vendredi 11 novembre 2016

Cavalier Vert, tome 1 de Kristen Britain






Titre Original : Green Rider
Année de sortie : 2008
Éditeurs : Bragelonne - Milady
Nombre de pages : 599




Résumé
Karigan G'ladheon, jeune fille éprise d'aventure, s'enfuit après avoir été exclue de son école pour avoir défié en duel le fils d'un gouverneur de province. Elle croise alors un Cavalier Vert, l'un des légendaires messagers du roi qui lui demande dans un dernier souffle de porter un message à son souverain. Sans même prendre connaissance de la missive, elle fait le serment de la remettre en mains propres, scellant ainsi son destin, car elle est soudain magiquement investie de la mission qu'elle vient d'accepter : devenir un Cavalier Vert. Dès lors, traquée par des assassins au service d'un mystérieux sorcier, Karigan ne peut compter que sur sa fidèle monture et les mystérieux pouvoirs qu'elle va se découvrir.

Mon avis :

Une lecture sympathique bien qu'un peu trop légère et facile.
Vous allez sans doute avoir l'impression que je ne cite que des défauts donc je le répète : la lecture m'a pas mal plus, je peux ignorer les détails qui m'ont gênés mais je ne peux pas m'empecher de vous les citer quand même.

J'ai tiqué sur quelques points comme par exemple je trouve que l'auteur traite de l'histoire avec nonchalance (ou alors c'est juste moi qui ne suis pas assez dedans je ne sais pas...) en fait j'ai comme l'impression que l'histoire est racontée par quelqu'un qui d’extérieur et qui raconte tout de façon un peu trop neutre, pas assez impliqué quoi. J'ai l'impression de passer à coté des sentiments bien que l'histoire soit intéressante. 

Après certes c'est du très classique mais l’environnement est sympathique. Pour l'instant j'ai trouvé que ça manquait un peu de background car finalement on ne sais pas grand chose de ce qu'il se passe ou c'est passé ailleurs.
Ceci dit l'histoire est fluide, on se prend assez vite au jeu bien que ça reste comme je l'ai dit très léger, comme si on effleurait la surface sans vraiment approfondir les choses. Il y a aussi un reproche que je fais assez souvent dans certains livres de fantasy, c'est qu'ils manquent le sentiment de nombre. On est censé par exemple arriver dans la ville principale et je n'ai pas eu ce sentiment de grandeur que j'aurais aimé retrouvé, comme si finalement elle était microscopique, comme les quelques personnes dont on entend parler vaguement suffisaient, mais ou sont les serviteurs, ou est le peuple, ou sont les marchés, les lieux de rencontre, ou est la foule quoi. En tout est pour tout on doit parler d'une 30ène de personne (meme nom nommées), c'est beaucoup trop peu.
Meme dans les description on a pas le sentiment que c'est assez vivant, j'avais plus l'impression de me retrouver dans un petit duché comme taille plutôt qu'une vrai capitale et palais royal quoi.

Un point marrant que j'ai remarqué c'est qu'à partir d'un point dans le récit les "Si fait" se multiplient. Comme si l'auteur (ou le traducteur) venait de découvrir l'usage de ce mot et le ressortait à toutes les sauces pour donner un air un peu plus ancien aux dialogues qui jusqu'ici je dois avouer était un peu trop dans un langage "moderne".

Les scènes d'action sont plutôt pas mal faites en général. Bon il y a bien sur un autre fait qu'on retrouve dans de nombreux autres livres de fantasy, ou le jeune qui n'a pas fini sa formation arrive miraculeusement à battre une personne bien plus douée que lui. Bon ok je passe rapidement dessus parce qu'il y a des explications que je ne peux pas vous donner sans spoiler et qui atténuent le fait. Mais il n’empêche que je continue malgré tout a trouver ça un peu facile. 

En dehors de tous les défauts je peux dire que dans l'ensemble j'ai trouvé l'héroïne pas trop nunuche, ni trop chiante. Bien qu'on est envie de lui crier dessus parce que nous on connait des fait qu'elle ignore, ses actions et sentiments restent logique, et pas trop extravagants. 

Au final un premier tome qui malgré de nombreux défauts classiques au genre s'en sors plutôt pas mal, l'histoire est sympa et les personnages agréables. Je lirais surement la suite un jour ! (mais ce n'est pas dans mes priorités)

15/20

4 commentaires:

  1. J'avais bien aimé mais bon pas plus que ça au final.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quand même pas mal de défauts,c'est vrai, mais ça reste sympathique quoi ^^

      Supprimer
  2. Je m'étais notée la série dans un coin (surtout avec la présence de l'auteure aux Imaginales l'année dernière en faite), mais je n'ai toujours pas sauté le pas de l'achat. Je pense que ce sera plutôt si le je croise en occasion, d'autant que j'ai un peu de mal quand il y a cette sensation de survol et ce manque d'implication.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sur que ce n'est pas un monument de la fantasy, mais ça se laisse lire quoi en résumé.

      Supprimer