lundi 31 juillet 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #82

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Qu'ai-je lu la semaine passée ?
 


 
Un bon début de semaine avec La Voie des Oracles dont j'ai bien aimé le premier tome, ainsi que Wildfire qui est vraiment aussi génial que sa couverture est affreuse :P (c'est le troisième tome de la série Dynasties dont le premier tome est sorti en VF chez J'ai lu)
J'ai continué avec Une guerre victorieuse et brève qui était un livre que j'avais abandonné il y a quelques années et que j'ai repris avec énormément de plaisir maintenant que ma phase science-fiction est en cours, ainsi que Les dragons de Dorcastel qui c'est révélé être un Young adult avec un pied dans la science fiction et un autre pied dans la fantasy, très original et très sympa !
 
  Que suis-je en train de lire en ce moment ?
 
 
 
C'est donc ma dernière lecture entamée ce mois ci, mais pas encore terminée, sans doute juste à temps pour la fin du mois. Pour l'instant j'aime beaucoup retrouver les personnages centraux du tome précédent et j'apprécie beaucoup ma lecture ^^.
 
 
Que vais-je lire ensuite ?
 
 
 
Je prévois encore de la variété cette semaine avec de l'urban fantasy en début de semaine, suivi d'une fin de série de science-fiction. Je tenterais ensuite un roman historique déguisé en fantasy, ainsi que deux novella (roman courts) d'auteurs que j'aime beaucoup et donc qui devraient bien passer !
Et finalement je rajoute ma LC avec Althea sur Le sang des 7 Rois, le tome 3 !
Bon, je ne lirais peut etre pas tout dans cet ordre mais j'ai déjà hâte que la semaine avance ^^
 
 
Et vous, que lisez vous?

jeudi 27 juillet 2017

Avis en Vrac #48 : Anne McCaffrey, Lilith Saintcrow, Tanya Huff et Lynn Flewelling

 Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !


La Ballade de Pern, tome 13 : L'Aube des dragons
de Anne McCaffrey
Année de sortie : 1995
Éditeur : Pocket
Nombre de pages : 441
Genre : Science-fiction


Un tome essentiel dans la saga car il permet de comprendre l'arrivée des humains sur Pern et les difficultés qu'ils ont du surmonter pour arriver à vivre sur la planète. C'est une bonne lecture, très intéressante même si on s'éloigne bien sur du coté "fantasy" des premiers tomes pour plonger totalement dans de la science-fiction.

Et justement je pense que ce virage donne un coté fascinant à ce livre. C'est totalement différent de tout ce qu'on a pu lire jusqu'ici.
On trouve ici l'histoire de pionniers, qui savent se débrouiller de leurs mains et qui repartent quasiment à zéro en arrivant sur Pern. On trouve aussi des personnes différentes, qui ont du mal à s'entendre, et vu qu'on est dans un environnement un peu stressant cela exacerbe les différences.

C'est vraiment super sympa de retrouver les noms et les origines de tout, de voir comment les gens se sont répartis sur la planète et tout les détails associés.
Les difficultés ne manquent pas sur la planète, et les surmonter ne sera pas facile. J'aime aussi bien le fait que McCaffrey n'hésite pas à faire mourir des personnages importants, on est vraiment bien pris émotionnellement dans l'histoire.

Après c'est sur que certaines technologies paraissent un petit peu obsolètes mais vu l'age du livre c'est normal. Je dirais que ça donne un certain charme au livre, loin d'internet et des réseaux sans fil ! 

J'ai vraiment apprécié ma lecture, cette saga est vraiment intéressante et je lis chaque tome avec plaisir !

16.5/20




Danny Valentine, tome 3 : À la droite du diable
de Lilith Saintcrow
Année de sortie : 2011
Éditeur : Orbit
Nombre de pages : 346
Genre : Urban fantasy, Science-fiction


Une bonne addition à cette saga surprenante au niveau du contexte. Mais j'ai trouvé que le personnage de Danny devenait de plus en plus extrême (au niveau caractère) et du coup je l'apprécie un peu moins que dans les tomes précédent.

Le diable à besoin de Danny et surtout de Japhrimel pour traquer 4 démons qui se sont enfuis et qui se sont révoltés contre son autorité, chose qu'il ne peux pas laisser passer.
Il passe donc un contrat avec le duo qui stipule que si ils lui obéissent et sont à son service 7 ans, et traquent les démons renégats, il les laissera tranquille et en plus Japh récupère une partie des pouvoirs qu'il avait perdu en créant Danny.

Tout semble aller pour le mieux entre eux, mais en fait le problème c'est que Danny ne supporte pas d'être mise de coté, de ne pas comprendre les choses. Du coup elle pique des crises de confiance envers Japh régulièrement. Elle n'arrive pas à savoir si il l'aime vraiment, ce qu'on pourrait croire évident vu son sacrifice, ou si il ne fait que l'utiliser pour arriver à ses fins, chose qui serait probable vu qu'il a maintenant le beurre et l'argent du beurre vu qu'il retrouve ses pouvoirs tout en étant bientôt totalement libéré de l'enfer et de ses chaines. 

D'un coté je comprendre Japh bien sur, sachant que Danny méprise tout le coté politique et ne veut pas être mêlée à tout ça. Si il lui disait tout elle refuserait d'en faire parti vu qu'elle se considère toujours comme étant humaine, malgré sa transformation. Elle ne comprends pas la position dans laquelle il est et ce qu'il est obligé de faire pour sauver leurs vies, et du coup il ne lui explique rien et elle s’énerve.
Elle se voile totalement la face en fait en imaginant pouvoir juste continuer comme avant, et ça Japh l'a très bien compris, il sait que leurs vies n'auraient pas de valeur sans les magouilles qu'il continue à faire et le fait de montrer leurs pouvoirs. 

Mais je comprends aussi Danny, bien qu'elle soit un peu trop terrifiée et incertaine. J'avais un peu l'impression qu'elle était toujours sur les nerfs, toujours à se méfier de tout, à fleur de peau et à la limite de l'explosion.
Et c'est un peu fatiguant sur le long terme je trouve.

Bon après l'intrigue est bien faire, rien à dire la dessus. Je ne me suis pas ennuyée, le rythme est bon, et on est totalement dedans quand on le lit quasiment d'une traite.
Je continuerais cette série avec plaisir, en espérant que Danny se calme un peu dans le prochain tome !

16/20



Peacekeeper, book 2: A Peace Divided
de Tanya Huff
Année de sortie : 2017
Éditeur : Titan Books
Nombre de pages : 416
Genre : Science-fiction


J'ai malheureusement moins aimé ce tome que les précédents.

Un groupe de scientifique a été pris en otage sur une planète reculée et inhabitée. La raison qui fait que cette planète n'a jamais été colonisée est quelle renferme tout un réseau complexe de ruines d'une ancienne civilisation et donc qu'elle a été réservée à la recherche et l'exploration scientifique. La situation se complique quand on se rend compte que les preneurs d'otage sont des mercenaires à la fois de la Confédération et de la Primacy, une association qui n'avait jamais été vue avant. L'équipe du sergeant Torin Kerr va devoir faire équipe avec une sélection d'ancien soldats ennemis pour sauver les scientifiques ...

J'ai trouvé qu'il mettait vraiment longtemps à démarrer, on passait bien une 100ène de pages rien que pour poser le contexte général et parler d'autres choses en rapport avec les tomes précédents pour les nouveaux lecteurs. Et j'ai trouvé ça interminable, parce que rien n'avançait et que ce n'était quasiment que de la redite pour moi.
Surtout qu'ensuite toute la partie politique et "blabla" bureaucratique militaire prend le dessus pendant encore un très long moment et il faut arriver quasiment à 60% du livre pour que ça bouge enfin.

Bon c'est vrai qu'une fois arrivé à ces passages la ça c'est bien mieux passé et j'ai retrouvé tout mon enthousiasme. Surtout que le thème abordé est vraiment très intéressant et concerne directement les aliens en plastiques qui sont le sujet principale et qu'on en apprend vraiment plus à leur sujet ici. Le coté collaboration avec l'ancien ennemi était bien fait aussi, et les retrouvailles de Torin avec d'anciens personnages particulièrement intéressante.

Par contre j'ai trouvé que les mercenaires et leurs commanditaires étaient bête comme leur pied. Enfin pas dans leur façon de prendre des otages mais sur leur raison de le faire. Ils se sont totalement monté la tête sur un sujet et s'imaginent qu'il y a une soit disant arme présente sur la planète. Je n'ai absolument pas trouvé ça crédible. En plus on nous introduit un personnage au début de l'histoire de façon un peu trop évidente sur son lien futur, du coup j'ai trouvé que ça gâchait un peu la surprise sur qui sont les méchants, c'était bien trop évident quoi, pas de surprise.

Du coup au final je suis mitigée, j'ai trouvé le thème et la découverte finale très intéressante et le tout plein d'enseignement sur la guerre et la paix mais le début était bien trop long à se mettre en place, pas très crédible sur les motivations et trop évident sur les coupables.
15.5/20



Nightrunner, book 5 : The White Road
de Lynn Flewelling
Année de sortie : 2010
Éditeur : Ballantine Books
Nombre de pages : 385
Genre : Fantasy


Un tome vraiment très sympa qui fait une bonne suite au précédent de cette duologie qui forme la 3ième histoire de la série.
J'ai été obligé de passer à la VO car la traduction française c'est arrêté au tome précédent, malheureusement.

Alec et Seregil sont de retours pour la suite de leurs aventures. Dans celle ci on aura enfin des réponses sur les nombreuses interrogations qui étaient présentes dans le tome précédent. Alex est toujours en train de se remettre des expérimentations qui ont été faite sur lui, et malgré le fait qu'ils se soient échappé ils ne sont pas encore sortis d'affaire.
Sebrahn fait peur partout ou ils vont et ils ne sont donc pas libre de revenir à Skala malgré leurs désirs. Ils se rendent compte que de nombreux alchimistes et nécromanciens pourraient tout à fait reprendre les expériences qu'ils ont subits car ils ont laissé sur place tout le matériel utilisé ainsi que les livres qui expliquait tout. Ils décident donc de retourner incognito sur le lieu de leur malheur pour tout détruire et empêcher la création d'un autre Rhekaro.
Mais ce qu'ils ignorent c'est que les Hâzadrielfaie ont remarqué la création de l'enfant, et qu'ils se sont lancé sur ses traces dans le but de s'en emparer ou de le détruire,  ainsi qu'Alec avec. Et ils ne sont pas les seuls, car d'autres personnes sont également sur les trace du manuscrit ou de l'enfant ...

Comme toujours lire un tome de cette série est pour moi à la voir reposant et rafraichissant. Non pas que l'intrigue n'ai pas de suspense, mais j'ai vraiment l'impression d'être totalement plongée dans un autre monde et ce sentiment de merveilleux qui en découle à chaque fois.

 J'ai adoré retrouver Micum déjà même si je ne l'ai pas cité dans le résumé il accompagne nos héros dans ce voyage vers l'horreur. Limite ça donnait un sentiment de nostalgie, un retours aux premiers tomes de la série.
Les personnages sont tous excellent comme d'habitude aussi, on en découvre de nouveaux ici et c'est toujours pour me plaire.

J'ai vraiment aimé l'intrigue aussi, ici on a trois intrigues en fait qui s'entremêlent ce qui fait qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer, ça c'est sur. Et aussi bien sur le fait qu'on en apprenne plus sur les Hâzadrielfaie et le passé d'Alec, ainsi que sur la nature de Sebrahn. En fait c'est vraiment le background qui se solidifie dans ce tome, on commence à vraiment bien comprendre les liens entre les différents peuples et les raisons de certains faits du passé.

Le seul point un peu moins positif que j'ai remarqué c'est au niveau du rythme. Le début est quand même assez lent. Bon c'est une habitude dans la série du coup on ne le remarque plus autant que dans certains tomes précédents mais c'est toujours la. La seconde moitié règle définitivement ce problème, étant vraiment pleine d’événements et d'action.


16.5/20

Challenge :

lundi 24 juillet 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #81

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Qu'ai-je lu la semaine passée ?
 


Une bonne semaine, j'ai beaucoup aimé Nympheas noirs malgré une certaine lenteur au milieu. Cyborg Legacy était une novella (roman court) vraiment très sympa dans la continuité de la série nous faisant découvrir l'évolution des personnages après la fin. J'ai bien aimé ma relecture de Rule, et ce même si je me souvenais finalement de vraiment beaucoup de choses, j'ai hâte de continuer la série. Par contre A Deafening Silence in Heaven a été sans doute le tome que j'ai le moins aimé de la série, dommage pour un dernier tome. En fait j'ai beaucoup aimé la fin du coup ça ne gâche pas la série mais le début était un peu trop laborieux pour moi. Les renégats de Pern était vraiment sympa et contrairement à ce que je pensais n'était pas un oneshot dans la série mais du coup j'ai pu retrouver Piemur, Lessa, Jaxom et pas mal d'autres personnages de la série principale, j'ai vraiment bien aimé !

 Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 
Ça fait un moment qu'il est dans ma PAL celui ci, je l'ai à peine entamé mais ce que j'en ai lu me plait bien pour l'instant, malgré la jeunesse de la protagoniste principale !
 
Que vais-je lire ensuite ?
 


Je prévois un peu moins que les semaines précédentes car je suis à un mariage le weekend prochain du coup j'aurais certainement moins de temps pour lire =)
Comme d'habitude j'essaye de varier les genres, et j'aime beaucoup ce mélange ci !
 

dimanche 23 juillet 2017

The Red, Tome 1 : First Light de Linda Nagata







Titre Original : First Light
Date de sortie
:  2015
Éditeur : Saga Press
Nombre de pages
: 405



 

Avis de Lianne :   

Un techno thriller SF très intéressant
L'industrie de la guerre est devenu une industrie tellement importante qu'on ne peux pas se permettre de la perdre. Les grandes entreprises de défense sont devenu des monstres qui brassent des milliards, tellement importants que leurs créateurs sont appelés des Dragons. Pour entretenir cet état de fait, elles ne jouent pas forcement franc jeu, elles interviennent comme mercenaire dans tous les camps de toutes les guerres ou guérillas de la planète, on dit même qu'elles créent elle même et entretiennent les guerres dans lesquels on les engage pour faire tourner la machine à billets.


Le Lieutenant James Shelley est un soldat d'élite des marines, ancien repris de justice à qui on a donné le choix entre pourrir dans une prison de haut sécurité ou s'engager, il n'a plus aucune intimité. Il est cybernetisé ce qui fait que ses supérieurs voient en direct et en permanence tout ce qu'il fait, un système contrôle même ses émotions, lui permet de dormir dés qu'il le souhaite ou de ne plus rien ressentir lors des missions a haut risque.
Lors d'une guerre en Afrique centrale, une de ces guerres ou personne ne sais qui se bat contre qui, il se met à avoir des intuitions non expliquées ... à tel point qu'on fini par le surnommer Roi David, car les soldats comment à croire que dieu lui parle à l’oreille car ses intuitions se révèlent toujours vraies et leurs sauvent la vie à de nombreuses reprises. 


Mais à un moment donné leur drone de liaison est piraté, il cesse d’émettre lors d'une mission, forçant le Lieutenant à prendre les décisions qui lui semblent les plus justes, et qui vont, il en est conscient, à l'encontre des ordres qu'on lui aurait surement donné si il avait été en contact direct avec ses supérieurs. Ce petit événement va déclencher en quelque jour un effet papillon qui va mettre définitivement fin à la guerre ...
A partir de ce moment la, le Lieutenant comme à se poser des questions, qui a piraté le drone? Ses intuitions sont elles naturelles ou provoquées? Il s’aperçoit aussi que tout ce qu'il a fait dans cette guerre a servi à créer un programme de télé-réalité de propagande sur son unité sans même qu'on les consulte sur la question. 


Un enquête est menée et il s'avère bientôt que tout ce qui lui est arrivé a été déclenché par une AI inconnue, autonome, qui joue à dieu en utilisant tous les moyens à se disposition.
Mais d'ou sors-t-elle? Que veut-elle? et dans quel camp est elle? A-t-elle provoqué les événements pour booster les vues de l’émission?
Cette découverte et les questions posées vont déclencher une panique chez les entreprises de défense provoquant le pire des scénarios ....



J'ai vraiment adoré ce livre, il m'a fait me poser des centaines de questions, j'étais excitée comme une puce à chaque fois qu'un indice arrivait .. j'ai beaucoup aimé la fin, j'ai même versé ma petite larme, chose qui m'arrive très rarement !


Le futur qu'ils décrivent m'a bien fait froid dans le dos, il parait tellement réaliste qu'on se demande même si (en dehors des avancées techniques) il n'est pas déjà en marche. 


J'ai beaucoup aimé aussi le personnage principal, il est cynique, réaliste, il c'est résigné sur son sors et fait de son mieux malgré les contraintes. Il sait qu'il n'est qu'un pion et que sa survie ne tiens qu'a son talent et il hésite a faire confiance à ses mystérieuses intuitions pour sauver sa vie et celles de ses hommes, même si elles se sont révélées utiles.


Bref un livre que j'ai beaucoup aimé, et dont je lirais la suite dés que je peux ! 


 17/20

vendredi 21 juillet 2017

Dominion of the Fallen, tome 1 : La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent de Aliette de Bodard





Titre Original : The House of Shattered Wings
Année de sortie : 2017
Éditeur : Fleuve
Nombre de pages : 508
Genres : Uchronie, Urban fantasy, Post-apocalyptique




Résumé :

Paris n’est plus que ruines et décombres, après la Grande Guerre qui a opposé les Maisons qui règnent sur la capitale française. Les Maisons elles-mêmes ont perdu tout ce qui faisait leur gloire et sont tombées en décadence.
Séléné a dû prendre, sans y être préparée, la tête de la Maison aux Flèches d’Argent. Pour l’heure, Notre-Dame et les bâtiments alentours restent un abri sûr, protégés par des sorts puissants. Mais les Maisons rivales veillent, prêtes à s’engouffrer dans la moindre faille pour détruire Flèches d’Argent, au risque de briser l’équilibre de la cité.
Lorsqu’un nouvel ange déchu, Isabelle, arrive sur terre, Séléné se précipite à son secours pour empêcher qu’on lui vole ses pouvoirs. C’est là qu’elle se bat contre Philippe, un membre du gang Mamba rouge. Impressionnée par les pouvoirs de ce dernier, Séléné le retient prisonnier au sein de Flèches d’Argent avec Isabelle. Mais la maîtresse de Flèches d’Argent n’a aucune idée de ce qu’elle a fait entrer au sein de sa maison : Philippe va devenir le vecteur de la libération d’une terrible malédiction…

Mon avis :

Un premier tome qui peut se lire comme un one-shot dans le sens ou l'intrigue est terminée mais qui fait parti d'une série dont la suite sera publiée un jour j'espère.
J'ai bien aimé ma lecture, elle était originale et distrayante, mais ça n'a pas été un coup de coeur non plus, parce que j'ai eu un peu de mal à me positionner dans l'histoire et à prendre un parti.

On est en effet bien loin de l'urban fantasy classique, même si on reconnait autant notre monde que dans les Kate Daniels ou les Meg Corbyn.
Ici le changement par rapport à notre monde date du début de la première guerre mondiale. Jusqu'ici les surnaturels vivaient secrètement, se cachant des humains. Mais une espère en particulier nommée les Déchus, d'anciens anges qui ont perdu la mémoire et qui se retrouvent brusquement sur terre avec des résidus de leurs pouvoirs, a c'est mise en guerre Maison contre Maison ... Et leurs guerre à décimé le monde, ne laissant que des ruines fumantes sur la quasi totalité du territoire. 
Depuis les humains et les autres surnaturels survivent comment ils peuvent, se liant aux famille ou les évitant, suivant leurs choix. La paix est revenu mais la tension existe toujours entre les différentes familles existent toujours.

Dans ce tome nous suivons une maison, appelée la Maison aux Flèches d'Argent, qui occupe toute l'ile de la Cité (ou ce qu'il en reste). Elle est sur le déclin, car à l'origine elle était la maison mère, la première qui a été créée, par le Déchu original. Mais ce déchu a disparu, laissant sa maison gérée par ses héritiers qui ont bien du mal à la faire tenir debout.

C'est un récit ou il n'y a pas vraiment de "gentil" mais ou tout le monde à un coté sombre, du coup c'est vrai que c'est pas évident de se trouver un camp dans l'histoire.
On pourrait croire qu'il est évident qu'on doit soutenir la Maison aux Flèches d'Argent, mais elle a aussi de gros cotés injustes et mauvais quand on la voit par les yeux des autres protagonistes, son passé est sans doute un des plus noirs de l'histoire. Sans parler qu'on commence l'histoire dans les yeux de personnages qui ne l'aiment pas du tout, du coup c'est difficile de s'attacher à elle. Pendant un long moment je ne ne savais pas vraiment si je devais la considérer comme la victime ou l’oppresseur, si je devais me réjouir de ses problèmes ou compatir.

C'est ce coté la qui m'a laissé un petit peu de coté car du coup je n'avais pas d'attachement particulier à la Maison, et c'est vrai qu'a certains moments, surtout au début, je n'étais pas vraiment intéressée par ce qui allait lui arriver. Heureusement ce sentiment à progressivement disparu mais plus par l'interet de l'histoire et par curiosité que par émotion. 
Il y avait aussi le fait que j'avais bien plus envie de connaitre le passé de ces personnages que de découvrir ce qui se cachait dans les magouilles du présent. En fait ce qui nous tiens le plus c'est vraiment de découvrir le passé et l'Histoire de la Maison et du monde, du coup on a un peu l'impression que tout le monde vit dans le passé, dans l'ombre de leur gloire, tout pour ne pas voir les horreurs du quotidien.
Et ce coté la a fait que j'avais un peu de mal à vraiment m'attacher sentimentalement aux personnages. Ils étaient certes intéressant mais toujours plus du coté curiosité que émotion, un problème récurant.

Pour ce qui est des points plus positifs, l'imaginaire est bien original, que ça soit la façon de traiter les anges (qui n'en sont pas vraiment mais plus des mages en fait), que les autres surnaturels présents (mythologie vietnamienne par exemple). C'est un des points qui m'a le plus plu dans ce livre en fait. Parce qu'en dehors de leur nom et de ce qu'on s'imagine qu'ils sont, on n'a pas vraiment affaire à des anges, ils n'ont pas d'ailes, ils n'ont aucun rapport avec dieu ou autre.
Un autre point que j'ai adoré c'est l’atmosphère du livre. On est vraiment en mode survie ici, la vie est dure, et ça se sent. Malgré les efforts des "dirigeants" on sent les ressentiments et les haines diverses entre les différents personnages et les Maisons. En fait elles se dévoilent petit à petit.
Je pense que c'est cette atmosphère qui me donnait vraiment envie d'en savoir plus aussi, on sent qu'il y a tellement de secrets cachés et des vielles rancunes enfouies.

Au final un livre qui m'a vraiment intéressé, mais qui m'a aussi un peu laissé sur le coté, je ne me suis pas vraiment sentie impliquée dans l'histoire. Bon on ne peux pas non plus dire que ce défaut m'a gâché ma lecture mais j'ai quand même eu l'impression de ne pas l'apprécier autant que j'aurais pu vu l’intérêt du reste.

16/20

lundi 17 juillet 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #80


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.



On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Qu'ai-je lu la semaine passée ?




 Que suis-je en train de lire en ce moment ?


Que vais-je lire ensuite ?


Et voila ma semaine telle que je l'imagine même si comme d'habitude je vois bien plus gros que ce que je serais capable de lire !

mercredi 12 juillet 2017

Blog en mode Vacances


Salut à tous !

Vu le peu de temps que j'arrive à dégager en se moment pour aller devant mon pc et vous parler de mes lectures, j'ai décidé qu'il était mieux de mettre le blog en mode Vacances.

(surtout qu'un de nos 2 PC familiaux est tombé en panne ce matin, et du coup on est tous à devoir se partager celui ci, ce qui réduit d'autant plus mon temps dessus)

Les vacances se passerons en deux parties :

- Jusqu'au 10 aout environ : je continuerais à poster quelques chroniques des livres qui m'auront le plus marqués, ainsi que les "C'est lundi" surement, mais juste moins régulièrement que d'habitude.

- Du 10 aout au 5 septembre : je serais absente et je n'aurais pas accès à internet (ou du moins de façon bien plus aléatoire, du coup je préfère ne rien promettre) donc normalement il n'y aura plus du tout de publications sur cette période.

Voila pas besoin d'en dire beaucoup plus, j'espère que vous profitez de vos vacances autant que moi, du beau temps du moins pour ceux qui n'en ont pas !!




mardi 11 juillet 2017

Avis en Vrac #47 : Margaret Weis et Tracy Hickman, Jack Campbell, Lindsay Buroker et Nalini Singh

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !
  


Légendes de Dragonlance, tome 3 : L'épreuve des Jumeaux
de Margaret Weis et Tracy Hickman
Année de sortie : 2009
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 380
Genre : Fantasy


Une fin à la hauteur des autres tomes de la série, vraiment très sympa, bien qu'un cran en dessous du précédent.

L'histoire reprends la ou elle c'était arrêté, Raistlin et Crysania ont toujours pour but de confronter la reine des ténèbres dans le but de prendre sa place. Caramon et Tass de leur coté, après avoir utilisé l'artefact se retrouvent dans le futur. De la ils voient les conséquences directes de cette bataille ... De retours dans le passé Caramon se rend compte il devra aller jusqu'au bout pour empêcher son frère d'arriver à ses fin, quitte à mettre sa vie en jeu ...

C'est vraiment une super fin parce que jusqu'à la dernière page on n'a aucune idée de comment ça peut se terminer. Premièrement parce qu'aucun des deux personnages principaux ne nous dévoile vraiment son plan dans les détails avant qu'on arrive au moment fatidique, mais aussi parce que les retournements de situations sont nombreux et nous prennent de court la plupart du temps.

C'est amplifié ici par le fait que Raistlin est vraiment un personnage complexe et qu'on a toujours autant de mal à le cerner. Tantôt il semble pencher vers le coté raisonnable et bon mais quelques pages après il reprends son masque implacable. D'autant plus qu'on ne sait pas du tout lequel des deux visage est le vrai. Mais je pense qu'il y a un peu des deux en lui et que lui même ne sait pas vraiment ou il doit aller. C'est pour ça qu'il continue son plan fou tout au long de cette trilogie en fait, parce que c'est son seul point de mire, la seule chose qu'il sait qu'il a une chance de réussir. Ces intentions sont bonnes dans le fond, vu son pouvoir il essaye d'aller dans la direction qui lui semble la plus à même de réussir sur le long terme.

J'ai bien aimé aussi l'évolution de Caramon, avant il oscillait entre une totale dépendance vis à vis de son frère et une haine qui le dévorait. Et maintenant il commence vraiment à prendre son propre avis à trouver sa balance.
Par contre je suis un peu déçue de Crysania, elle est un peu trop linaire comme personnage, elle n'offre finalement pas du tout de changement entre le personnage du tout début de la trilogie et maintenant, elle n'évolue pas du tout. 

Au final je dirais quand même que j'ai un peu moins aimé ce tome que le précédent, parce que je n'ai pas retrouvé le tendre Raistlin qu'on voyait quand même avant et qui était absent ici. On est du coup bien plus de coté de Caramon.
Je l'ai quand même bien aimé et je trouve qu'il offre un bon final.

16/20



La flotte perdue, tome 5 : Acharné
 de Jack Campbell
Année de sortie : 2010
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 384
Genre : Science-fiction


Toujours aussi sympa cette série, j'ai vraiment hâte de lire le suivant (et dernier) maintenant !

L'histoire commence alors que la flotte essaye de libérer des prisonniers de l'alliance sur une base ennemie. Alors qu'ils pensaient avoir plus ou moins fait un gros vide chez les Syndic, du moins le temps pour les autres vaisseaux de se rassembler quelque part et de revenir, ils découvrent à leur plus grand désarroi qu'en fait non, une grosse flotte, plus grosse que la leur est à leur trousse, et les attends un peu plus loin sur leur chemin vers leur camp qui semble pourtant si proche ...

J'ai trouvé que ce qui m'avait énervé dans le tome précédent passait mieux ici. Pour ceux qui auraient loupé ma précédente chronique, je n'aimais pas le fait que Rione réagisse comme une adolescente pour ce qui touche à sa relation avec Geary. Mais ici ouf, on oublie ce coté la, il est vraiment moins marqué, et en plus la situation évolue sur ce point ce qui est aussi un soulagement.
La situation avec Desjani ne change pas non plus, et c'est un bon point, au moins elle ne pollue pas le reste de l'histoire.

C'est toujours aussi sympa de voir toutes les tactiques mises en œuvre dans cette série, la façon de planifier les combats et de réagir à l'engagement, vraiment intéressant à lire et très visuel je trouve. C'est un des gros points forts de cette série, on n'est jamais perdu dans les combats, et pourtant ils mettent en œuvre une grosse flotte avec de nombreux vaisseaux. Toujours aussi maitrisé, et l'auteur arrive à nous apporter une évolution qui fait qu'on n'a vraiment pas l'impression de lire toujours le même livre.

On se rapproche vraiment à très grands pas de la fin et ça se sent. Vous me direz tant mieux vu qu'on est sur l'avant dernier tome, mais du coup j'ai vraiment hâte de voir ou tout ça peut mener !

16.5/20



Fallen Empire, book 8: End Game
de Lindsay Buroker
Année de sortie : 2016
Éditeur : Createspace
Nombre de pages : 362
Genre : Science-fiction


Et voila enfin la fin de cette série. Décidément je l'ai vraiment lu très rapidement, car chaque tome était un plaisir. Mais j'étais quand même vraiment contente d'arriver enfin à la fin, car si les personnages étaient vraiment très sympathiques à suivre, les péripéties commençaient à devenir un peu répétitives à force.

Je sais que je me répète (mais sur une série aussi longue c'est obligé) mais pour moi la grosse réussite de cette série se sont les personnages. Et ça m'a limite rendu triste de voir toutes ses intrigues et les relations entre eux prendre fin.
Bien sur il y a des évolutions par rapport au tome précédent. Notamment l’interaction entre Jelena et Leonidas, qui doit vraiment se développer depuis zéro, avec en plus le fait qu'elle a été élevée pendant un temps avec des Starseers qui sont les ennemis des cyborg du coup tout ça part très froidement.
D’ailleurs je pense que l'auteur c'est vraiment bien amusé à imaginer la confrontation de cette petite fille avec ce grand bonhomme taciturne et sérieux. Il y a des scènes qui m'ont fait à la fois pleurer de rire et pleurer tout court (bon j’exagère un peu mais vous imaginez la chose). Finalement ils vont très bien ensemble !

Je pense qu'ils vont tous me manquer au moins un peu, même si je sais qu'il y a d'autres livres dans l'univers ou on les retrouve aussi.

Au final ce dernier tome est vraiment à l'image de la série, plein de fun, d'action et finalement il fini de façon très ouverte et positive. On imaginerais bien leurs aventures continuer car en dehors du fait qu'ils ont tous rempli leurs objectifs, la fin n'est pas différente de celles des tomes précédents.
Elle n'est pas particulièrement grandiose mais il se passe quand même vraiment pas mal de choses avant d'en arriver au bout.

Un bon dernier tome d'une série que je ne regrette pas du tout d'avoir commencé.

16.5/20



Psy-Changeling Trinity, book 1: Silver Silence
de Nalini Singh
Année de sortie : 2017
Éditeur : Berkley Books
Nombre de pages : 464
Genre : Romance paranormale


Bienvenue à Moscou pour cette suite de Psy-changeling qui est en fait un nouveau départ.
Ce tome est totalement dans l'esprit des précédents si on ne m'avait pas dit que c'était une nouvelle série je n'aurais surement pas remarqué la différence. C'est toujours aussi bon donc, un plaisir à lire.

Nous suivons donc Silver Mercant, l'héritière de la fameuse dynastie. Malgré le fait que Silence soit tombé elle le respecte toujours, car elle ne peux pas espérer vivre sans. Elle fait le rencontre de Valentin Nikolaev, alpha des ours de StoneWater, qui est bien déterminé à la faire craquer car il la trouve tout simplement fascinante et son ours ne veut pas la laisser partir..
Jusqu'ici leur relation n'avait pas beaucoup évolué mais un jour Valentin s'aperçoit qu'elle a été empoisonnée et lui sauve la vie. Il semblerait que quelqu'un ai réussi à s'infiltrer dans son appartement pourtant sous haute surveillance pour empoisonner ses réserves de nourritures.

Dans l'urgence il est prit comme décision de faire temporairement déménager Silver chez les ours ou ils pourront assurer sa protection le temps que l'enquête avance (car toute le clan Mercant avait accès à son appartement et il n'est pas exclu qu'il y ai une taupe), l'occasion pour Valentin de vraiment tenter de la faire changer d'avis sur Silence ...

Ce que j'ai bien aimé c'est comme toujours l'importance de l'histoire principale. Il y a de nombreux retournements de situation, on n'a pas le temps de s'ennuyer une seule seconde.
Et c'est pareil pour la romance, ce n'est pas une histoire simple et les obstacles sont nombreux entre nos deux personnages avant d'arriver à la paix et la félicité.

Bon, si je devais donner un petit points qui m'a un peu énervé au début, c'est le manque d'explication sur Silver. On sait qu'elle ne veut pas sortir de silence mais pourquoi? Pas de réponse avant de dépasser la moitié du livre. Du coup avant de savoir pourquoi je ne comprenais pas du tout ses motivations et j'avais l'impression que c'était juste un moyen de rajouter du contenu au niveau de la romance de façon artificielle. Si au moins ça avait été présenté comme un mystère qui nous donne envie de savoir ses raisons, j'aurais compris, mais la on ne fait que passer dessus dans y revenir et du coup ça m'a moins plu. Mais j'aurais du savoir depuis le temps que l'auteur n'est pas du genre à faire ce genre d'erreur de débutant, ce n'est pas du tout ce que j'avais imaginé et je suis bien contente d'avoir dépassé ce petit coup de doute du début.

Pour le reste c'était vraiment une super lecture, j'ai adoré Valentin, il est d'une patience phénoménale mine de rien. Il ne baisse jamais les bras c'est vraiment un personnage formidable.
J'ai vraiment bien aimé découvrir les ours aussi, ça change des loups et des félins, une autre organisation avec suffisamment d'originalité pour bien se démarquer de la première série.

Bref ce tome était à la hauteur de tous les autres, j'aime toujours autant cette série et je lirais les suivants avec plaisir !

17/20

Challenge :