mercredi 13 mars 2019

Avis en Vrac #60 : Mercedes Lackey, Harry Connolly, Olivier Gay et Sonya Bateman

Comme les précédent, cet avis en vrac regroupe des avis courts que j'ai d'abord publié sur ma page facebook avant de vous les regrouper ici quand il y en a suffisamment.



La Trilogie des flèches, tome 2 : L'envol de la flèche
de Mercedes Lackey
Années de sortie : 1999 VF, 2008 cette édition, 1987 VO
Éditeur : Milady - Bragelonne
Nombre de pages : 281
Genre : Fantasy

 Talia est enfin sur le point de devenir un Heraut ! Elle se prépare à partir dans sa première grande tournée au coté de son compagnon cheval et de son mentor.
Mais ses pouvoirs commencent à changer, elle ne comprend plus rien et commencer à perdre le contrôle ...

Dans l'ensemble mon coté nostalgique de la fantasy d'avant me dire que j'ai bien apprécié ma lecture, mais il faut reconnaître qu'il n'a pas que des qualités quand on le prend avec du recul.

Pour moi le principal défaut est qu'on est sur un tome totalement intermédiaire. On a l'impression qu'il n'a été mis la que pour fabriquer artificiellement une trilogie alors qu'on aurait pu résumer ce qu'il s'y passe en 30 pages soit dans le précédent, soit dans le suivant.

Concrètement il n'y a pas vraiment d'intrigue, on est sur un livre de style "tranche de vie". Tout le tome n'est basé que sur les changements dans l’héroïne et sa première tournée en tant que Héraut.

Ceci dit ce n'est pas non plus un énorme défaut si on sait déjà à quel type de fantasy s'attendre avant de l'ouvrir. Le personnage est hyper attachant, et le monde bien construit. Certes on est sur de la fantasy clairement adaptée à un public assez jeune (on appellerait ça YA ou jeunesse de nos jours quoi) mais le tout est bien écrit et passe tout seul.

A noter que je trouve bien pour son époque (il ne faut pas oublier qu'il date des années 80, ce qui rend la chose assez rare mine de rien) c'est le fait qu'on décrive une jeune femme faisant ses premières expériences sentimentales et sexuelles sans la mettre dans le carcan qu'on voit souvent en fantasy à savoir : relation durable, mariage ... Et tout le monde trouve ça normal !
Et ça c'est cool, on peut envisager les relations temporaires, celles juste pour se faire du bien sans chercher à plus.

15/20





Twenty Palace Society, tome 1 : Les enfants du feu
de Harry Connolly
Années de sortie : 2011 VF, 2009 VO
Éditeur : Eclipse - Del Rey
Nombre de pages : 357
Genre : Urban Fantasy


Ray Lilly est le nouveau chauffeur de Annalise Powliss, membre de la Twenty Palace Society.
Celle ci est chargée de faire régner l'ordre et empêcher le profanes d'utiliser la magie.

En effet quand ceux ci le font il se connectent en fait à un univers parallèle peuplé de prédateurs voraces (des démons si on veut) qui ne demandent qu'à faire des pactes avec des humains en échange de "nourriture".
Le problème c'est que cette nourriture est quasiment toujours des humains et que si on le laisse faire un prédateur pourrait anéantir la terre entière sans que personne puisse faire quoi que se soit contre lui.

Annalise est donc chargée d'éliminer toutes les données concernant la magie, notamment les livres de sorts.

Ray sait qu'il n'a plus beaucoup de temps à vivre parce qu'il était justement l'un de ces utilisateurs illicites de magie et il ne doit sa vie sauve qu'au fait qu'il n'a pas invoqué de créature (malgré le fait que sa participation ai coûte la vie à la meilleur amie d'Annalise).

On est dans un univers très sombre, à l'ambiance bien plus proche du fantastique et de l'horreur que de la fantasy.

Annalise et Ray sont chargés d'enquêter dans une petite ville étrange ou il se passe toute sorte de choses bizarre. En effet les enfants disparaissent petit à petit dans des flammes, et personne ne semble remarquer leur disparition, comme si ils n'avaient jamais exister ...
Les soupçons se tournent assez rapidement vers une entreprise locale, celle qui a créé la ville et qui a une façon très bizarre de marcher malgré la crise, ainsi que sur le shérif qui a de gros problèmes avec des loups ...

En fait le point qui peut déstabiliser dans cette lecture (en dehors du fait que seul le premier tome a été traduit) est le fait qu'on a l'impression d'arriver au milieu de l'intrigue.
On ne fini par avoir des informations qu'au compte goutte sur leur passé, sur pourquoi Ray se sent si coupable ou pourquoi Annalise semble le détester et le mettre tout le temps en danger.

En plus dans l'ensemble, vu la fin, je dirais que ce tome ci était vraiment l'introduction du monde pour la suite. Bien qu'il puisse plus ou moins se lire indépendamment il y a tout de même un sentiment d'inachevé sur la fin.

Mais j'ai quand même bien apprécié cette lecture. Ça change de mes habitudes en fait. J'ai hâte de connaitre la suite !

16/20





Les mannequins ne sont pas des filles modèles
de Olivier Gay
Années de sortie : 2013 VF, 2014 cette édition
Éditeur : Editions du Masque
Nombre de pages : 354
Genre : Policier


J'ai moins apprécié ce tome par rapport au premier, même si il était tout aussi fun et déjanté.

Le nouvelle copine de Moussah, l'ami de Fitz est une mannequin qui rêve de gloire. Mais alors qu'elle participe au plus grand concours de sa carrière, elle disparaît mystérieusement.
Stress? Enlèvement? Evidemment Fitz et sa bande ne peuvent décidément pas laisser passer ça ...

En fait mon principal reproche a été le fait qu'il n'y ai pas vraiment d'enquête. Tout le roman n'est qu'une succession de moments ou ils cherchent, puis ils arrêtent, puis ils reprennent, sans rien trouver ... avant la toute fin.

A la fin j'avais l'impression que l'enquête avait à peine avancé et j'attendais une avancée. Du coup j'ai été un peu déçue.

Mais ceci dit, l'ambiance est toujours aussi sympa, avec ce groupe de losers au grands cœurs qui essayent de faire bien en ne réussissant rien.
Et la fin est vraiment bien trouvée ! Je n'aurais jamais pu imaginer ça, ça c'est sur.

Au final j'ai tout de même bien apprécié ma lecture malgré tout, et je lirais la suite.

15/20





The DeathSpeaker Codex, book 4: Return of the Hunters
de Sonya Bateman
Année de sortie : 2016
Éditeur : CreateSpace
Nombre de pages : 192
Genre : Urban Fantasy

Dans ce tome Gideon se retrouve obligé d'aider les Duchenes, qui sont ses colocataires / amis.
Ceux ci on été contraints il y a bien longtemps de se mettre au service d'un très puissant surnaturel qui depuis les oblige à répondre à ses appels et à faire ce qu'il leur dit, tel des esclaves.

Ce tome m'a vraiment fait traverser de fortes émotions, de la tristesse à la colère, en passant par le dégoût. La situation dans laquelle sont les Duchenes est vraiment tellement injuste qu'on ne peux pas s'empêcher de les plaindre, même si c'est vrai qu'ils n'ont pas vraiment utilisé une bonne méthode pour forcer Gideon à les aider.

Ceci dit, on les pardonne, vu qu'ils n'avaient vraiment pas d'autres choix.

Dans l'ensemble ce tome change un peu des tome précédents et pour ça j'ai trouvé que c'était un bon apport. On découvre de nouveaux surnaturels qui prennent ici une forme un peu originale.

Par contre je dirais que le seul point négatif est qu'à force d'additionner des bouts d'intrigues sur plusieurs sujets en même temps, on fini par ne pas s'y arrêter assez suffisamment vu la taille des livres.
Ici ce tome en plus de l'intrigue principale des Duchenes, traitait du passé de Gideon, de son ancienne famille, et du problème en faërie, ce qui faisait trop pour 200 pages.

Du coup c'est un peu le même reproche que pour le précédent, pour moi tout allait un peu trop vite, était un peu trop expédié rapidement.

Mais sinon j'ai passé un bon moment, et je lirais la suite avec plaisir.

15.5/20

6 commentaires:

  1. Décidément, je vois qu'on est nombreuses à avoir plonger dans l'univers Mercedes Lackey cet hiver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha, je l'ai découvert recemment, mais je suis un peu en retard sur certaines qui ont déjà terminé cette trilogie la ^^

      Supprimer
  2. bon, rine de tout cela ne me tente réellement. Mais, il faut dire que je suis dans 2 pavés qui ne me botte pas tant que cela!!!! Et du coup, rien ne m'inspire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haa difficile en effet, j'espère que tes pavés arriveront à passer quand même sur la fin ^^
      Mais en effet, c'est un peu l'avis en vrac des déceptions celui ci xD

      Supprimer
  3. Un message riche avec des lectures intéressantes pour mon goût. Merci pour ce paratge.
    Bonne journée, FLaure

    RépondreSupprimer