jeudi 12 janvier 2017

Les enfermés de John Scalzi






Titre Original : Lock In
Année de sortie : 2016
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 336




Résumé :

Un nouveau virus extrêmement contagieux s'est abattu sur la Terre. Quatre cents millions de morts. Si la plupart des malades, cependant, n'y ont réagi que par des symptômes grippaux dont ils se sont vite remis, un pour cent des victimes ont subi ce qu'il est convenu d'appeler le « syndrome d'Haden » : parfaitement conscients, ils ont perdu tout contrôle de leur organisme ; sans contact avec le monde, prisonniers de leur chair, ils sont devenus des « enfermés ». Vingt-cinq ans plus tard, dans une société reformatée par cette crise décisive, ces enfermés, les « hadens », disposent désormais d'implants cérébraux qui leur permettent de communiquer. Ils peuvent aussi emprunter des androïdes qui accueillent leur conscience, les « cispés », voire se faire temporairement héberger par certains rescapés de la maladie qu'on nomme « intégrateurs »... Haden de son état, Chris Shane est aussi depuis peu agent du FBI. À sa première enquête, sous la houlette de sa coéquipière Leslie Vann, c'est justement sur un intégrateur que se portent les soupçons. S'il était piloté par un haden, retrouver le coupable ne sera pas coton. Et c'est peu dire : derrière une banale affaire de meurtre se profilent des enjeux colossaux, tant financiers que politiques.

Mon avis :

Un one-shot à l'univers recherché, un plaisir de lecture !

J'ai trouvé que ce livre est assez éloigné des autres romans de l'auteur que j'ai pu tester jusqu'ici, surtout parce qu'il ne possède pas l'humour qui était vraiment très présent dans les autres. Ce n'est pas un mauvais point je précise, parce que l'humour on peut totalement passer à coté (comme ça a été mon cas sur Redshirts par exemple).

Nous somme ici vraiment dans un livre d'enquête, le tout dans un univers de science fiction.
Les enfermés m'ont fait penser au premier tome du cycle de Takeshi Kovacs, ou le corps d'une personne peut être "habitée" par un autre ce qui pose toujours plein de complications dans les enquêtes policières.
Après c'est vraiment le principe qui se rapproche, en dehors de ça les deux livres n'ont pas vraiment de points communs.

L'univers est vraiment recherché, à tel point que certaines fois j'avoue que j'ai du relire certains passages parce que je n'avais pas vraiment compris les explications scientifiques, elles n'étaient pas claires dans mon esprit, ce qui m’empêchais de comprendre le moment en question de l'enquête. Mais heureusement quand je parle de "certaines fois" c'est maximum deux, le reste du temps l'intrigue est vraiment bien menée et simple à comprendre.
En fait on est dans une enquête ou on avance de découverte technique en indice, le coté humain est très présent. Par contre il n'y a pas de retournements de situation du genre qui laisse le lecteur sidéré ou nous surprennent de façon brutale, c'est un point que j'ai un peu reproché à la fin, j'aurais aimé être surprise et que ça fasse moins linéaire dans l'ensemble.

J'ai bien aimé les références geek, par exemple le fait qu'on appelle les "transports robots" des Cispés (en référence à star wars), il y a plein de clin d’œils tout du long qui sont vraiment très sympa !
J'ai aussi adoré le problème de fond du roman : la santé doit-t-elle être d'état ou privée.
C'est un thème qui est très d'actualité en se moment aux USA avec l'Obamacare, et donc il représente un bon sujet sur lequel se pencher, très sérieux. Faut-il laisser les enfermés qui n'ont pas moyen de se payer des transports (humains ou robot) sombrer dans une situation inhumaine en quelque sorte; ou mercantile ou leur esprit deviendrait un produit de consommation, ils seraient assommés de publicité pour se payer une vie .
Cette interrogation est vraiment au centre de l'intrigue ce qui fait de ce livre en plus d'un policier une bonne critique de la société que pourrait devenir notre monde.

Au final si je devais lui trouver un défaut je dirais que ce qui m'a manqué c'était une intrigue policière un peu moins linéaire, bien que ça soit compensé par un monde très recherché, et très poussé qui m'a fait passer un très bon moment !

17/20
Challenge :

10 commentaires:

  1. Je suis contente qu'il t'ait plu. Je ne sais pas si ce serait mon cas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha bon pourquoi? Les thèmes sont sympa et on est pas du tout dans une ambiance sombre =)

      Supprimer
  2. Je partage complètement ton avis, à part le fait de linéarité qui ne m'a pas gêné, je pense que sinon, la lecture aurait été peut être trop complexe ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sur.
      En fait c'est en y repensant après coup que je me suis dit que c'était peut être un peu simple à ce niveau, mais c'est vrai que si on ajoute les découvertes scientifiques et tout le coté explications c'est pas si simple que ça :P

      Supprimer
  3. Oh oui j'avais entendu de jolies choses de celui ci mais j'avoue que je ne l'ai pas encore lu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha, j'espère que tu l'aimera ^^ Il m'a bien plus moi en tout cas =)

      Supprimer
  4. Excellent livre, un de mes coups de coeur de 2016...
    Et la bonne nouvelle c'est qu'il peut se lire comme un one-shot mais qu'une suite est prévue : Head On ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine que ça sera une autre enquête dans le même univers avec les même personnages !
      Je l'attends avec impatience !

      Supprimer
  5. J'ai adoré ce roman. Je suis de ton avis, il est très différent des autres romans de l'auteur. L'absence d'humour m'a bien plu, je ne sais pas ce que cela aurait donné autrement. Les clins d'oeil étaient délicieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que si le T2 sors un jour (et j'espère qu'il sortira) je n'attendrais pas autant de temps avant de le lire =)

      Supprimer