mardi 23 janvier 2018

The Facefaker's Game de Chandler J. Birch






Année de sortie : 2016
Éditeur : Simon Schuster
Nombre de pages : 464
Genre : Fantasy





Mon avis

Un premier roman de l'auteur que j'ai vraiment bien apprécié. Certes l'histoire est classique dans le genre mais ça marche et j'espère bien que l'auteur va continuer car l’univers créé a du potentiel sur le long terme !

Ashes est un jeune orphelin (14 ans) qui vit dans les rues dangereuses de Burroughside, un des pire quartiers de Teranis. Il arnaque certains Denizen (citoyens de la ville) aux cartes, si il survit à la dérouillée qui ne tarde pas à arriver à chaque fois, bien sur.

Jusqu'au jour ou il est repéré par un noble, en étant au mauvais endroit au mauvais moment. Mais heureusement pour lui ce noble en question est en fait dans la même branche que lui mais un niveau au dessus. Espion, arnaqueur, voleur ... Candlestick Jack de son surnom d'artiste est aussi un Artificier, une des rares personnes capable de manier la lumière pour former le glamour. Jack est un maitre dans la fabrication de fausses apparences, ce qui est bien pratique dans son métier.

Il teste Ashes et se rend compte que le garçon lui aussi est capable de l'utiliser, un don très rare. Toute la magie est normalement sous la coupelle de la guilde, qui met la main sur l'apprentissage aussi bien que toutes les ressources nécessaires. Du coup Jack trouve à la fois amusant et très bénéfique de former son propre apprenti, inconnu de tous, malgré le danger ...

Nous ne sortons jamais de Teranis dans ce tome, mais nous en explorons certains quartiers. Celui ou vit Ashes est Burroughside. C'est un quartier mort, ou tout est en ruine car la nuit des créatures sortent des égouts pour chasser et la ou la meute passe, tout le monde trépasse à moins d'être protégé par la magie ou d'avoir une très bonne cachette. Burroughside est gouvernée par Mr Ragged, un homme cruel qui a la main mise sur tout le crime de la zone.
Ceux qui y vivent sont des sans non, sans identité. Ils ne peuvent normalement pas entrer dans la vrai Teranis car seuls les Denizens avec leur noms gravés dans le fer et leur élite noble les Ivories peuvent y vivre.
Il y a beaucoup de références aux faes dans ce livre. Que ça soit les fait que la magie s'appelle le Glamour, le fait qu'elle ne survive pas au fer, le fait que les Ivories aient la peau qui brille ...

En fait on a vraiment l'impression d'être au tout début d'une série ici, parce que la magie en fait commence tout juste à être expliquée. On n'en saisit pas encore tout les tenants et les aboutissants. Ce n'est pas du tout gênant pour l'histoire principale bien sur mais c'est vrai que ça annonce quand même une suite possible car les possibilités sont vraiment la.
Quand on commence le livre par exemple on sait que Ashes est un rasa. Les rasas sont des enfants qui apparaissent d'un coup venant d'on ne sait ou, et qui ont perdu toute leur mémoire (y compris le fait de parler). Pour l'instant le mystère reste aussi totalement entier sur ces enfants et d’où ils viennent.

Du coup même si l'histoire en elle même est indépendante et a une vrai fin, le monde est tellement ouvert et il reste tellement de mystère que s'en est limite frustrant de savoir que pour l'instant rien n'est prévu pour nous apporter des réponses.
Mais heureusement c'est limite le seule vrai défaut que j'ai trouvé à ce livre (et il sera vite éliminé si l'auteur annonce une suite un jour)

On pourrait croire que le fait d'avoir un protagoniste de 14 ans fait de ce livre un livre jeunesse mais en fait pas du tout ici.
Et si Ashes prend de temps en temps des décisions qui sont typique de son age, il est en fait très mature pour tout le reste et très lucide sur sa place dans la monde.

L'écriture est vraiment fluide et les 500 pages se dévorent toutes seules. Le rythme est bon car on apprend les détails sur le monde vraiment petit à petit et je n'ai pas ressentit du tout de lenteurs. J'ai vraiment pris plaisir à explorer l'univers.

Bon on est vraiment sur du classique ici, et aucun élément pris seul n'est totalement original pour de la fantasy, on est tous d'accord. Mais c'est du solide, et la façon dont ils sont arrangés entre eux et le fait qu'on reste entouré de mystères jusqu'au bout fait qu'on a vraiment envie d'en savoir plus.
On s'attache énormément aux personnages assez rapidement et finalement je dirais que c'était juste une bonne lecture.

16/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire