dimanche 16 octobre 2016

Le Porteur de lumière, tome 3 : L'oeil brisé de Brent Weeks






Titre Original : The Broken Eye
Année de sortie : 2015
Éditeurs : Bragelonne - Milady
Nombre de pages : 860




Résumé :

Alors que les dieux s'éveillent, la Chromerie s'efforce de retrouver son Prisme, le seul homme capable d'enrayer le chaos. Mais Gavin Guile a été capturé par des pirates. Pire encore, il a perdu le pouvoir qui le définissait : celui de créer. Privé de la protection de son père, Kip Guile va devoir faire montre de toute son ingéniosité pour survivre à une guerre secrète entre les nobles, les factions religieuses, les rebelles...
et un ordre de mystérieux assassins de plus en plus puissant, l'OEil brisé. Chaque lumière crée une ombre. Chaque ombre dissimule un secret. Chaque secret détient une vérité.

Mon avis :

Encore un tome que j'ai adoré, cette série est décidément vraiment à la hauteur !

On continue donc notre chemin dans ce monde. Après les terribles évènements de la fin du tome précédent on est ici dans un tome plus calme d'un certain point de vue. Pas de guerre, de grosses batailles contre les dieux et les fous, mais une période de creux entre deux phase de l'histoire.
Le prince des couleurs continue bien entendu ses conquêtes mais elles sont vues de façon lointaine ici, et ne concernent pas nos personnages principaux. On a dont quasiment pas de nouvelle de ce camp la, en dehors de quelques coup d’œils du coté de Liv, on ne sais pas du tout comment les choses évoluent de ce coté la.
En fait on sens que tout ça va bouger bientôt mais les changements de ce tome sont internes à la Chromerie et aux personnages pas externes.

Andross Guile me fait toujours aussi peur. En fait on ne sais pas trop quoi penser de lui, vas-t-il finalement s'associer à l'énnemi comme il le voulait avant ou son miracle le fait-il changer d'avis? On n'en a aucune idée dans ce tome, car il a décidé de prendre le pouvoir dans la Chromerie et tout le monde sait que c'est lui qui décidera du prochain Prisme, si tant est qu'on ne parvienne pas à retrouver Gavin. 
C'est vraiment un personnage très complexe, il a toujours un plan dans un plan et il a toujours une longueur d'avance sur les autres. C'est d'ailleurs ce que Kip découvre dans ce tome, le vieux Guile prend la vie entière comme un jeu, et il est excellent pour manœuvrer ses pièces, n'hésitant pas à en sacrifier pour arriver à ses fins. Par contre je n'ai toujours pas vraiment compris l’intérêt des cartes en dehors de leur lien avec Kip vers la fin du volume mais bon, j'imagine que c'est un point qui sera développé dans les tomes suivants.

En fait l'évolution de Kip et Gavin se fait en miroir. La ou l'un prend conscience de sa valeur et de ce qu'il est capable de faire, l'autre descend aux enfers petit à petit. On avait déjà les début de cette évolution dans le tome précédent mais la c'est vraiment l'aboutissement. Par contre j'ai trouvé que l'auteur s'acharnait vraiment sur Gavin. Du personnage principal capable de tout, sauveur du monde, il en fait un homme qui perd tout à de nombreuses reprises. C'était vraiment déchirant en fait, j'avoue que ce coté la m'a laissé vraiment triste parce que j'adore le personnage ! En fait on a vraiment des ascenseurs émotionnels avec l'histoire de ce personnage dans ce tome, on oscille entre l'espoir et le désespoir.
Kip de son coté est toujours maladroit mais il prend vraiment du galon ici. Il est encore loin d'avoir la dextérité de Gavin, ou son intelligence dans la politique mais il commence vraiment à comprendre, grâce à son grand père d'ailleurs qui le manipule et l'oblige à réagir, ce qu'il est capable de faire et l'usage qu'il peut avoir de sa mémoire de Guile (qui lui permet de mémoriser les choses de façon impressionnante).

Une autre menace commence à faire son apparition ici. Enfin pas vraiment commence, mais on commence juste nous à s'en rendre compte. Une société secrète appelée L’œil Brisé agit en secret. Ils utilisent des assassins portant des capes d'invisibilité (utilisant la réflexion de la lumière) pour se faufiler de partout. Que veulent-ils vraiment et avec qui sont-ils sont les questions qu'on se pose pendant une bonne partie du roman.
J'ai adoré tout ses passages en fait, vu qu'ils concernent les personnages féminins que j'aime, notamment Karris, le Blanc, Teia et quelques autres moins importants. Il y avait vraiment un jeu du chat et de la souri, d'espions de manipulation et autres et j'étais vraiment prise dans l'histoire, je voulais savoir ce qu'il y avait par dessous, découvrir les secrets ... Teia prend vraiment de l'importance, Karris aussi.
Ces personnages la évoluent autant que les autres en fait, rien n'est figé et toute l'image qu'on a des dessous de la politique de la Chromerie est vraiment mouvante !

Au final un tome qui tranche avec le précédent car il se concentre sur la politique et l'évolution de la Chromerie en l'absence de Gavin. Il n'en reste pas moins excellent car il fait vraiment évoluer la situation et les personnages de façon importante. Une nouvelle menace se met en place et j'ai hâte de voir comment tout ça peut évoluer !
J'aurais encore des tonnes de sujet sur lequel discuter mais malheureusement je ne serais obligé de spoiler donc j'ai du me restreindre.
Un réussite !

18/20

2 commentaires:

  1. C'est cool ! Tu me donnes encore plus envie de lire cette série. J'ai fait une pause pour une LC mais je reprends le prisme noir demain ;)

    RépondreSupprimer
  2. Cool !
    J'aime bien la conseiller parce qu'elle est vraiment complexe et intéressante ! (et pas de clichés!)

    RépondreSupprimer