mercredi 13 juillet 2016

The Wheel of Time, book 12: The Gathering Storm de Robert Jordan et Brandon Sanderson






Titre Original : The Gathering Storm
Date de sortie :  2009
Éditeurs : Tor Book - Orbit
Nombre de pages : 1098




Avis de Lianne

Et voila. Après tant d'années, 10 ans depuis ma première lecture du tome précédent, j'avance enfin dans cette série. J'ai bien sur fait une relecture de la série entière en VO, commencée il y a quasiment un an, avec à peu près un tome par mois lu. Je dois avouer que j'avais beaucoup d’appréhension avant de commencer ce tome. Malgré tous les avis positifs j'avais peur de ne pas apprécier le changement d'auteur, de ne pas aimer certains détails qu'aurait choisi Sanderson, vu que je savais que le plan avait quand même déjà été globalement fait par Jordan. Sans parler du traitement des personnages, du rythme ou du style qui jouent quand même énormément dans l'impression qu'on a d'une série si longue. Après j'ai bien sur lu quasiment tout ce qu'a sorti Sanderson, et même si j'aime une bonne partie de ceux que j'ai lu, personne n'est parfait. Bref tout ça pour dire que j'étais à la fois impressionnée et fébrile quand je l'ai enfin ouvert et que j'ai lu les premières pages.

Heureusement, tout mon appréhension sur le livre est a très vite disparu et je me suis tout de suite immergée dans l'histoire. Je n'ai pas pu résister et je l'ai lu quasiment d'une traite, en un weekend, j'ai même fais une nuit blanche pour le finir tellement la tension était importante et que je voulais savoir ce qui allait se passer !

J'ai trouvé ce tome vraiment fantastique, et je le classerais facilement parmi les meilleurs de la série, au coté des 3, 5 et 6 qui étaient mes préférés jusqu'ici.
Il contient tout ce qu'on attend dans ce genre de livres, des révélations, des réponses à des questions, des grosses batailles, des confrontations qu'on attendait depuis longtemps et un final grandiose ....

Après est-ce qu'on ressent le changement d'auteur? Je dirais que si on ne le savais pas on remarquerais sans doute quelques changements. Le plus visible étant celui du rythme, dans ce tome on a des chapitres qui semblent plus courts et surtout une alternance des personnages bien plus régulière quand dans les précédents ce qui permet de varier les intrigues sans lasser le lecteur, mais sinon la transition est très bien faite. J'ai remarqué quelques autres changements, notamment au niveau de Mat qui jure un peu trop souvent pour moi, chose dont je n'ai pas du tout souvenir dans les tomes précédents. Et aussi le fait que ses passages m'ont paru plus drôles qu'avant, je ne me souvient pas avoir vraiment éclaté de rire dans un autre tome alors qu'il a réussi à le faire une ou deux fois dans ce tome, un très bon point pour moi je dois dire.
“I don’t know. They could put up a warning sign or something. Hello. Welcome to Hinderstap. We will murder you in the night and eat your bloody face if you stay past sunset. Try the pies. Martna Baily makes them fresh daily.” -Mat Cauthon

J'étais autant prise dans ce tome que dans les précédents, il n'y a pas de heurts au niveau de l'histoire, tout est très fluide. C'est définitivement un tome qui a sa place dans la série, et même une place au top.

Pour une fois ce tome est centré sur Rand et Egwene, qui sont des personnages qu'on avait mis un peu de coté dans les précédents, leurs préférant les intrigues de Mat et Perrin entre autre.
 Et c'est une bonne chose, si proche de la fin il était temps qu'ils reprennent le devant. J'ai adoré l'évolution des deux personnages, Surtout Rand, même si c'est logique après tout ce qu'il a subit, j'étais vraiment triste pour lui et en stress de savoir comment il allait pouvoir gérer tout ça. Résultat je me suis vraiment super attachée à lui et j'étais frustrée. Les choix étaient bien sur très difficile pour lui, tout au long de la série, et on est a l'apothéose de ses choix dans ce tome, j'ai fini en étant presque debout et en criant tellement j'ai adoré la fin de ce tome.
Egwene prend aussi de l'ampleur, en y repensant et en replaçant le personnage quelle était au tout début, son évolution est spectaculaire. De jeune fille banale elle fini en parfaite Aes Sedai, jusqu'au bout des ongles, et pas le genre d'Aes Sedai froides et voulant tout contrôler aveuglément, non, elle garde quand même une intelligence de situation remarquable.

On clos certaines pages de l'histoire, alors que d'autres sont encore totalement en suspend. On a toujours autant de questions sur la suite qui demanderons une réponse dans les deux tomes restant. On sent la fin, d'ailleurs tout le monde commence à s'y préparer, les fils des différentes intrigues mènent toutes vers la dernière bataille, et celle si est toute proche !

19.5/20 (j'aurais pu mettre 20 mais mon coté logique me dit que rien n'est jamais totalement parfait, donc.)

Challenge

Aucun commentaire:

Publier un commentaire