mardi 27 février 2018

Iron Druid Chronicles, book 2: Hexed de Kevin Hearne






Année de sortie : 2011
Éditeur : Del Rey
Nombre de pages : 320
Genre : Urban Fantasy





Mon avis :

Un second tome tout aussi sympathique que le premier. Si vous cherchez de l'urban fantasy très dense et sérieuse à la Jane Yellowrock vous serez surement déçus, ici tout est dans la nonchalance étudiée du héros, son charme et son humour au milieu de tout ce qui se passe autour de lui.

Atticus O'Sullivan a l'air d'être une personne tout à fait normale, mais derrière cette façade de jeune trentenaire propriétaire d'une boutique ésotérique se cache en fait un druide qui foule notre terre depuis plus de 2000 ans. 

Suite aux événements du tome précédent il y a un vide qui c'est créé au niveau du pouvoir magique et du coup les nouveaux arrivants se précipitent sur place pour essayer de prendre la place. Un peu comme des loups qui voudraient installer leur pack dans le coin. Mais tous ne sont pas animés de bonnes intentions.
Atticus se voit forcé de signer une trêve avec les sorcières du coin pour essayer de pousser certains des plus dangereux le plus loin possible. Mais entre les démons qui se sont échappés de la dernière bataille et qui le recherchent toujours depuis des mois, les Bacchantes (adeptes de Dionysos/Bacchus complétement folles) et les divers sorcières de toute sorte, ils ont vraiment du boulot ...

Le nombre de différentes mythologies impliquées est toujours énorme car on en rajoute vraiment un bon paquet ici. Entre Coyotte, la vierge Marie, les vampires et garous divers, les dieux celtes, romains et grecs, les golems invoqués par des rabbins fanatiques, les sorcières russes, Thor que tout le monde déteste ... on ne sait plus ou donner de la tête, c'est vraiment très varié.

Après contrairement au précédent ce tome est plus une successions d’ennemis qui arrivent les uns à la suite des autres et qui donnent de plus en plus de fil à retordre à Atticus et ses alliés. Du coup il n'y a pas vraiment une grosse intrigue qu'on voit venir de loin. Bon ce n'est pas non plus aussi simple que ça pourrait le faire penser parce que les ennemis ne vont pas se déclarer en tapant à leur porte pour dire qu'ils sont la. Du coup avant de s'en occuper il faut les trouver, et même pour certains deviner qu'ils sont la avant qu'ils ne prennent trop de place et qu'il soit trop tard.

Ce qui fait vraiment l’intérêt de cette série pour l'instant pour moi, en dehors de la variété c'est vraiment l'humour. Le chien d'Atticus, Oberon est l'atout charme, il est vraiment hilarant et ses conversations avec Atticus sont limite mes passages préférés de chaque tome.
Atticus aussi est un personnage auquel il est très facile de s'attacher. Il est très prévoyant ce qui lui permet de pouvoir feindre de la nonchalance. Surtout que les personnes ou ennemis qu'il rencontre sont en général très peu au courant de ce qu'il lui est possible de faire, vu que ça fait des centaines d'années que les druide ont disparus. Du coup il est plus l'atout caché dans la manche que celui en première ligne.

Au final j'ai vraiment bien apprécié ma lecture, un bon moment de détente et j'attends toujours avec impatience de lire le suivant.

16.5/20
Mon avis sur les tomes précédents : Tome 1 : Hounded

Aucun commentaire:

Publier un commentaire