mercredi 3 mai 2017

Avis en Vrac #37

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !


Noirs démons, tome 1 : Tout ce qui brûle
de Suzanne Wright
Année de sortie : 2017
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 475


Je dois dire que je n'attendais pas grand chose de ce livre au départ. Je me suis un peu lassée de l'autre série de l'auteur et je ne voulais pas trop en rajouter.

Et finalement c'est un pari réussi car même si on retrouve l'humour et les personnages caractéristiques de l'auteur, au final cette série arrive vraiment à se démarquer niveau ambiance et elle s'annonce vraiment sympa avec son principe assez original et le fait qu'il y avait quand même une intrigue principale bien menée.

Nous suivons ici Harper qui fait parti d'un clan mineur de démons. Elle possède un salon de tatouage et remplace occasionnellement une amie dans des combats en arène. Rien que de très normal pour son peuple, féroces guerriers jusqu'aux ongles. Jusqu'au jour ou par hasard elle rencontre Knox, un mystérieux maitre démon, et qu'ils se rendent compte qu'ils sont liés. Il est son ancre.
Très différent du lien d'ame-soeur des garous de la Meute ce lien la n’inclus normalement rien d'ordre affectif ou sexuel, c'est juste une façon pour leur démons de se stabiliser mutuellement en empêchant la lente descente vers la folie de certains démons solitaire.
D'ailleurs dans la très grande majorité des cas les ancres ne sont pas amants, et encore moins compagnons qui est l'équivalent d'un mariage. Ils sont partenaire, amis, un peu comme un frère mais pas de sang.
Mais Knox a décidé qu'il en serait autrement, Harper le charme énormément et il ne pourra pas se contenter d'une simple relation amicale. Il va donc essayer d'en convaincre Harper.
Mais pas facile quand la menace est de partout et qu'un grand changement politique se dessine parmi les démons ...

Je m'arrête la pour les explications parce que si j'en dit trop ça risque de gâcher un peu la lecture de ceux qui ne connaissent pas encore. On pourrait croire vu mon résumé que la romance est vraiment très prédominante, mais en fait non. L'histoire principale, qui se dévoile petit à petit prend aussi une place importance et elle est aussi intéressante que le reste.

Comme je l'ai dit juste avant on retrouve vraiment les personnages haut en couleur et ultra dominants caractéristique de l'auteur. Sauf pour Harper justement qui se démarque totalement. Personnage assez simple et très calme elle n'est pas du genre à crier de partout qu'elle est la plus forte ou à vuloir imposer son avis. Au contraire elle est très indépendante et va la ou elle veut sans rien demander à personne. Et c'est ce coté qui attire vraiment Knox, qui n'a pas l'habitude qu'on lui refuse grande chose vu sa puissance. Se retrouver en face d'une personne qui sans vraiment lui tenir tête, parce qu'elle ne cherche pas la bagarre, ne l'écoute pas et fait juste ce qu'elle veut, est une chose inconnue pour lui. Et il apprécie énormément ça.
Du coup il va tout faire pour la séduire.

C'est vrai que le personnage de Knox est un peu caricatural sur ce point, il est totalement dans la lignée des alphas de la meute, et que certaines personnes n'aiment pas son coté ultra dominant qui tente par tous les moyens (sauf la force) de faire imposer son avis. En effet, même si il a souvent raison (et Harper est d'accord même si elle ne veut pas le reconnaitre assez souvent), il est un peu lourd a insister en permanence et a utiliser la ruse des fois pour y arriver.
Mais bon, tous les amateurs des autres livres de l'auteur sont habitués à ce genre de personnages et ça ne choquera personne je pense.

Au final une bonne lecture qui a du suffisamment se démarquer des autres livres de l'auteur. je n'en attendait pas grand chose mais j'ai su changer d'avis.

16.5/20


Le club des gentlemen, tome 3 : Trois nuits ou jamais
de Tessa Dare
Année de sortie : 2012
Éditeur : J'ai Lu
Nombre de pages : 373


Un dernier tome vraiment très sympa, sans doute celui que j'ai préféré de la trilogie.

Le personnage que nous suivons dans ce tome n'était pas tellement bien décrit dans les précédents. Ce ci n'est pas tellement étonnant vu que les membres du club ne s'aiment pas particulièrement, étant particulièrement différents en tout point, n'ayant comme seul point commun l'affreux crime qui a lieu au tout début du premier tome.

Julian s'en veut de la mort de Léo, il était son meilleur ami et il compte bien le venger, coute que coute. Il veut protéger la sœur de Léo, Lily, devenue sourde suite à une maladie. Il pense qu'elle devrait épouser quelqu'un de son rang et vivre une vie protégée. Mais Lily elle sait qu'il en est autrement. En dépit de sa fortune elle est déjà bien trop âgée pour avoir une chance au mariage - sans parler de son handicap - , et de toute façon une seul homme l’intéresse : Julian.
Elle se rend compte que Julian s'éloigne d'elle depuis que Léo est mort, il consacre tout son temps à la recherche des assassins, et elle a peur qu'il finisse comme son frère à force de fréquenter les bas fond.
Du coup elle lui propose un marché : qu'il l'accompagne à 3 soirées mondaines, dans le but de lui faire entendre raison ...

J'ai adoré le personnage de Julian. Il a tellement de secrets cachés couche après couche. Personne ne le connait vraiment. Le seul point "un peu gros" comme coïncidence que je reproche a été le fait que la mère de Julian était bien entendu sourde elle aussi, par hasard. Bon le point était important dans son histoire personnelle même si c'était un peu grossier. Du coup j'ai pensé ça quelques minutes et ensuite j'ai oublié mon argument.
D'un autre coté Lily est une fille assez normale en fait. Elle a les pieds sur terre, elle n'est pas nunuche. Elle vit sa vie du mieux qu'elle peut avec ses moyens et elle a bien l'intention de réussir à convaincre Julian qu'ils peuvent être ensemble malgré tout ce qui les sépare.

Ce tome ci a été mon préféré de la série, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde comparé au précédent qui avait été plus difficile à lire.
J'ai trouvé que le mystère autours de la vie de Julian ajouté aux divers autres, notamment celui de la mort de Lèo donnaient vraiment de la consistance à ce tome. On ne peux pas dire qu'il ne s'y passe rien, ça c'est certain.

Au final un très bon tome, qui clôture d'une belle façon cette petite trilogie que je suis bien contente d'avoir lue.

17/20


Lux, tome 1 : Obsidienne
de Jennifer L. Armentrout
Année de sortie : 2014
Éditeur : J'ai Lu
Nombre de pages : 378


Une bonne relecture, j'ai retrouvé ce que j'aimais bien dans cette série.

Katy vient d'aménager dans une petite ville perdue dans la campagne américaine (étasunienne).  Elle ne connait personne et ce n'est pas vraiment la joie, surtout venant de Floride, avec du soleil et la mer. Ses seuls voisins sont des jumeaux et autant la fille devient tout de suite la meilleur amie de Katy, autant le garçon garde ses distances et n'hésite pas à lui chercher des noises.
La rentrée passe et en dehors d'être la "nouvelle tête" que tout le monde regarde et l'hostilité dudit voisin, tout vas bien. Jusqu'au jour ou Katy apprends que des jeunes filles ont été portée disparues dans la ville, et que quelques jours après c'est a son tours d'être violemment agressée ..

Cette série pourrait passer pour une n-ième série du genre avec des adolescents au lycée confrontés a des dangers de type surnaturel.
Et dans un sens c'est exactement ce qu'elle est. Mais elle est parmi les bonnes séries du genre. Celles ou la mythologie est différente déjà de ceux qu'on a l'habitude de lire. Et ensuite celles ou, malgré un personnage principal un peu tête à claque au niveau de la romance, on arrive malgré tout à vraiment accrocher aux personnage principaux.

Après c'est vrai que c'est extrêmement typé Young Adulte. Et je ne sais pas si sans la nostalgie de ma première lecture qui date d'il y a des années je l'aurais apprécié. Mais finalement oui, j'avoue, j'ai aimé. Il n'y a pas eu de moment plat, de moment ou je me suis ennuyée. L'auteur a bien géré son rythme tout du long. Il y a toujours plein de mystère et on se pose une multitude de questions tout au long du tome.
En fait on est vraiment dans un tome d'introduction, de découvertes. Et c'est tout a fait excitant cette découverte, quand les faits bizarres s'accumulent et qu'on se pose milles questions.

Au final c'était donc une lecture à la fois classique et pas du tout classique, que j'ai bien aimé !

16/20



Scarlett Bernard, book 2 : Trail of Dead
de Melissa F. Olson
Année de sortie : 2013
Éditeur : 47North
Nombre de pages : 295


Il m'a fallu un peu de temps pour vraiment arriver à me rentrer dans l'histoire de ce tome, comme dans le premier de la série en fait. Mais finalement, une fois que c'était fait j'ai trouvé ma lecture tout à fait agréable.

Scarlett Bernard est une Null, c'est à dire qu'elle permet, rien que par sa présence d'annuler tous les effets magiques, que ça soit lié à une créature, un objet ou un sors. Depuis la fin du tome précédent Scarlett connait son ennemi. Alors lorsqu'une voiture est retrouvée avec un couple portant les même prénoms que ceux de ces parents mort aussi en voiture, elle la soupçonne tout de suite. Mais difficile de rechercher quelqu'un qui semble vraiment réussir à effacer toutes ses pistes, surtout quand on a toujours l'impression d'avoir un train de retard.
Et ce malgré son association avec Jesse, l'agent de police qu'elle a rencontré dans le tome précédent, ainsi que de l'air de Dashiel le si inhabituel maitre vampire de la ville ...

Encore une fois Scarlett se retrouve à devoir enquêter contre son gré, et on ne peux pas dire qu'elle soit enthousiaste. Je pense que c'est ce point qui a fait que j'ai eu du mal à vraiment entrer dans l'histoire. J'avais autant enfin de continuer que l'héroïne.
Heureusement on suis aussi Jesse et j'ai beaucoup aimé son point de vue. Par contre c'est bizarre qu'on le voyait lui à la troisième personne alors que Scarlett avait droit à la première personne. Du coup ça n'a pas non plus trop aidé pour rentrer dedans.

Mais l'enquête est quand même intéressante et malgré la mauvais humeur de Scarlett j'ai fini par vraiment être prise dedans. Le personnage de Scarlett elle même est intéressant en contraste avec Jesse. Ils sont la plupart du temps en total désaccord sur la manière de faire.
Scarlett de son coté est du genre survivante, elle ferait n'importe quoi du moment que ça ne la met pas en danger, quitte à être en dehors de la loi. Et Jesse ne supporte pas cette attitude, pour lui faire les choses bien est la seule possibilité. Il comprends le besoin de cacher certains détails mais il ne comprends pas que les surnaturels ont leur propre façon d'enquêter qui passe par d'autres chemins que ceux des humains. Du coup il est constamment à tout remettre en cause ces méthodes et c'est pourquoi ils n'arrivent pas à s'entendre en général.
Mais malgré ça ils sont quand même assez soudés quand le danger se rapproche de Scarlett, et j'ai aimé que Jesse sorte de ce personnage limite trop "parfait" du premier tome pour se remettre en cause et finalement évoluer.
Scarlett aussi évolue au cours du tome, elle commence à s'affirmer et ça m'a bien plu.

Du coup malgré un début difficile du à une ambiance morose et un personnage un peu apathique dans son rôle, j'ai bien aimé ma lecture. Il perd des points pour le début mais le fin me fait par contre me questionner sur ce dont on va pouvoir parler dans le troisième tome de cette trilogie, vu qu'une grosse partie de l'histoire principale est maintenant terminée.

16/20

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ce concept d'avis en vrac. J'adore Jenner Armentrout et Tessa Dare. Deux auteurs différents mais dont je lis chaque nouveauté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me permet de ne pas surcharger mon blog d'avis individuels plusieurs fois par jour si je devais tous les sortir individuellement ^^
      J'aime bien le principe oui, très utile :P

      Ce sont des auteurs que j'apprécie beaucoup aussi, même si je ne suis pas très à jour de ce qu'elles sortent malheureusement :P

      Supprimer