vendredi 9 mars 2018

Le dernier apprenti sorcier, tome 6 : L'arbre des pendus de Ben Aaronovitch






Année de sortie : 2018
Titre original : The Hanging Tree
Éditeur : J'ai Lu
Nombre de pages : 377
(J'ai lu la version VO, éditée par Gollancz et sortie en 2016)




Mon avis

 Un tome qui se recentre sur Londres et sur l'intrigue principale, et ça fait du bien !

Lady Tyburn, déesse de la rivière du même nom, fille de Maman Tamise, a une fille elle même. Quand une amie de cette fille est retrouvée morte dans un appartement inhabité, Tyburn en appelle à la faveur sur Peter lui doit depuis qu'elle lui a sauvé la vie. Elle ne veut pas que sa fille soit impliquée dans l'affaire.
Malheureusement pour lui la fille en question avoue avant qu'il ai pu agir et à partir de ce moment la il ne le sait pas encore mais il va se retrouver dans une enquête qui va mettre au jour pas mal de secrets bien gardés concernant la magie à Londres ...
Sans parler qu'au même moment, un certain renard de légende essaye de vendre un carnet ancien ayant appartenu au fondateur de la Folly (Folie en VF je crois), et tout le monde semble être à sa poursuite, dont l'homme sans visage. Peter ne va bientôt plus savoir ou donner de la tête.

Un point qui m'a vraiment plu dans ce livre a été l'humour. J'avoue que si on m'avait demandé juste avant de l'ouvrir si cette série en avait, j'aurais surement répondu non. Mais en fait je me suis aperçu qu'ici c'était vraiment le cas. Je me suis surprise à sourire et même à rigoler à de nombreuses reprises.

C'est particulièrement le cas de personnage de Peter, qui est assez nonchalant avec un petit coté narquois très marrant. Il sait aussi garder son cool et son calme quelque soit la situation ce qui est agréable. 
J'ai vraiment beaucoup d'affection pour ce personnage. Ce n'est pas un héros typique, il n'a guère de fibre héroïque en lui ça c'est sur, mais si il faut agir il n'hésite pas et arrive toujours à trouver un moyen pour s'en sortir (même si il faut pour cela se cacher dans un trou bien profond).
J'aime beaucoup son coté terre à terre, toujours intéressé par de nombreux sujets, il n'est pas du genre à vouloir foncer mais reste sérieux et centré sur ses objectifs. Il sait faire la part des choses et des choix quand il faut en faire.

On revoit Lesley, ce qui fait du bien, même si elle est toujours de passage et toujours dans des moments qui finissent en bataille et en violence. Et il y a un petit coté triste ici parce que l'intrigue implique le coté féminin des magiciens. En fait la Folie était un club de gentlemans depuis des centaines d'années, la magie était donc réservée aux hommes. Et si on comprend que vu que rien n'a été fait depuis des dizaines d'années (vu qu'il était en sommeil) au final ils n'ont jamais non plus fait évoluer le club en incluant les femmes à l'heure actuelle. On pourrait penser que si cette découverte de la magie féminine avait été faite avant, Lesley n'aurait peut être pas été obligée de réagir de la façon dont elle l'a fait.
Elle est vraiment tombée au mauvais moment et a du prendre la pire des décisions ...

J'ai aussi bien apprécié l'intrigue. Elle est bien complexe et composée de multiples pistes qu'on a vraiment du mal à remettre à leurs place avant la toute fin du livre ou tout s'éclaire. Je suis vraiment fan de ce genre d'intrigues policières en général, je ne m'en lasse pas, et j'ai été satisfaite ici car je n'avais pas du tout deviné ce qui allait se passer ensuite. J'étais vraiment prise dedans et je voulais avoir les réponses.
En fait on est vraiment dans le même esprit que les premiers tomes de la série, et si vous les avez apprécié il n'y a pas de raison que vous n'aimez pas celui ci.

Au final une addition vraiment très agréable dans la série. Elle recentre l'intrigue principale en la faisant bien avancer, et j'ai vraiment hâte de voir comment ça peut évoluer dans le futur !

16.5/20
D'autres avis sur ce livre : Blackwolf (Blog-O-Livre),

Aucun commentaire:

Publier un commentaire