vendredi 14 septembre 2018

Crescent City, book 1: The City of Lost Fortunes de Bryan Camp



 
 

Année de sortie : 2018
Éditeur : Titan Books
Nombre de pages : 496
Genre : Urban Fantasy





Mon avis :

Ha la Nouvelle Orléans, son attrait ne faiblit pas et c'est une ville que je prend plaisir à explorer à travers les livres à chaque fois.  Ce livre est un gros mélange entre mythologie, culture, surnaturel de toute sorte, le tout dans une histoire intelligente et tortueuse.

Nous somme ici dans de l'urban fantasy qui ressemble plus à ce qu'en fait Neil Gaiman qu'à de la bit-lit. D'ailleurs le coté multiples mythologies et les dieux qui se déplacent au milieu des humains m'a fait penser à Americain Gods ou Good Omens dans l'idée (même si ça n'a rien à voir en dehors de ça).

Jude Dubuisson est un jeune homme qui exerce comme magicien de rue à la Nouvelle Orléans. Il a le don de retrouver les choses perdues. Mais depuis Katrina son pouvoir fait des siennes car ce jour la les gens ont perdu toute leur vie et le pauvre Jude subit des assauts en permanence. Depuis il vit un peu en ermite, ne sortant que pour décharger son pouvoir de temps en temps parce qu'il se sent mieux après.

Mais son ancienne vie va d'un coup le rattraper. Son ancienne apprenti arrive à le contacter pour lui dire qu'un de ses anciens contacts, un dieu de la fortune, lui demande de payer sa dette. Pour cela Jude doit se rendre à un certain endroit à un certain moment.
Jude ne savait pas à quoi s'attendre mais certainement pas à se retrouver entrain de jouer au poker avec plusieurs dieux dans une partie ou manifestement il ne comprend pas les enjeux. Il vit cette expérience un peu comme un rêve éveillé dont il se réveille en n'ayant que des fragments de souvenirs.

C'est le lendemain que la mauvaise nouvelle tombe : le dieu de la fortune qui l'avait convoqué est mort, et bien sur il est le principal suspect ... Jude va devoir enquêter lui même sur ce qu'il c'est bien passé ce soir la, mais le gros problème c'est qu'il semble être sorti de la pièce en ayant perdu son pouvoir ...

"Arcane symbols and geometries, ritual and craft and symmetry.
Sacred spaces, messages, prayers, boundaries, traps.
The Universe made small, the soul writ large.
Circles within circles, all with one purpose:
to let the magic in and keep the darkness out."

Le pouvoir de Jude ne lui sert pas qu'à retrouver des objets. Depuis Katrina il trouve tout ce qu'une personne a perdu. Et on peut tout aussi bien perdre le respect de ses parents, le contact avec ses amis d'enfance, sa jeunesse, son boulot ou même sa ville si on est obligé de déménager. En gros quand il touche un personne il sait en quelques seconde quasiment tout de cette personne, tout ce que celle ci a abandonné derrière elle pour devenir la personne qu'elle est maintenant. Pas étonnant qu'il se sente submergé.

En plus de son pouvoir il a aussi un artefact très complémentaire : un sac de contenance infinie qui lui permet de retrouver des choses perdues. Bien sur le coté objets perdus ne marche que parce que c'est lui qui fouille dans le sac, n'importe quelle autre personne n'a que la contenance si il fouille dedans. Par exemple si il est en danger et qu'il met sa main dans le sac il peut en sortir un couteau de chasse ou un pistolet que quelqu'un a perdu quelque part. C'est un peu une caverne d'Alibaba miraculeuse.

L'ambiance était vraiment magique, aussi bien pour le coté Nouvelle Orléans, jazz, que pour le coté surnaturel. La ville est vraiment au cœur du livre et on y retrouve son atmosphère vraiment spéciale son sentiment de communauté, tout du long.

Les thèmes centraux du livre sont aussi bien le coté chance (et pouvoir la manipuler) que les "trickster" : les arnaqueurs, escrocs, filous, etc ... mais du coté magique du terme. L'auteur a vraiment une connaissance générale de la mythologie très impressionnante et le livre joue d’ailleurs beaucoup la dessus. 
Il nous offre d'ailleurs un petit paragraphe au début de chaque chapitre ou il fait un peu l'analyse des comparaisons entre les différentes mythologies ou croyances et j'ai trouvé ça très intéressant aussi. Sans parler du fait que ça nous donne quelques indices sur l'évolution de l'intrigue ce qui est bien marrant à trouver à chaque fois.

On y trouve aussi toute la symbolique du tarot divinatoire car le jeu de poker auquel participe note héros se fait justement avec ces cartes la et en fait c'était le destin tout entier qui y était joué. Et j'ai vraiment bien aimé cette partie la, parce que l'auteur joue vraiment avec les possibilités et ça en devient vraiment magique.

Le seul défaut que j'ai trouvé à ce livre, et qui n'en était pas vraiment un pour moi vu que j'ai été vraiment prise par le mystère et l'ambiance, a été que le début est très fort en descriptions et infodump. Mais une fois passé les 15% j'étais bien dans le livre et la suite ne m'a posé aucun problème de ce niveau.

C'est vrai que l'intrigue est un peu tortueuse car rien n'est vraiment ce qu'il semble être et que l'ont a affaire à des pros du second sens et du mensonge donc Jude aura pas mal de boulot avant de vraiment découvrir la vérité. Mais c'est vraiment ce que j'ai apprécié ici, on est souvent surpris des tours et des détours qui arrivent devant nous.

 
En bref j'ai passé un excellent moment dans cette lecture qui transportait vraiment toute l’âme de la Nouvelle Orléans en plus d'un coté magique et mystérieux très prononcé. 


16.5/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire