lundi 21 décembre 2015

Le Livre malazéen des glorieux défunts, Tome 1 : Les Jardins de la Lune - Steven Erikson





Titre Original : Gardens of the Moon
Date de sortie :  2007
Éditeur : Calmann-lévy
Nombre de pages : 586


 
Avis de Lianne

Des temps sombres sont tombés sur l'empire Malazéen. Il y a 9 ans de cela l'empereur à été vaincu dans un coup d'état et depuis la nouvelle impératrice Laseen, ancienne commandante de la Griffe le service d'espionnage/assassinat de l'empire, règne, paranoïaque, purgeant les plus fidèles de l'ancien empereur. 
Laseen à étendu son nouvel empire jusqu'aux fin fond du monde connu et la guerre fait maintenant rage dans le continent distant de Genabackis. La folie d’expansion de l’impératrice n'est toujours pas rassasiée à la chute de Pale après des années de siège, et ses yeux se tournent maintenant vers Darujhistan, la dernière et la plus riche des citées libres ...
Mais cela ne sera pas si simple, parce que des dieux récents et anciens se mêlent aux combats, quel sont leurs objectifs? Pourquoi se mêlent-ils des affaires des humains? 

Ce livre n'est vraiment pas facile à lire, surtout le début, on vous plonge directement dans la grosse bataille de Pale sans qu'on connaisse les protagonistes ni les enjeux. Il faut du temps pour s'y retrouver, surtout que les objectifs des uns et des autres sont cachés et qu'on se demande si les personnages sont paranoïaques ou si une réelle menace les attend. 
On passe donc un temps énorme totalement dans le flou, et mon problème (mais ça c'est moi hein, ça ne s’applique pas à tout le monde) a été que je confondais les noms, je sais que j'ai une mémoire d'oiseau à ce niveau donc j'ai l'habitude de ne pas y prêter grande attention, et ça m'a compliqué la vie dans ce livre, j'aurais du faire beaucoup plus attention dés le début et j'aurais compris la situation bien plus tôt je pense, ou du moins certains points importants. En gros ce n'est pas un livre qu'on survole, il faut être dedans au début, sinon on loupe le coche. 

Un autre point que je trouve important c'est qu'on ne sait pas trop qui soutenir, le récit suivant des personnages impliqués de tous les bords. C'est plus une fresque d'un monde qu'une histoire avec des héros contre une entité maléfique. 

j'ai beaucoup aimé le background de ce monde, il est très complexe et surtout on retrouve toute sorte de peuples, des plus avancés aux plus primitifs, ça m'a un peu fait penser au 13ieme guerrier pour ceux qui connaissent, on a des peuples très évolués avec alchimistes, machines à gaz, grand mages, et d'un autre coté tout aussi puissants en terme de magie on trouve aussi des shamans avec leurs colliers d'os ou des peuples qui s'habillent encore avec des peaux d'animaux et qui suivent les grand troupeaux. Bien sur les camps ne sont pas du tout l'évolué contre le primitif, c'est bien plus complexe que ça. 

J'ai vraiment aimé aussi la complexité de l'intrigue, chaque ensemble de personnage à son objectif, les trahisons même au sein d'un même camp sont monnaies courantes, on se retrouve alors avec une 10ene (je ne vais pas compter le nombre exact) de groupes qui se tournent autours, dans un ballet cruel et sanglant, ou massacres et magie se mêlent avec plaisir... 

J'ai vraiment du mal à prendre du recul sur ce livre, je l'ai adoré malgré sa difficulté, comme une épreuve épuisante mais tellement exaltante au final, je ne saurais que conseiller aux fans de fantasy de s'y atteler, après oui, le fait que seuls les deux premiers tomes soient traduits peut être un frein, mais pour ceux qui peuvent se lancer dans la VO, n'hésitez pas, ça vaut vraiment le coup !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire