mercredi 7 décembre 2016

Les Révélations de Riyria, tomes 5 et 6 : L'Héritier de Novron de Michael J. Sullivan






Titre Original : Heir of Novron
Année de sortie : 2014
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages : 696




Résumé :

Une double exécution approche. Mais les deux voleurs condamnés ont d’autres projets...
Le Nouvel Empire compte illustrer sa victoire sur les nationalistes par une sanglante célébration. Au coeur des réjouissances d’hivernal, la sorcière de Melengar sera brûlée et l’Héritier de Novron exécuté.
Ce même jour, l’impératrice se prépare à un mariage forcé qui sera suivi d’un accident fatal. Le Nouvel Empire est aussi confiant qu’arrogant, son triomphe est absolu. Quelque chose lui a pourtant échappé : Royce et Hadrian ont enfin découvert le véritable Héritier de Novron.

Mon avis :

Cet avis portera donc sur les deux derniers tomes de cette super série.
Tout d'abord le premier : Wintertide
Ce tome souffre de l'effet d'un avant dernier tome. Je dis souffre mais pas dans le mauvais sens du terme.
On a toutes les différentes histoires qui se mettent toutes en place dans ce tome, et donc on assiste à pas mal de tournant dans l'histoire générale.
Les choses évoluent donc vraiment bien, c'est sans doute le tome avec le plus d'évolutions depuis le début, en terme de personnages et d'histoire.

C'est aussi le premier tome ou Adrian et Royce sont séparés. Adrian c'est enfin décidé, jusqu'ici il parlait beaucoup mais on le sentait hésitant et donc ça fait du bien de le voir enfin se bouger un peu et ne pas toujours suivre Royce finalement. 
D'un coté c'est bien parce que ça renforce le personnage la ou on avait depuis le début un duo d'inséparable, ça nous montre des cotés qu'il n'avait pas à montrer avant vu qu'il avait toujours eu Royce derrière lui comme béquille, mais d'un autre coté j'ai été un peu triste de cette séparation, c’était un peu comme une machine bien huilée qui d'un coup tombe en morceaux. 
Cette constatation marche aussi pour Royce, c'est vraiment dans ce tome qu'il apparait le plus humain grâce à sa relation avec Gwen. On est loin du Royce des débuts qui ne parlaient quasiment pas.
Modina à aussi son moment de gloire ici, on attaque enfin les parties les meilleurs de son role et de son personnage.

C'était vraiment un tome sympa, nous offrant une succession des scènes vraiment mémorables sur l'ensemble de la série, une espèce de magie dans l'air. Ce tome était nécessaire pour la suite. ET LA FIN !! Haaaaaa j'en reste choquée, et tellement triste ..

Un tome que j'ai eu l'impression de lire à la vitesse de l'éclair tellement tout à défilé devant moi sans que je m'en rende compte, en gros une vrai réussite.

Le dernier tome Percepliquis était quant-à lui exceptionnel. 

Et moi qui pensait qu'on avait eu déjà pas mal de retournements de situation, et bien je me trompais ! 
Même si une grande parti du roman se passe en huis clos, avec quasiment tout nos protagonistes au même endroit, j'ai adoré leur voyage. Et je dois dire que ma patience a été mise à rude épreuve en fait. Parce que l'auteur passe un temps important sur le voyage, alors que ce qui nous intéresse c'est bien sur la destination et ce qui va en découler pour l'histoire principale.

Ce qui était vraiment sympa c'est que pour une fois on a vraiment l'impression que tout est en marche et en même temps on sait que la solution est quelque part, qu'elle attend qu'on la découvre. Je ne pensais pas que c'était si "simple" dans le sens ou tout s’éclaire d'un coup.
L'auteur arrive en un seul volume a vraiment conclure l'histoire de tous les personnages sachant qu'ils ont tous leur propre fin et pas juste une fin commune à tous. Et se sont des fin très satisfaisantes au final, même si j'étais quand même un peu triste de quitter tout ces personnages. Ils ont tous évolués de leur coté, pas un n'a été laissé de coté.

La aussi je pourrais dire ET LA FIN !! Mais plus d'un coté émerveillé que triste cette fois ci.
En fait on sen rend compte à la fin du nombre d'indices que l'auteur avait laissé derrière lui. On a pas fait le lien bien sur, qui le pouvait. Après oui on y a tous pensé, mais on a rejeté cette possibilités et c'est la tout l'art de l'auteur.
Je pense que parmi tous les tomes de la série c'est largement mon favori. On lâche définitivement le coté léger - même si on le retrouve dans l’interaction des personnages durant le voyage de nos héros - pour passer dans de la vrai tension.

Je le répète, j'ai adoré cette série. Bon certes elle commence vraiment doucement et légèrement mais c'est justement ce qui en fait sa force au final, car l'auteur arrive à marier admirablement bien les deux cotés de l'intrigue. Le coté leger parvient à se frayer un chemin même à la tout fin quand tout semble perdu.
Après je sais que je suis admirative des auteurs qui arrivent à donner du drame à leurs séries humoristique, c'est un point qu'on retrouve souvent dans les manga et anime et que j'adore vraiment.

Un fin plus que réussie pour cette série à la fois légère et tendue, en un mot : géniale.

18/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire