mardi 11 juillet 2017

Avis en Vrac #47 : Margaret Weis et Tracy Hickman, Jack Campbell, Lindsay Buroker et Nalini Singh

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !
  


Légendes de Dragonlance, tome 3 : L'épreuve des Jumeaux
de Margaret Weis et Tracy Hickman
Année de sortie : 2009
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 380
Genre : Fantasy


Une fin à la hauteur des autres tomes de la série, vraiment très sympa, bien qu'un cran en dessous du précédent.

L'histoire reprends la ou elle c'était arrêté, Raistlin et Crysania ont toujours pour but de confronter la reine des ténèbres dans le but de prendre sa place. Caramon et Tass de leur coté, après avoir utilisé l'artefact se retrouvent dans le futur. De la ils voient les conséquences directes de cette bataille ... De retours dans le passé Caramon se rend compte il devra aller jusqu'au bout pour empêcher son frère d'arriver à ses fin, quitte à mettre sa vie en jeu ...

C'est vraiment une super fin parce que jusqu'à la dernière page on n'a aucune idée de comment ça peut se terminer. Premièrement parce qu'aucun des deux personnages principaux ne nous dévoile vraiment son plan dans les détails avant qu'on arrive au moment fatidique, mais aussi parce que les retournements de situations sont nombreux et nous prennent de court la plupart du temps.

C'est amplifié ici par le fait que Raistlin est vraiment un personnage complexe et qu'on a toujours autant de mal à le cerner. Tantôt il semble pencher vers le coté raisonnable et bon mais quelques pages après il reprends son masque implacable. D'autant plus qu'on ne sait pas du tout lequel des deux visage est le vrai. Mais je pense qu'il y a un peu des deux en lui et que lui même ne sait pas vraiment ou il doit aller. C'est pour ça qu'il continue son plan fou tout au long de cette trilogie en fait, parce que c'est son seul point de mire, la seule chose qu'il sait qu'il a une chance de réussir. Ces intentions sont bonnes dans le fond, vu son pouvoir il essaye d'aller dans la direction qui lui semble la plus à même de réussir sur le long terme.

J'ai bien aimé aussi l'évolution de Caramon, avant il oscillait entre une totale dépendance vis à vis de son frère et une haine qui le dévorait. Et maintenant il commence vraiment à prendre son propre avis à trouver sa balance.
Par contre je suis un peu déçue de Crysania, elle est un peu trop linaire comme personnage, elle n'offre finalement pas du tout de changement entre le personnage du tout début de la trilogie et maintenant, elle n'évolue pas du tout. 

Au final je dirais quand même que j'ai un peu moins aimé ce tome que le précédent, parce que je n'ai pas retrouvé le tendre Raistlin qu'on voyait quand même avant et qui était absent ici. On est du coup bien plus de coté de Caramon.
Je l'ai quand même bien aimé et je trouve qu'il offre un bon final.

16/20



La flotte perdue, tome 5 : Acharné
 de Jack Campbell
Année de sortie : 2010
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 384
Genre : Science-fiction


Toujours aussi sympa cette série, j'ai vraiment hâte de lire le suivant (et dernier) maintenant !

L'histoire commence alors que la flotte essaye de libérer des prisonniers de l'alliance sur une base ennemie. Alors qu'ils pensaient avoir plus ou moins fait un gros vide chez les Syndic, du moins le temps pour les autres vaisseaux de se rassembler quelque part et de revenir, ils découvrent à leur plus grand désarroi qu'en fait non, une grosse flotte, plus grosse que la leur est à leur trousse, et les attends un peu plus loin sur leur chemin vers leur camp qui semble pourtant si proche ...

J'ai trouvé que ce qui m'avait énervé dans le tome précédent passait mieux ici. Pour ceux qui auraient loupé ma précédente chronique, je n'aimais pas le fait que Rione réagisse comme une adolescente pour ce qui touche à sa relation avec Geary. Mais ici ouf, on oublie ce coté la, il est vraiment moins marqué, et en plus la situation évolue sur ce point ce qui est aussi un soulagement.
La situation avec Desjani ne change pas non plus, et c'est un bon point, au moins elle ne pollue pas le reste de l'histoire.

C'est toujours aussi sympa de voir toutes les tactiques mises en œuvre dans cette série, la façon de planifier les combats et de réagir à l'engagement, vraiment intéressant à lire et très visuel je trouve. C'est un des gros points forts de cette série, on n'est jamais perdu dans les combats, et pourtant ils mettent en œuvre une grosse flotte avec de nombreux vaisseaux. Toujours aussi maitrisé, et l'auteur arrive à nous apporter une évolution qui fait qu'on n'a vraiment pas l'impression de lire toujours le même livre.

On se rapproche vraiment à très grands pas de la fin et ça se sent. Vous me direz tant mieux vu qu'on est sur l'avant dernier tome, mais du coup j'ai vraiment hâte de voir ou tout ça peut mener !

16.5/20



Fallen Empire, book 8: End Game
de Lindsay Buroker
Année de sortie : 2016
Éditeur : Createspace
Nombre de pages : 362
Genre : Science-fiction


Et voila enfin la fin de cette série. Décidément je l'ai vraiment lu très rapidement, car chaque tome était un plaisir. Mais j'étais quand même vraiment contente d'arriver enfin à la fin, car si les personnages étaient vraiment très sympathiques à suivre, les péripéties commençaient à devenir un peu répétitives à force.

Je sais que je me répète (mais sur une série aussi longue c'est obligé) mais pour moi la grosse réussite de cette série se sont les personnages. Et ça m'a limite rendu triste de voir toutes ses intrigues et les relations entre eux prendre fin.
Bien sur il y a des évolutions par rapport au tome précédent. Notamment l’interaction entre Jelena et Leonidas, qui doit vraiment se développer depuis zéro, avec en plus le fait qu'elle a été élevée pendant un temps avec des Starseers qui sont les ennemis des cyborg du coup tout ça part très froidement.
D’ailleurs je pense que l'auteur c'est vraiment bien amusé à imaginer la confrontation de cette petite fille avec ce grand bonhomme taciturne et sérieux. Il y a des scènes qui m'ont fait à la fois pleurer de rire et pleurer tout court (bon j’exagère un peu mais vous imaginez la chose). Finalement ils vont très bien ensemble !

Je pense qu'ils vont tous me manquer au moins un peu, même si je sais qu'il y a d'autres livres dans l'univers ou on les retrouve aussi.

Au final ce dernier tome est vraiment à l'image de la série, plein de fun, d'action et finalement il fini de façon très ouverte et positive. On imaginerais bien leurs aventures continuer car en dehors du fait qu'ils ont tous rempli leurs objectifs, la fin n'est pas différente de celles des tomes précédents.
Elle n'est pas particulièrement grandiose mais il se passe quand même vraiment pas mal de choses avant d'en arriver au bout.

Un bon dernier tome d'une série que je ne regrette pas du tout d'avoir commencé.

16.5/20



Psy-Changeling Trinity, book 1: Silver Silence
de Nalini Singh
Année de sortie : 2017
Éditeur : Berkley Books
Nombre de pages : 464
Genre : Romance paranormale


Bienvenue à Moscou pour cette suite de Psy-changeling qui est en fait un nouveau départ.
Ce tome est totalement dans l'esprit des précédents si on ne m'avait pas dit que c'était une nouvelle série je n'aurais surement pas remarqué la différence. C'est toujours aussi bon donc, un plaisir à lire.

Nous suivons donc Silver Mercant, l'héritière de la fameuse dynastie. Malgré le fait que Silence soit tombé elle le respecte toujours, car elle ne peux pas espérer vivre sans. Elle fait le rencontre de Valentin Nikolaev, alpha des ours de StoneWater, qui est bien déterminé à la faire craquer car il la trouve tout simplement fascinante et son ours ne veut pas la laisser partir..
Jusqu'ici leur relation n'avait pas beaucoup évolué mais un jour Valentin s'aperçoit qu'elle a été empoisonnée et lui sauve la vie. Il semblerait que quelqu'un ai réussi à s'infiltrer dans son appartement pourtant sous haute surveillance pour empoisonner ses réserves de nourritures.

Dans l'urgence il est prit comme décision de faire temporairement déménager Silver chez les ours ou ils pourront assurer sa protection le temps que l'enquête avance (car toute le clan Mercant avait accès à son appartement et il n'est pas exclu qu'il y ai une taupe), l'occasion pour Valentin de vraiment tenter de la faire changer d'avis sur Silence ...

Ce que j'ai bien aimé c'est comme toujours l'importance de l'histoire principale. Il y a de nombreux retournements de situation, on n'a pas le temps de s'ennuyer une seule seconde.
Et c'est pareil pour la romance, ce n'est pas une histoire simple et les obstacles sont nombreux entre nos deux personnages avant d'arriver à la paix et la félicité.

Bon, si je devais donner un petit points qui m'a un peu énervé au début, c'est le manque d'explication sur Silver. On sait qu'elle ne veut pas sortir de silence mais pourquoi? Pas de réponse avant de dépasser la moitié du livre. Du coup avant de savoir pourquoi je ne comprenais pas du tout ses motivations et j'avais l'impression que c'était juste un moyen de rajouter du contenu au niveau de la romance de façon artificielle. Si au moins ça avait été présenté comme un mystère qui nous donne envie de savoir ses raisons, j'aurais compris, mais la on ne fait que passer dessus dans y revenir et du coup ça m'a moins plu. Mais j'aurais du savoir depuis le temps que l'auteur n'est pas du genre à faire ce genre d'erreur de débutant, ce n'est pas du tout ce que j'avais imaginé et je suis bien contente d'avoir dépassé ce petit coup de doute du début.

Pour le reste c'était vraiment une super lecture, j'ai adoré Valentin, il est d'une patience phénoménale mine de rien. Il ne baisse jamais les bras c'est vraiment un personnage formidable.
J'ai vraiment bien aimé découvrir les ours aussi, ça change des loups et des félins, une autre organisation avec suffisamment d'originalité pour bien se démarquer de la première série.

Bref ce tome était à la hauteur de tous les autres, j'aime toujours autant cette série et je lirais les suivants avec plaisir !

17/20

Challenge :

4 commentaires:

  1. Dragonlance a l'air d'être très sympa, mais... j'ai vu que c'est encore une saga avec plein de cycle, série annexe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est très classique mais très très long. Bon après il y a une série principale (enfin 3 en fait sur 3 ages) et ensuite plein de oneshot ou des trilogies indépendantes (autres personnages etc...)

      Supprimer
  2. La couverture du Milady donne trop envie!!! Autant ils font des supers couvs pour les romans Fantasy qu'ils font des trucs hideux pour les romances et la Bit Lit/Urban Fantasy^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que pour la fantasy ils reprennent les couvertures de Bragelonne qui sont travaillées vu qu'ils les sortent en grand format, alors qu'en bit-lit ils se contentent de reprendre les couvertures VO en général (qui sont pas super)

      Supprimer