois par une flottille de l’Alliance. Il s’agit d’explorer un nouveau site des Bribes ; la technologie de ces mystérieux extraterrestres disparus pourrait donner la clé de la victoire dans la guerre contre les Krells.
Et pour Conrad il y a plus : c’est là, dans cette région au cœur du Maelström, que le vaisseau de son épouse Elena s’est évanoui il y a maintenant huit ans.
Mais attention, il y a les Krells, il y a le Directoire aussi, en conflit permanent avec l’Alliance, et la mission n’est pas à l’abri d’un ennemi infiltré…

Mon avis

La légion se passe quelques moins après les événements du premier tome. J'avais beaucoup aimé celui ci, il était prenant et m'avait bien fait frissonner. En comparaison ce second tome souffre malheureusement de la malédiction des tomes du milieu. J'ai trouvé qu'il reprenait un peu trop les codes du premier et que le personnage principal commençait aussi à tourner en rond et manquait d'évolution. 

Parmi les points que je continue à apprécier dans cette série c'est le fait que malgré la menace constant des Krell, les humains sont toujours aussi stupide et tournent toujours autant dans une espèce de guerre froide. Ils ont littéralement dévasté la terre, il n'en reste que des parties surpeuplées et radioactives mais rien ne les arrête dans leur envie de pouvoir. 
Du coup j'ai bien aimé tous les passages qui nous apportent un éclairage sur le passé de Conrad (et du monde par la même occasion). J'ai aussi aimé le fait que ce tome remettre cette guerre au premier plan (même si c'est vrai que dire qu'on aime une guerre qui détruit la terre ce n'est pas forcement à prendre au premier degrés, disons que j'ai aimé que le livre aborde ces sujets, ils sont intéressants).

Malgré les flash back sur le passé du personnage par contre j'ai trouvé qu'il n'évoluait quasiment pas durant tout ce tome. On retrouve exactement le même personnage, avec les même problématiques, les même manies, les même obsessions ... La seule chose qui change dans ce tome c'est qu'il se voit pris d’hallucinations qui lui permettent de tout massacrer sur son passage quand il est en grand danger. J'avoue que je n'ai pas du tout aimé ce coté la. J'ai trouvé que du coup ça faisait bien trop Deus Ex Machina et je n'ai pas vraiment compris pourquoi les hallucinations savaient tout de ce qui se produisait autour de lui même ce que lui ne pouvait qu'ignorer. Encore si on avait eu ensuite une explication concrète ou que ça ai permis de révéler des mystères, j'aurais compris. Mais la ça ne servait strictement à rien en fait en dehors de rendre ces passages la pas du tout crédibles à mon avis.

Je n'ai pas trop aimé non plus tout le coté trahison, complots, agents infiltrés ... Même si je me doutais bien sur au vu du résumé qu'il y en aurait, j'ai trouvé que c'était trop gros pour être crédible. Imaginer qu'une partie si importante ai pu en arriver la sans que personne ne se pose de question me parait un peu impensable dans un univers militaire de ce genre ou ils y a des règles pour tout et ou tout est vérifié plusieurs fois.
Bon, je mets quand même quelques doutes parce qu'on sait très bien qu'en général plus c'est gros plus ça passe, mais quand même. J'ai trouvé ça assez moyen.

Par contre l'évolution du monde, elle, continue et on découvre pas mal de secrets sur les mystérieux aliens. Ces passages la m'ont vraiment intéressés, j'ai hâte de voir comment tout cela va évoluer dans le prochain tome. J'ai aussi bien aimé tout les passages d'action et d'essais dans l'artefact, c'était bien fait et j'avais vraiment envie d'en savoir plus.

Au final tout n'est pas noir non plus, si il y a deux points qui ne m'ont pas paru vraiment crédible, ils sont très ponctuel au final j'y ai surtout pensé après coup, une fois le livre terminé. Ça ne m'a pas gâché ma lecture.
Et même si le schéma n'est pas bien différent du tome précédent il marche quand même très bien. On a un bon rythme, un scénario sur plusieurs intrigues imbriquées qui était très sympa, donc j'ai passé un bon moment.
Je pense que pris indépendamment, si je n'avais pas la comparaison assez récente avec le premier, je l'aurais surement mieux aimé. Mais ici malheureusement la déception s'installe un peu.

15.5/20

jeudi 12 octobre 2017

Retour de vacances : Mes lectures de cet été non chroniquées 2017


Salut à tous ^^

Certains ne le savent peut être pas mais j'avais mis mon blog en pause en juillet-aout pendant les vacances. Je n'ai donc pas chroniqué toutes mes lectures, car c'est vraiment un gros travail au quotidien, chose que je ne pouvais pas faire car n'ayant qu'une petite connexion internet.
Ce sont principalement des romances (mais pas toutes) car j'ai priorisé mes autres lectures dans les chroniques postées.

Je vais donc vous en parler ici en quelques lignes, histoire que vous ayez mon avis et que ça ne me prenne pas trop de temps :



Les fantômes de Maiden Lane, tome 5 : Le lord des ténèbres
de Elizabeth Hoyt
Une petite romance toute mignonne au finale, encore une bonne addition à cette série. On découvre un nouveau secret du fantôme et j'ai bien aimé tout cette partie la aussi. Godric est vraiment très brut comme personnage et il lui faut bien une Meg tout entêtée et bien décidé à avoir ce qu'elle souhaite pour le faire changer, ils sont bien assortis.

16/20



La ronde des saisons, tome 5 : Retrouvailles
de Lisa Kleypas

Le moins intéressant des tomes de la série si on les prends tous séparément. Mais je pense qu'il faut considéré ce tome ci plus comme un bonus vu qu'au final on a quasiment plus de temps consacré aux personnages précédents qu'au nouveau couple.
Ceci dit cette toute petite romance était vraiment très sympa et le facteur nostalgie des personnages aussi, du coup j'ai bien aimé !

15.5/20


Felicity Atcock, tome 2 : Les anges ont la dent dure
de Sophie Jomain

J'ai bien préféré ce tome au précédent qui ne m'avait pas du tout plu. Et je suis rassurée, je comprends enfin pourquoi j'avais bien aimé cette série lors de ma première lecture.
On a une intrigue qui est finalement originale et on est beaucoup moins dans les cotés négatifs qui m'avaient vraiment rebuté avant, un gros bon point. Bon après on reste vraiment dans de l'ultra léger avec une héroïne qui manque clairement de cervelle mais ça se lit quand même vraiment bien.

16/20



Les Gardiens de l'éternité, tome 08 : Ariyal
de Alexandra Ivy

Un tome que j'ai bien apprécié. La série s'étoffe vraiment petit à petit et on a un bon équilibre entre romance et action ici.
On commence vraiment à arriver à des tomes intéressants ici, j'ai hâte de continuer !
Bon on a toujours l'humour des fois un peu lourd mais bon pour une lecture légère ce n'est pas déplacé.

16/20


L'honneur des frères Creed, tome 3 : Une famille pour Tyler Creed
de Linda Lael Miller 

Une petite romance sans rien de particulier. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé mais elle n'a pas grand chose que je retiendrais sur le long terme. C'est un peu dommage car j'avais bien aimé le premier tome.
Tyler n'est pas vraiment un personnage qui sors du lot, je ne le trouvais déjà pas très sympathique dans les tomes précédents. On le découvre ici et on le comprend mais ça ne le rend pas bien plus remarquable. Une petite déception.

15/20


InCryptid, book 3: Half-Off Ragnarok
de Seanan McGuire

J'avoue, ce tome ci n'est pas le meilleurs de la série. En fait le changement par rapport aux deux précédent est brutal. Mais j'ai quand même pas mal aimé, je précise bien. Limite il faudrait prendre ce tome indépendamment et se dire qu'on commence une nouvelle série, ça serait plus facile.
Par contre la mythologie est toujours super originale, on découvre de nouvelles espèces et l'intrigue est intéressante aussi, avec pas mal de rebondissements. Dommage quoi, et vivement qu'on retrouve un peu de rythme et surtout Verity.

16/20



Noirs démons, tome 2 : A feu et à sang
de Suzanne Wright

On retrouve Harper de Knox dans de nouvelles aventures. J'avoue que je commence sérieusement à me lasser des scènes de popotin, je les zappe toujours. Heureusement l'histoire principe est sympa malgré tout et on était moins dans la romance pure dans ce tome ci vu que le couple est déjà ensemble, donc tout le coté "conquête" était absent, ce qui nous a permis de souffler un peu.

15.5/20



Felicity Atcock, tome 3 : Les anges sont de mauvais poil
de Sophie Jomain

J'étais sacrément énervé avec ce tome. Il y a pour moi de grosses incohérences au niveau des réactions du personnage principal. Ou est passé la félicity du tome précédent, ou sont passé les enquêtes quand il y a un crime horrible qui se passe sous ses yeux, je ne la reconnais pas. J'avoue ne pas avoir compris, je suis resté bête parce que j'attendais le coté "même si c'est des surnaturels on va s'occuper des coupables" mais non rien, 10 pages après elle acceuil la coupable chez elle avec un thé comme si c'était un chiot égaré !!! Bref, hyper déçue et du coup je ne suis pas sure de vouloir lire la suite, on verra.

10/20



Les fantômes de Maiden Lane, tome 6 : Le duc de minuit
de Elizabeth Hoyt

J'ai vraiment aimé ce tome. Il était rafraichissant et j'ai adoré Artemis et Maxime, j'ai trouvé qu'ils changeaient des héros habituels des romances historique et c'est un point super positif.
Une bonne lecture comme ça devient une habitude avec cette série, l'intrigue est toujours bien présente, il n'y a pas que le coté romance qui est important. J'avoue avoir été très touché par la situation d'Apollon et je suis très contente qu'on le retrouve plus en détail dans le tome suivant.

16.5/20



Les Gardiens de l'éternité, tome 09 : Caine
de Alexandra Ivy

Un tome ou l'intrigue principale s'éloigne un peu des garous et c'est tant mieux. D'autant plus que celle ci avance à grand pas ici, un autre point positif.
Au final je crois que la seule chose qui sera vite oubliée est la romance. Non pas que je ne l'ai pas aimé sur le coup mais j'avoue qu'elle n'avait pas grand chose de vraiment remarquable sur le long terme. Ça n'en reste pas moins un tome très agréable et une bonne lecture.

16/20



Marked men, tome 1 : Rule
de Jay Crownover

Ha, je l'attendais cette relecture, j'en avais gardé un très bon souvenir. Et je n'ai pas été déçue. Bien sur je m'attendais à la révélation finale vu que ce n'était pas une surprise pour moi, mais j'ai quand même été bien touchée par la situations. Il m'a aussi donné bien envie d'en savoir plus sur Rome et donc j'attendrais son tome avec impatience !
Je trouve que se sont vraiment les personnages qui portent cette série et c'est d'autant plus vrai dans ce tome, excellent !

17/20


Remy Chandler, book 7: A Deafening Silence in Heaven
de Thomas E. Sniegoski

Alors la. Je ne m'attendais pas du tout à ce final la ! L'auteur nous prends totalement à contrepied en nous donnant une histoire de voyage dans le temps ou plutôt dans un monde parallèle. J'ai trouvé ça totalement déstabilisant surtout que pendant un très long moment je ne savais pas du tout ou allait l'histoire et j'étais vraiment perdue.
Je dois quand même dire que j'ai trouvé la fin vraiment réussite malgré tout, c'est vraiment ce qui a sauvé ma lecture. Finalement c'était très réussi quand on l'analyse après coup, mais vraiment bizarre quand on est dedans. Du coup j'ai un peu de mal à me faire une idée vraiment précise de ce tome. On ne peux pas dire que je l'ai pas aimé, j'ai même trouvé le principe génial après coup, mais dedans ce n'était pas vraiment le cas, du coup mitigé on peut dire.

16/20



Blackthorn, book 2: Blood Roses
de Lindsay J. Pryor

J'ai préféré ce tome au premier, même si pour l'instant la série n'arrive pas vraiment à se hisser dans les premiers place du genre pour moi.
L'intrigue est vraiment sympa ceci dit, j'ai adoré découvrir les pouvoirs de Leila et de voir évoluer sa relation avec Caleb. On est pas du tout dans de la romance paranormale sur un ton léger ici, j'avoue avoir eu peur pour Leila et avoir bien été embarqué sur ce coté la.
Je pense continuer la série même si ce n'est toujours pas au top du top.

15.5/20



Alphas, book 0.5: Origins
de Ilona Andrews

Vu la mythologie on est vraiment plus dans de la science-fiction que de la fantasy. Un monde totalement original dans sa conception.
Néanmoins le début est difficile, l’héroïne est dans une situation que personne ne lui envierait et bien que ça se résolve de façon satisfaisante j'avoue qu'a sa place je serais bien plus en colère contre certaines personnes et j'ai du mal à calmer cette colère aussi.
Mais l'histoire a beaucoup de potentiel pour une suite très intéressante, j'espère qu'elle arrivera un jour !

16/20

Kris Longknife, book 2: Deserter de Mike Shepherd






Année de sortie : 2004
Éditeur : Ace
Nombre de pages : 346
Genre : Science-fiction





Mon avis :

Un tome qui se tenait plus que le précédent, avec un meilleur schéma d'ensemble mais que j'ai néanmoins trouvé un peu plus dense et donc un peu moins fluide. Un très bonne lecture néanmoins, qui m'a fait passé un bon moment.

La ou dans le tome précédent on n'avait que les prémisses de l'intrigue principale au milieux de tout le reste, ici on est carrément dedans. Et j'apprécie ça de la part de l'auteur, j'avais un peu peur que cette série parte vraiment tout doucement en nous donnant quelques indices légers par tome pour faire avancer l'intrigue principale à la vitesse d'un escargot. Mais ça n'a pas été le cas, un bon point.

Kris utilise un temps de latence entre deux missions pour se lancer à la recherche d'un ami, Tom, qui l'a bien aidé dans le tome précédent. Celui ci semblait vouloir à tout prix s'éloigner de la machine qu'est devenu la famille de Kris, et a décidé brusquement d'aller prendre des vacances mais il semble totalement avoir disparu sans laisser de trace. Du coup quand Kris reçoit un appel alarmiste le concernant elle n'hésite pas, elle met tout de coté pour se retrouver sur Turantic, une planète indépendante, en dehors de l'influence positive ou négative de sa planète natale.

Mais elle est tombé décidément au bien mauvais moment car dés qu'elle arrive sur place une épidémie se déclenche et la planète entière est mise en quarantaine le temps qu'on vaccine tout le monde et que tout soit réglé. Mais quand la situation s'éternise, que les vaccins en questions disparaissent, et que tout semble être fait pour l’empêcher de repartir diplomatiquement parlant, Kris va se demander si elle n'est pas tombé en plein milieu d'un piège qui lui est destiné ... ou n'est-ce que de la paranoïa?

Premièrement ce tome est bien moins militaire que le précédent. Je dirais même que le coté militaire n'est pas du tout présent. On est plus ici sur de l'aventure politique vu que Kris se retrouve à devoir jouer à la princesse dans une situation diplomatique très complexe.
En fait tout le tome se focalise sur la difficulté pour Kris de devoir jour un rôle important et de faire parti de sa famille. Le thème est vraiment politique, on a de nombreux bals et réunions ou chacun essaye de convaincre les autres, un nombre impressionnant de discutions sur la sécurité et sur le protocole.
Ce coté ci m'a fait penser à deux autres séries qui en discutent aussi beaucoup et que j'aime beaucoup à savoir The Indranan War qui finalement est vraiment sur le même thème, en science fiction, princesses, politique et complots et une autre série qui est bien différente à savoir les Jane Yellowrock, surtout pour le coté sécurité et protocoles qui est très important. En plus ce tome ci était assez dense et c'est exactement ce que je dis des Jane à chaque fois, du coup je trouve qu'au niveau du sentiment lors de la lecture les rend très ressemblantes dans mon esprit.


Contrairement à ce que certains pourraient croire avec une série avec un personnage de ce genre la série ne se focalise pas du tout sur la romance, il n'y en a même pas du tout depuis le tout début et je trouve ça vraiment très sympa. J'avoue que c'était une de mes peurs quand j'ai commencé la série, parce que c'est assez facile dans ce genre de séries à rallonge de jouer sur la facilité et de finir par en faire un drama amoureux plus que de la science fiction. Mais ce n'est pas du tout le cas ici, je suis vraiment rassurée.

Niveau science fiction pure, le seul point que j'ai remarqué c'est que la technologie m'a paru un peu datée sur un point. Kris a un ordinateur personnel avec lequel elle communique mentalement. Premièrement cet ordinateur est assez gros, il n'est pas intégré dans son corps comme on pourrait l'imaginer vu la taille actuelle des ordinateurs, mais non il est dans une boite à l’extérieur. Et en plus il semble très peu puissant au final. Il est incapable de tenir deux conversations ou deux recherches en même temps, et est tout le temps en saturation de ses possibilités. On voit bien que ce livre a été écrit au tout début des années 2000, limite j'avais l'impression que son ordinateur était moins puissant que nos smartphones actuels alors que c'est censé être bien plus évolué technologiquement parlant.
Bon ce n'est qu'un détail parce qu'il y a plein d'autres technologies comme le métal intelligent qui est bien trouvé et ne m'apparaissent pas du tout limitée elles, mais je ne pouvais pas m’empêcher de le remarquer à chaque fois !


Au final un tome qui est bien mieux structuré que le précédent et qui corrige pas mal des défauts que j'avais trouvé au premier mais qui par la même occasion perd un peu de sa fluidité mais j'aime toujours autant ma lecture du coup je vais continuer la série avec plaisir !


16.5/20

Throwback Thursday Livresque #31 : Comme un air d’automne

Voici un rendez-vous que j’ai le plaisir de faire aujourd’hui sur le blog : le throwback thursday livresque ! C’est sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante à ce thème.


Ce rendez vous a été créé par BettieRose Books !


Cette semaine, le thème est
Jeudi 12 octobre : Comme un air d’automne
 
*****
Parfum d'automne de Lisa Kleypas, La ronde des saisons, tome 2
 
Résumé
" Les laissées-pour-compte ", c'est ainsi que se définissent non sans ironie Lillian et Daisy Bowman, car, malgré leurs millions de dollars, elles n'ont pas réussi à trouver un mari durant la saison londonienne. Invitées chez le comte de Westcliff, qui souhaite faire affaire avec leur père, les deux jeunes Américaines sont bien obligées de revoir cet aristocrate hautain qui les prend pour des gamines mal élevées. Lillian n'ignore pas que Marcus de Westcliff la déteste tout particulièrement pour son audace et son insolence. Pourquoi, dans ce cas, lui vole-t-il un baiser dès le premier soir ? Aurait-il perdu la tête ? Veut-il rire à ses dépens ? Quoi qu'il en soit, Lillian est bien décidée à ne pas se laisser intimider par cet insupportable Anglais et ses airs de supériorité...

J'avoue, je ne suis pas allé bien loin pour chercher ce livre. C'est l'image même de la romance historique. Il n'est certes pas vraiment original, je dirais que ce n'est pas vraiment ce qu'on attends de ce genre de lectures.
J'ai beaucoup aimé cette série, et le second tome était un des meilleurs (bien que j'ai préféré le suivant). Les dialogues et les situations sont délicieuses et cocasses, le tout est très explosif avec une héroïne à la forte personnalité et très touchant tout en étant à la fois vraiment hilarant à certains moment.

Bref vraiment le livre idéal pour se remonter le moral et pour passer un excellent moment si on aime le genre, n'hésitez pas ! Surtout dans cette saison qui peut être le début d'une certaine déprime à cause du changement de saison, le moment idéal pour se faire du bien ^^.
 

mercredi 11 octobre 2017

Devil's Isle, book 3: The Hunt de Chloe Neill






Année de sortie : 2017
Éditeur : Berkley Books
Nombre de pages : 336
Genre : Urban Fantasy





Mon avis

Encore un tome vraiment très sympa dans cette série qui parle des États-Unis au lendemain d'une guerre qui les a opposé à un peuple magique sortant d'une faille. J'aime toujours autant le contexte et ce tome ci remet les pendules à l'heure sur le passé du personnage principal qui est finalement bien plus au centre de tout ce qui c'est produit jusque la qu'elle se l'imaginait !

Claire est une Sensitive, une humaine capable d'utiliser la magie qui s'insinue sur terre depuis que le voile a été percé. Les humains ne sont pas fait pour pouvoir utiliser la magie, et si ils ne font pas très attention ils se transforment en wraith, sorte de zombie qui ne vit que pour utiliser sa magie avant qu'il soit tué ou capturé.
Après avoir été découverte elle n'a pas d'autre choix que de fuir car maintenant le Containment la déclarée hors la loi et veux l'enfermer avec tous les autres créatures magiques de Devil's Isle.  
Lors de la dernière bataille qui a signé la fin de sa vie normale, Liam aussi a été touché par la magie, et celle ci étant bien plus dangereuse que celle de Claire il a fuit dans les marais de Louisiane (le Bayou) pour apprendre seul à la maitriser.

Mais un des pires lieutenants du Containment est assassiné et toutes les preuves mènent à Liam. Il est donc le suspect principal et toutes les force du Containment se mettent à sa recherche. Claire décide donc d'aller le rejoindre pour le prévenir avant qu'il ne soit pris par surprise ...

Claire est un peu blessé par le manque de nouvelles de Liam, elle comprend son besoin de ne pas blesser les gens qu'il aime mais après tant de temps elle aurait aimé savoir qu'il va bien ou qu'il avance dans son but. En attendant elle travaille toujours pour approvisionner Devil's Isle en provisions de première nécessités, en collaboration avec la personne qui tient maintenant sa boutique à sa place. 
Claire est un personnage que j'aime beaucoup car il est très équilibré. Elle est sérieuse mais pas trop, fonceuse mais avec de la retenue. Et j'ai bien aimé quelle prenne les choses en mains pour retrouver Liam car ce n'est certainement pas lui qui aurait fait le premier pas.

Dans ce tome on a aussi une autre intrigue qui apparait après et pour laquelle je ne spoilerais pas trop et qui concerne la femme mystérieuse qu'avait aperçu claire dans les tomes précédents.
J'avoue que ce personnage m'a bien surprise, je ne m’y attendais pas du tout (et pourtant, c'est pas mal ressemblant avec le dernier October Daye quand on y pense, mais je n'avais jamais vu ça avant).
Tout ça pour dire que ça remet bien les pendules à l'heure pour Claire, elle a du mal à vraiment faire son deuil mais il est nécessaire au vu des événements.

Et cette fin ! Haaaa, elle donne vraiment trop envie d'en lire plus. On sent vraiment que c'est le début d'une nouvelle phase dans l'histoire, qu'on change de context et que plus rien ne va être pareil après !

Au final un tome que j'ai beaucoup aimé. La relation entre Claire, Liam et les autres créatures évolue pas mal et prennent ici un nouveau chemin qui pourra sans doute tout changer dans leur vie. Du coup j'ai vraiment hâte que le prochain tome sorte.

16.5/20

Sirantha Jax, book 6: Endgame de Ann Aguirre






Année de sortie : 2012
Éditeur : Ace
Nombre de pages : 337
Genre : Science-fiction





Mon avis : 

Un dernier tome tout à fait à la hauteur de la série, il nous en fait voir de toutes les couleurs. J'ai vraiment bien apprécié ma lecture.

Décidément, cette série ne fait vraiment rien comme les autres. Ce final est très fort, mais finalement très peu centré sur l'histoire de Sirantha Jax elle même. Le tome précédent déjà m'avait bien surprise, en proposant une histoire en trois partie distinctes. Et ici aussi, je ne m'attendais pas du tout à ça.
Non pas que je n'attendais pas ce tome sur ce peuple, au contraire je l'attendais quasiment depuis qu'on nous les avait introduit, mais je ne m'attendais pas à ce que ça prenne une part si importante, reléguant quasiment l'histoire du personnage principal a faire figuration.

Sirantha a fait des erreurs dans sa vie, et celle qui concerne Loras est dans doute une des plus grosses. Elle a du l'abandonner à son sors terrible, lui totalement sans défense. Elle c'est donc juré de le sauver et tente depuis quelques tomes déjà de trouver un remède à la situation de son peuple.
Pour ceux qui ne connaissent pas la série nous parlons ici d'un peuple réduit à l'esclavage à cause d'une substance chimique qui modifie la chimie de leur cerveau les rendant doux comme des moutons et incapable de dire non. Du coup certains humains en ont profité et sous prétexte de les protéger les exploite.

L'histoire de ce tome commence donc quand enfin elle découvre un moyen médical de leur rendre leur dignité. Mais tous les moyens légaux qu'elle tente pour essayer de rendre le remède utilisable par qui le souhaiterait échouent les uns à la suite des autres.
Le premier à avoir testé le remède est bien entendu Loras, et pendant que Sirantha se perdait dans les couloirs de l'administration humaine il a pris les choses en mains. Du coup quand Sirantha se rend compte que rien ne marchera, ils décident de passer à l’offensive et de déclencher une révolution.
Il s'agira à la fois de réussir à diffuser le précieux remède mais aussi de faire en sorte que le gouvernement actuel ne devienne pas répressif et ne massacre pas la population sans défense avant que tous ai pu retrouver leur vie ...

L'histoire est définitivement assez dure, et les victimes seront nombreuses. On n'est pas loin de la guérilla au niveau de l'action, Sirantha fait parti des rebelles mais en même temps elle est aussi humaine et donc assez mal vu par certaines personnes. On est loin de l'espace aseptisé des tomes précédents et de la menace extraterrestre dans ses grands vaisseaux ici, mais dans le coté sombre et sans pudeur de la guerre dans la boue et la misère et sur le long terme. J'aime l'idée d'une série capable de nous faire voir ces deux cotés si différents.

Je sais que certaines personnes n'ont pas aimé la façon dont évoluait le personnage de Sirantha et notamment sa relation avec Vel, cet extraterrestre insecte qui a fini par faire parti de sa famille au même titre que March. Mais personnellement j'ai beaucoup aimé, cela montre l'ouverture d'esprit du personnage qui est capable de voir au delà juste du physique pour voir la beauté de la personnalité ou de l'être qu'il y a derrière. C'est une autre forme de relation et je l'accepte totalement.

Au final les relations de Sirantha et ce qu'elle va faire de sa vie après ne sont quasiment pas précisé à la fin, on fini vraiment sur l'histoire de Loras et de la façon dont Sirantha a réussi à tenir sa parole et à faire l'impossible. Et c'est la ma surprise, ce tome fait très final au vu de la bataille mais j'aurais peut être préféré en savoir plus et donner un vrai final au personnage dont la série porte le nom. Ce n'est pas non plus totalement laissé dans le flou mais j'ai trouvé ça hyper court, comme si ce n'était pas important. C'est vrai qu'on pourrait saluer le prouesse de ne pas finir de façon cliché et romantique ou autre, ce qui plaira aux personnes qui n'aiment pas ce genre la mais personnellement j'ai trouvé ça un peu abrupt.
Du coup je me demande si ce tome était vraiment destiné à être le dernier à la base, peut être pas.

Un dernier tome puissant et important dans l'histoire de ce monde qui m'a bien plu malgré ma surprise de voir que l'histoire de Sirantha finissait un peu brusquement et sans trop de détails. J'ai malgré tout vraiment apprécié ma lecture et j'en aurais volontiers lu plus, du coup je sens que le spin off sur Dred ne va pas tarder à me tomber dans les mains !

16.5/20

Guild Hunter, book 10 : Archangel's Viper de Nalini Singh






Année de sortie : 2017
Éditeur : Berkley Books
Nombre de pages : 361
Genre : Romance paranormale





Mon avis :

Je ne peux pas dire que c'était le tome que j'attendais avec le plus d'impatience car j'étais plutôt indifférente au personnage principal concerné au départ. Mais j'aurais du me douter que malgré tout l'auteur arriverait a me faire quand même passer un bon moment, cette lecture a été agréable et très distrayante.

Et ce n'était pas gagné, j'avoue. Au départ comme souvent d'ailleurs, vu que ça me l'avait déjà fait pour Raphael au début du premier tome, Venom m’énervait et avec son assurance sans faille quoi qu'il arrive. Mais heureusement ça n'a pas duré bien longtemps. On comprends vite qu'il n'est pas si parfait et que sa confiance ne lui vient pas sans raison. Au final j'ai fini par bien l'apprécier, même si ça ne restera jamais mon personnage préféré.

Nous retrouvons aussi un personnage plus ou moins oublié dans les tomes précédent, à savoir Holly, la victime que nous avions aussi rencontré dans le tout premier tome. Je dois dire que j'ai adoré son histoire, c'est celle d'une survivante, d'une femme forte. Mais pas trop quand même vu qu'elle est bourrée de failles mais elle lutte pour survivre dans ce monde qui ne l'a pas épargné.
Elle en a fait du chemin depuis qu'on l'avait vu couverte de sang et à moitié folle la dernière fois. Elle est devenue un vampire ... enfin presque en fait, vu qu'elle n'a pas vraiment besoin de sang et qu'elle possède des pouvoirs qu'elle n'aurais jamais du avoir.

J'ai bien aimé tous les passages ou ils se demandent et spéculent sur les liens qui rapprochent Venom à Holly. En quoi ces deux transformations si différentes peuvent donner des être si semblable sur certains points alors qu'ils sont tout les deux des exceptions qui n'aurais jamais du exister.

J'ai bien aimé l'histoire principale, c'était original et je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'elle parte dans cette direction. Un bon point donc d'avoir réussi à me surprendre dans ce genre qui est pourtant assez vu et revu en général.
Un des point que j'aime beaucoup avec cette série c'est l’intérêt des dialogues. Il y a toujours de très bons qui me donnent le sourire quoi qu'il arrive et c'est un des plaisirs que j'ai à lire chaque nouveau tome.
Un autre bon point est que la romance n'est pas omniprésente, finalement elle n'arrive quasiment qu'à la fin et ça permet d'avoir quand même de parler longtemps d'autres chose.

Au final un bon tome, qui ne restera pas mon tome préféré de la série mais qui a réussi à me faire sourire et passer un excellent moment.

16/20

mardi 10 octobre 2017

Eric Carter, book 1 : Dead Things de Stephen Blackmoore






Année de sortie : 2013
Éditeur : Daw
Nombre de pages : 295
Genre : Urbaan Fantasy





Mon avis

Un premier tome que j'ai trouvé très sympa, une enquête dans une ambiance sombre et un personnage torturé.

Eric Carter est un Nécromancien, et il est en fuite. Il fuit les ennuis, et surtout son passé, trouble. Mais quand un de ses anciens amis reprends contact avec lui après des années pour lui annoncer que sa sœur, seule famille qu'il lui restait et qu'il avait quitté pour la protéger, est morte assassinée, il ne peux pas continuer à se cacher. Il décide donc de revenir sur les lieux de son passé et de faire face à ses anciens démons pour faire justice.

Ce roman est le parfait exemple de ce que l'urban fantasy peut faire de plus noir. L'intrigue est relativement simple mais sur un rythme tendu et efficace, ne nous laissant pas de moment pour nous perdre dans des détails sans importance. On nous laisse vraiment patauger et nous poser des questions en nous entrainant dans un univers très sombre ou les dieux et autres divinités n'hésitent pas à impliquer les humains dans leurs affaires.
L'histoire commence vraiment sur une scène macabre et ne fera qu'augmenter en puissance tout du long.

Eric Carter est un personnage que j'ai beaucoup aimé, il est torturé certes mais il n'hésite pas à utiliser ses pouvoirs, même jusqu'à tuer. Si il peut utiliser une méthode pour gagner, il l'utilisera même si ça le dégoute, et il ne fait pas trop dans la délicatesse. En fait il est vraiment l'image même que vous imaginez quand on vous dit "Necromancien". Mais on n'a pas affaire à un méchant la, je ne l'ai pas précisé. Son métier est d'éliminer les menaces. C'est en quelque sorte un chasseur de prime version surnaturel sauf que la plupart du temps il n'y a pas de prime en dehors de la chance de s'en être sorti et d'être content d'avoir fait le ménage. 
Il a un coté "je porte le monde sur mes épaules" qui ne plaira pas forcement à tout le monde mais qui allait bien avec le personnage. Il n'est définitivement pas un chevalier en armure scintillante, il a passé un grande partie de sa vie sur la route, seul, à tuer et donc il n'est plus très bon pour communiquer et se faire des amis, les énervant souvent plus qu'il le souhaiterait.

L'enquête d'Eric l’emmènera à se rapprocher de personnes très dangereuses qui n'hésitent pas à utiliser toutes les méthodes magiques possible pour faire du profit. Et il semble qu'il a malencontreusement réveillé l’intérêt de la Santa Muerte, divinité de la mort qui malgré son age n'en est pas moins encore puissante et qui aimerait bien l'avoir dans son camp ...

Au final on a un tome d'urban fantasy au rythme rapide et au style très noir. Eric est un personnage qui m'a bien plu et qui a su me toucher. En plus la final donne vraiment envie d'en savoir plus et de continuer l'aventure !

16.5/20

Alex Benedict, book 1 : A Talent for War de Jack McDevitt






Titre Original : A Talent for War
Série : Alex Benedict, tome 1
Année de sortie : 2004
Éditeur : Ace
Nombre de pages : 310
Genre : Science-fiction




Mon avis

Un premier tome très réussi sur le fond mais aussi très riche en informations ce qui a quand même assez alourdi la lecture.

L'histoire commence quand l'oncle de notre héros meurt dans un tragique accident. En effet le vaisseau dont il était passager n'est jamais sorti de l'hyper-espace comme il aurait du, et on sait très bien que quand ça arrive on ne retrouve jamais le moindre survivant vu qu'on n'a aucune idée d’où est passé le vaisseaux en question.

En plus de la gestion de l'héritage classique des biens de son oncle il reçoit bizarrement un message qui lui demande de continuer ses recherches sur une période de l'histoire récente (environ 1 siècle dans le passé) dont on a perdu la plupart des archives car de nombreux mondes ont été détruits lors d'une guerre contre une espèce extraterrestre psychique. Du coup tout ce qu'on en sait n'est que très peu documenté et finalement notre héros s'aperçoit en fouillant qu'en fait il y a de gros trous et plein d'incohérences sur comment les événements de sont vraiment passés, surtout en comparaison avec la "version officielle" du gouvernement actuel qui est né grâce à la bravoure des héros en question.

C'est la que les choses se compliquent car on lui vole le document secret qu'aurait du lui faire parvenir la firme qui gère la succession et une série d'accidents commence à lui arriver ... Du coup on se pose la question si l'accident de son oncle était un vrai accident ou si il a été provoqué et si les personnes qui ne veulent pas qu'on découvre ce qui c'est réellement passé et qu'on change les légendes sont capable d'aller jusqu'à détruire un vaisseau avec des milliers de passagers juste pour faire taire un homme un peu trop prêt de la vérité?

Comme vous l'imaginez comme notre héros est un archéologue spécialiste en artefacts et informations anciennes il passe un temps très important à fouiller dans les archives, à voyager pour rencontrer des gens pour essayer de trouver des informations, etc ... Du coup on a énormément d'infos tout le temps. Je dirais même que la base du livre se sont les informations et qu'on nous en jette un paquet et ensuite à nous (enfin au héros) d'en démêler les nœuds.

C'est surtout ce fait la qui rend le texte un peu lourd à certains moment et qui a ralentit ma lecture. Néanmoins je reconnais largement que le worldbuilding/background autour de ce passé et ce qui c'est véritablement produit à l'époque est d'un super niveau. Il y a vraiment plein de couches d'intrigue que l'on découvre au fur et à mesure à la manière d'un puzzle et je ne peux que saluer le boulot de l'auteur, une vrai réussite. C'est vraiment le point fort de ce livre et ce pourquoi il mérite amplement d'être lu malgré la lourdeur.

Au final j'ai vraiment été surprise par cette lecture. Il n'y a quasiment pas d'action et pourtant on a une intrigue passionnante et très complexe qui a su me tenir jusqu'au bout. Je lirais la suite avec grand plaisir !

16.5/20

lundi 9 octobre 2017

October Daye, book 11 : The Brightest Fell de Seanan McGuire






Titre Original : The Brightest Fell
Série : October Daye, tome 11
Année de sortie : 2017
Éditeur : Daw
Nombre de pages : 368
Genre : Urban Fantasy




Mon avis

Un super tome dans cette série que je ne cesse pas d'apprécier malgré le nombre important de tomes.

Nous découvrons enfin Amandine ! Après tout ce temps on peut dire qu'on l'attendait avec impatience. Par contre ce n'est pas du tout ce que j'attendais comme personnage et c'est tant mieux, l'auteur à su me surprendre. On est donc sur un tome ou la famille de Toby est au centre de l'intrigue, et c'est top !

Amandine est pas une femme faible, loin de la, je ne l'imaginais pas si dure. C'est vraiment la Fae en puissance, qui n'a aucune empathie et qui ne se préoccupe que de ce qui la travaille sur le moment. Elle n'hésitera pas une seule seconde à blesser ou à torturer pour arriver à ses fins, mais toujours "justifié" suivant sa logique. Limite à coté la Luadeg fait beaucoup plus humaine malgré la peur qu'elle nous inspire.
Du coup je suis aussi bien curieuse de voir si elle va changer vu les événements de la fin de ce tome, ça ouvre toute une série de possibilités sur ce personnage très mystérieux.

Je ne peux pas vous en dire plus sur l'histoire du livre car ça spoilerait tout, mais sachez que Toby va partir en enquête contrainte et forcée en territoire connu et pourtant inconnu pour retrouver quelque chose qui a été perdu il y a tellement longtemps qu'il n'y a plus de piste possible et que finalement ce qu'on cherche est souvent bien plus proche de soi qu'on s'imaginait à l'origine.
On découvre en plus d'Amandine un autre personnage que je ne vous dévoilerais pas non plus. Et ce personnage peut soit devenir un bon allier pour Toby comme il peut devenir un ennemi, à voir dans le futur.

La plus grosses différence avec les tomes précédents c'est qu'on a un tome sans les acolytes habituels. Ici point de Quentin, point de Tybalt, mais c'est avec Simon Torquill qu'elle va devoir faire équipe.
J'ai trouvé la fin vraiment triste finalement (je me suis écriée "nooooooooon" quand c'est arrivé) même si ça se termine du mieux que ça pouvait, la perte est immense. J'ai peur de voir comment tout ça peut finir alors que j'avais réussi à m'attacher à Simon, finalement c'est une des plus grandes victimes de la série malgré le fait qu'il soit en parti responsable de sa déchéance. Et c'est ce qui me fait adorer ce personnage. Il est finalement bien plus complexe qu'on se l'imaginait, comme si on n'avait vu qu'une seule facette de lui jusqu'ici et que brusquement il enlevait son masque et qu'on y découvrait une richesse insoupçonnée.
C'est une des grandes réussite de cette série jusqu'ici, de faire en sorte que tous les personnages soient à la fois noir et blanc, bon et mauvais. Rien n'est jamais aussi simple et on se pose toujours des questions.

“What I did, I did for the best of reasons. That doesn’t forgive it. If anything, that makes it worse, that a good man might become a villain thinking himself a hero in his heart. Take care, October. Your current quest . . . this is the road that broke me.”

 Au final ce tome était excellent, cette série marche énormément grâce à ces personnages nuancés et jamais tout noir et blanc, qui évoluent tout au long des tomes. Ce tome ci nous plonge dans l'histoire de la famille de Toby, qu'elle ignore elle même vu qu'on l'a mise de coté dés le début.
La fin m'a brisé le cœur mais elle me donne encore plus envie d'en savoir plus et de voir comment la situation peut évoluer dans le futur.

17/20

C'est lundi... que lisez-vous? #90


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Qu'ai-je lu la semaine passée ?
 


Je suis soulagée d'avoir enfin terminé les 2 pavés qui trainaient un peu trop à mon gout. Heureusement la fin de Dragon Blood a été meilleur que le début, mais je ne sais pas encore vraiment si je lirais la suite, ou alors j'attendrais la sortie poche. J'ai finalement terminé Prince Lestat et l'Atlantide, et si la mythologie et le besoin d'expliquer ce qui c'est passé et d'explorer le passé m'ont bien plu, j'avoue que le trop grand nombre de personnages et de point de vue m'a perdu par moments. J'ai trouvé Deserter plus dense que le précédent, et du coup légèrement moins bon, mais le personnage et l'univers me plaisent toujours autant. Pour Un pied dans la tombe, je l'ai préféré au précédent et j'ai passé un moment agréable. Et j'ai fini la semaine avec un petit polar J'agonise fort bien, merci qui se passe dans les années 50 et que j'ai beaucoup aimé !

 Que suis-je en train de lire en ce moment ?



 Ma lecture commune qu'on commence enfin après quelques retard. J'ai hâte de l'avancer celui ci =)


 Que vais-je lire ensuite ?

 

Et voila comment je vois ma semaine. Un petit livre de SF pour commencer, suivi d'une autre suite de série en VO. Ensuite on passe sur de la fantasy et la fin d'une série, une petite romance historique parce que ça fait finalement un bail que je n'en ai pas lu et pour fini une autre fin de série en VO !
 
 Et vous, que lisez vous?