jeudi 3 mai 2018

Craft Sequence, book 4: Last First Snow de Max Gladstone






Année de sortie : 2015
Éditeur : Tor Books
Nombre de pages : 380
Genre : Fantasy





Mon avis :

La série Craft Sequence est différente des séries habituelles dans le sens ou les tomes ne se suivent pas et nous font visiter de nombreux endroits du monde à de nombreuses périodes temporelles différentes.

Ce tome ci, qui est le 4ième dans l'ordre de publication, est en fait le premier dans l'ordre chronologique. C'est aussi le premier tome ou on retrouve une ville qu'on connaissait déjà, avec des personnages qu'on avait déjà suivi dans les tomes précédents. Du coup on a un peu l'impression de lire un "crossover" des tomes précédents.
Ceci dit, je conseille néanmoins de lire la série dans l'ordre de publication pour une première lecture, même si ça ne se suis pas temporellement parlant.

Dans la série ce tome a été pour moi un tournant (et le serra surement aussi pour toute autre personnes lisant la série dans cet ordre). Parce que c'est en fait le premier tome ou je n'ai pas eu se sentiment de découverte et donc d’émerveillement et le coté "waou" qui allait avec. Et même si j'ai bien apprécié le reste, j'avoue que ça m'a manqué. En effet, jusqu'ici à chaque tome on en apprenait plus sur le monde, on découvrait une nouvelle structure, façon de fonctionner. Ce n'est pas le cas ici vu qu'on connais déjà la ville et son histoire avant.

Nous retrouvons dont Dresediel Lex, 15 ans avant le second tome. Nous retrouvons aussi Temoc, qui était un personnage secondaire important de ce second tome, ainsi qu'Elayne, un des personnages principaux du premier tome.
En fait de nombreux points abordés dans le second tome ont leur explication dans celui ci, le plus important étant la relation entre Temoc et le Roi Rouge (et aussi son fils, Caleb, qu'on retrouve enfant dans cette histoire).

Pour ce qui est de l'histoire elle est aussi très différente des trois précédent cas elle n'implique pas une enquête ni un mystère.
En fait ici on nous raconte l'histoire du quartier Skittersill. Ce quartier, ancien quartier des esclaves sacrificiels des dieux, est en train de s'affaiblir. Ses anciennes protections, qui n'ont pas été renouvelées depuis que les dieux ont disparus, 40 ans plus tôt, sont en train de faiblir et menacent de faire entrer le chaos et les démons dans la ville.

Le Roi Rouge ainsi qu'un investisseur originaire du quartier mais ayant fait fortune font donc appel à Elayne pour trouver une solution. Mais lors de la présentation du projet au juge de l'affaire, celui ci déclare que leur proposition est caduque car ils n'ont pas pris en compte un point très important : la volonté des habitants du quartier en question qui commencent à se rassembler et ne veulent pas que des grands groupes prennent possession de leurs biens ...

Elayne va donc devoir aller voir sur place ce que les habitants veulent et entamer des réunions de conciliations. Sur place deux leaders du peuple se démarquent, un est un révolutionnaire qui se fait appeler le Maire et qui compte bien employer la méthode forte et de l'autre le dernier survivant des Grands Prêtres des anciens dieux, Temoc, qui lui prêche une solution plus pacifique.
Mais la situation explose quand un sniper isolé blesse grièvement un membre de la délégation venue sur place pour les négociations ...

J'avoue, j'ai trouvé la première moitié de ce livre un peu trop lente à mon gout. C'est vrai que les négociations, la façon dont les différents partis se distinguent est très importante pour l'histoire et pour comprendre le monde, et sans doute encore plus pour les personnes lisant la série par ordre chronologique et donc commençant par ce tome. En gros pendant 150 pages on ne fait que poser la situation initiale en long en large et en travers.

Je n'ai pas trouvé ça très excitant. Surement aussi parce que comme je le disais au dessus ce n'est plus une découverte, on connait déjà la ville et du coup ça n'a pas eu ce coté "waou" que j'avais eu dans les tomes précédents. C'est vrai qu'en y repensant, il y avait aussi cette lenteur d'introduction du monde et de l'intrique dans les tomes précédents, mais je n'y avais fait beaucoup moins attention.

Ceci dit une fois que la situation change, j'ai été vraiment happée par le récit et je n'ai pas vu les pages défiler. Chaque personnage fait de son mieux pour s'en sortir avec ses propres moyens et j'avais vraiment l'impression de lutter avec Elayne et Temoc pour faire avancer leur cause.

En dehors de l'intrigue principale, le point le plus intéressant a été pour moi le fait de découvrir Temoc en personnage principal. Je ne l'imaginais pas du tout comme ça et c'est surement totalement fait exprès. Du coup ça me donne vraiment envie de relire le second tome maintenant pour mieux comprendre sa relation avec Caleb et tout ce que ça implique.

Elayne aussi m'a surprise. Elle est plus jeune dans ce tome bien sur par rapport aux précédents et fait preuve d'un remarquable sang froid. En fait elle semblait un peu froide avant mais ici on se rend compte que ce n'est pas du tout le cas. Elle prend vraiment parti et fait tout ce qui est en son pouvoir pour que la situation ne finisse pas en bain de sang, j'ai vraiment apprécié ça. En fait on a des fois l'impression que c'est la seule à être vraiment raisonnable dans l'affaire.

Au final je dirais que malgré le manque de l'effet découverte et malgré la lenteur de la première moitié, j'ai tout de même vraiment bien apprécié ma lecture. Certes je le mettrais un peu en dessous des tomes précédents à cause de ces défauts la, mais je trouve que ça reste une intrigue vraiment très intéressante et qui est très solide dans l'univers. On découvre véritablement un Temoc et une Elayne plus jeunes et plus passionnés, et j'ai bien aimé le voyage.

16/20
Mes avis sur les autres tomes de la série : tome 1: Three Parts Dead, tome 2: Two Serpents Rise, tome 3: Full Fathom Five,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire