samedi 15 décembre 2018

Harley King, détective de l'invisible, tome 1 : Là où pleurent les âmes de Patrick McSpare






Année de sortie : 2018
Éditeur : Scrineo
Nombre de pages : 279
Genre : Urban Fantasy
 
 
 
 
 
 
Mon avis
 
Harley King, accompagné par son fidèle ami Nosfé se lance à la poursuite d'un monstre qui sème la terreur dans une riche famille allemande.

Tout d'abord j'ai bien apprécié l'originalité du background qui est en fait à base de multivers ou différents mondes sont à la porté les uns des autres et ou des créatures de l'un d'entre eux peuvent des fois passer dans un autre. C'est ainsi qu'on explique le surnaturel dans notre monde (mais pas uniquement).

D'ailleurs Harley et Nosfé sont eux aussi des voyageurs, arrivés sur terre il y a peu, et qui ont hérités de pouvoirs spécifiques en arrivant (un peu comme superman si on veut). Leurs noms sont d'ailleurs trouvés par rapport à des références culturelles qu'ils aiment chez nous (Harley Davidson et le King, Nosferatu)

Du coup les deux comparses sont un peu les spécialistes des monstres et du surnaturel, ils connaissent la réalité des choses ce qui leur permet d'avoir de vrai réponses la ou d'autres ne verraient que des superstitions ou autre.

J'avoue que j'ai eu un peu peur en commençant le livre de trouver un texte trop jeunesse, mais en fait pas vraiment. Certes le livre peut très bien être lu par un public jeune car il est assez court pour un roman, mais il est suffisamment riche et ne comporte pas les clichés habituels du YA (romance, facilités ...) ce qui fait qu'il peut tout à fait plaire aussi à un public plus adulte.

Dans l'ensemble c'est un urban fantasy assez classique, un policier fantastique (si on veut) ou il y a une réelle enquête et ou on se pose jusqu'au bout des questions sur l'identité du coupable et la façon dont celui ci a réussi son coup. J'ai trouvé le tout très intriguant.

Par contre j'avoue que j'ai eu quand même un problème avec l'humour de ce livre. J'ai trouvé Nosfé vraiment insupportable avec ses remarques hors sujet un peu lourdingue à chaque fois qu'il apparait. Du coup j'ai eu du mal à m'attacher à lui, ça m'a empêché de vraiment me prendre au jeu et d'être prise dans le livre. Je trouve ça vraiment dommage parce que le reste avait tout pour me plaire. 


Du coup j'en ressort avec en avis mitigé, mais je donnerais quand même surement sa chance à la suite histoire de voir si je peux m'habituer aux points qui m'ont déplus ici.


15/20

J'ai reçu ce livre lors d'une Masse critique de Babelio et je remercie l'éditeur Scrineo.

8 commentaires:

  1. Malgré l'humour auquel tu n'as pas accroché, ta chronique dans l'ensemble donne envie de découvrir le roman et son univers d'autant que tu soulignes un point important, l'absence des clichés YA :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que si on accroche à l'humour le livre peut être très sympa :)

      Supprimer
  2. Même si ton avis est mitigé, au final ta chronique donne tout de même envie de découvrir le livre ;)

    RépondreSupprimer
  3. Malgré tout, je pense qu'il doit être sympa ce livre :)

    RépondreSupprimer
  4. Il me disait bien mais j'avais peur aussi qu'il soit trop jeunesse, merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que l'humour lourd dingue fait l’élément jeunesse du livre, ça fait très humour de collégien ou lycéen. Mais sinon sur le reste ça n'est pas vraiment jeunesse.

      Supprimer