vendredi 9 décembre 2016

Avis en Vrac #17

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !


 Une aventure d'Alexia Tarabotti (Le protectorat de l'ombrelle), tome 4 : Sans coeur de Gail Carriger
Année de sortie : 2012
Éditeurs : Orbit - Le Livre de Poche
Nombre de pages : 445

Un bon tome, pas aussi bon que le second mais il a réussi à me faire rire pas mal de fois donc c'est toujours mieux que le précédent !

Au début on se demande un peu ou l'auteur veut en venir. En effet un fantôme dérangé attire l'attention d'Alexia sur le fait qu'il y aurait un complot sur la reine avant de disparaitre.
Alexia commence donc à enquêter, chose qui n'est pas facile quand on est à plus de 8 mois de grossesse ...
Dans le même temps il est finalement décidé que le bébé à naitre résidera chez Lord Akeldama, le couple décide donc d’emménager dans la demeure adjacente au manoir du Lord, et d'installer un pont discret qui leur permettrait de voir leur enfant autant que possible ...

En fait le souci, même si ce n'en est pas vraiment un, est qu'on reste dans cette phase de la recherche de ce qui se passe pendant un temps énorme, quasiment la totalité du roman. Bon certes on passe un temps important sur l’installation et les soucies avec Biffy et autre, mais j'ai trouvé que c'était un peu l’immobilisme au milieu du roman.
Bon ça n'est pas si gênant que ça au final vu que l'humour des situations est suffisant pour nous tenir, en fait je n'ai remarqué ce défaut qu'une fois le livre reposé, donc c'est que ça ne m'a vraiment pas gêné quand j'étais à l'intérieur.
Le ton est toujours aussi marrant et décalé, je n'ai pas explosé de rire mais j'étais avec un grand sourire sur mon visage pendant une grande partie du tome.

Donc au final un tome très sympa sur l'humour mais qui pèche un peu sur le scénario, pour moi il était bien meilleur que le précédent mais il n'atteint pas le niveau du second tome que j'avais adoré.

16/20


Les Gardiens de l'éternité, tome 05 : Jagr
de Alexandra Ivy
Année de sortie : 2012
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 480


Un tome que j'ai bien préféré au précédent de la série, même à l'ensemble des tomes précédents je dirais.
Dans ce tome nous suivons donc Jagr, un vampire solitaire qui est envoyé trouver Regan, une louve garou perdue.
En effet Regan a été enfermée pendant les 30 premières années de sa vie dans une cage, esclave d'un sidhe. Depuis qu'elle a été libérée elle ne rêve que de se venger et aussi de liberté.
Jagr la surprend sur la trace de sa proie et au lieu de simplement la prendre et la ramener à son maitre il décide de l'accompagner dans sa lute et de l'aider, car lui aussi il c'est retrouvé dans la mème situation lors de sa création et donc il sait que cette étape est nécessaire à sa reconstruction.
Entre les deux être brisés va s'établir une relation qu'aucun des deux n'avait prévu, mais la ou Jagr l'accepte, Regan elle n'est pas prête à se retrouver enchaînée, pas alors qu'elle vient à peine de gouter à la liberté pour la première fois de sa vie ...

Alors ici je dois avouer que je ne partait pas gagnante. Les précédents ne m'avaient pas du tout plus, ou au mieux c'était passable, sans parler du précédent qui n'était pas du tout à mon gout.
Mais après un début assez difficile car on avait l'impression que cette histoire prendrait le chemin de la précédente, finalement c'est plutôt pas mal passé.
J'ai fini par m'attacher à ces personnages, ils sont plus nuancés et ils ne passent pas leur temps à se sauter dessus. J'ai bien aimé le tristesse de jagr quand il se rend compte que Regan ne l'acceptera pas. Et pas parce que je suis sadique, mais parce que ça faisait vrai, j'étais vraiment triste avec lui, mélancolique... C'était la premier fois que cette série arrivait à me faire ressentir ce genre de sentiment, et ça fait du bien !

Au final j'ai beaucoup accroché sur la fin, ça me redonne espoir sur les tomes suivants, surtout sur le T7 que j'attends parce que Tane me semble un personne intéressant vu son coté sarcastique et bizarre.

16/20


 October Daye, tome 08 : The Winter Long
de Seanan McGuire
Année de sortie : 2014
Éditeur : DAW
Nombre de pages : 358


Waou, quelle claque ce tome ! Le meilleur de la série pour l'instant.
Et ce n'est pas peu dire, sachant que j'avais déjà vraiment adoré les précédents.

Je vais faire un résumé très succin pour ne pas spoiler, ça donne : Toby pensait connaitre son passé, ses amis et leurs relations, elle pensais aussi connaitre ses ennemis. Mais en fait NON. Et il est l'heure de connaitre la vérité !

En gros Toby s'aperçoit qu'il y a un truc énorme qui se passe sans qu'elle s'en rende compte, car qui peut être assez puissant pour empêcher la Luidaeg et Simon Torquil de parler? Qui est derrière toutes les manigances qui se déroulent dans le royaume depuis un siècle, car elles n'ont pas commencé avec Toby ...
Une course à l'indice débute donc, une enquête énorme qui va vite se cogner à un mur quand Toby va découvrir tout ce qui se cache derrière les attaques contre elle et Silvester ...

ENORME, voila c'est dit. Les révélations de ce tome sont tout juste énorme. On est vraiment en plein dans l'intrigue principal ici, on ne peux pas faire plus dedans.
On en apprend plus sur la famille de Toby, on va de surprise en surprise ... Je dois me retenir parce qu'a force d'en parler je vais finir par spoiler, et c'est difficile d'en parler plus pour cette raison.

A chaque tome je me dis que celui ci est surement le meilleur de la série mais à chaque fois l'auteur arrive à me redonner encore plus envie d'en savoir plus. Car oui, malgré les grosses révélations de ce tome, il y a encore plein de questions, notamment sur la folie d'Amandine et ce qui en est lié, ainsi que sa disparition ...

J'espère que le suivant sera aussi bien, et ça va être difficile après tant de tension sur celui ci, mais j'ai bon espoir !

18/20


 Le Saint et Patricia
de Leslie Charteris
Année de sortie : 1962
Éditeur : Fayard
Nombre de pages : 198


Si vous êtes nostalgique des anciennes séries policières et de comédie, cette série peut vous plaire.
On parle bien du Saint, celui qui a inspiré la célèbre série TV des années 60, ainsi que pas mal de films. Il est intelligent, relativement peu sexiste pour son époque, avec un coté robin des bois intéressé, et il vous entrainera dans de nombreuses enquêtes et aventures. Le tout à l'anglaise, politesse et thé compris.

Dans ce tome Le Saint arrive dans un petit village des cotes anglaises, ignoré même des vacanciers. C'est dans ce village que se cacherais Le Tigre, un remarquable escroc qui aurait volé il y a quelque temps le coffre d'une banque à Boston, emportant avec lui 1M$ en or.
Le Saint sait de source sure qu'il est ici, car l'info lui a été donnée par un ancien complice du Tigre sur le point de mourir. Il sait aussi que le Tigre utilise des mines d'or pour écouler le butin.

Bien sur le Saint n'est pas un espion, quand il arrive sur place il le fait savoir à tout le monde, se faisant prendre pour un fou en disant qu'il est la parce qu'un dangereux bandit y réside.
Va s'ensuivre une chasse à l'homme et a l'indice pour le Saint, car il doit d'un coté éviter de sa faire tuer par les hommes du Saint, et découvrir ou celui ci se cache, ainsi que le butin qu'il compte bien sur récupérer ...

Il m'a fallu un temps d'adaptation pour réussir à me plonger dans ce livre. Le ton est vraiment à l'ancienne, un peu comme les Maigret pour ceux qui connaissent la série de livre, c'est à dire très rapide et concis. On ne cherche pas ici à nous décrire en détail les lieux ou les personnages, non quelques lignes suffisent et hop on est plongé dans l'action. C'est pour cela que les 50 premières pages ont été difficile.
Mais finalement le jeu du chat et de la souri entre le Saint et le Tigre m'a bien plus, j'ai été prise dans l'action rapide et je ne me suis pas ennuyée.
Par contre bien sur c'est extrêmement court comme histoire bien qu'elle ne manque pas de retournements de situations.

Au final un petit livre bien sympa, pas la lecture du siècle mais je ne regrette pas d'avoir tester cette ancienne série à succès, je pense que si j'avais lu ce tome dans mon adolescence je n'aurais surement pas résisté à l'envie d'en lire beaucoup d'autres (et il y en a pas mal pour les amateurs), mais maintenant que j'ai une PAL si importante il va surement se passe un long moment avant que je trouve le temps d'en sortir un autre !

16/20

Challenge :

3 commentaires:

  1. ouiiiiiiii October Daye!!!! bon il faut dire que je l'adore du coup je bloque à chaque fois sur tes avis

    RépondreSupprimer
  2. aaah j'adore Alexia !! une saga que j'ai adoré !

    RépondreSupprimer