mardi 29 mai 2018

Les Machines de Dieu, tome 1 de Jack McDevitt






Année de sortie : 2005 (1994 en VO)
Titre originel : The Engines of God
Éditeur : Le Livres de Poche
Nombre de pages : 635
Genre : Science-Fiction





Mon avis :

Ce livre, qui est un mélange entre un Space-Opera et de l'archéologie extraterrestre, est certes un peu lent à certains moment mais a vraiment su capter mon attention de par un mystère bien mené, une excellente lecture.

La vie devient de plus en plus difficile sur Terre, le changement climatique c'est beaucoup accéléré et il n'y a plus beaucoup d'espoirs. L'avenir de l'humanité passe donc par la terraformation de planètes. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, les candidats sont très rares. En fait l'humanité n'en a rencontré que deux. La premiere est habitée par une espèce intelligente mais n'ayant pas encore découvert l'espace et la seconde était celle d'une autre espèce qui c'est éteinte lors de notre 18ième siècle. Cette seconde planète est donc le meilleur candidat malgré le fait qu'elle regorge de trésors archéologiques.

Mais ces peuples extraterrestres ne sont pas les seuls que l'humanité ai "rencontre". Au dessus de tout les autres se trouve un mystérieux peuple qu'on a appelé "Les Bâtisseurs de monuments". On retrouve leurs constructions/artefacts un peu partout dans la partie explorée de l'univers même si on n'a jamais compris leur utilité ni rencontré en chair et en os le peuple en question.

Mais alors qu'il ne reste plus que 6 mois avant de devoir évacuer la planète avant le début de la terraformation, les archéologues présent font une découverte énorme : pour la première fois, sur un bas relief, on a la preuve que le peuple qui c'est éteint et les Bâtisseurs étaient en contact. Mais pourquoi? Comment? on n'en sait rien car tout est écrit dans une langue qu'on n'a pas encore déchiffré.
C'est dans les ruines d'un temple très prometteur que les archéologues espèrent trouver leur pierre de rosette qui leur permettraient d'enfin lire le langage en question et comprendre cette énigme. Mais le temps presse, ils vont devoir fouiller jusque dans les toutes dernières minutes et mettre leur vie en jeu pour essayer de récupérer le maximum de données avant qu'elles ne soient détruites à jamais ...

Évidemment pour moi qui ai lu l'autre série de l'auteur (les Alex Benedict, dont seul un tome est traduit : Seeker), il est impossible de lire celle ci après sans faire des comparaisons tellement les sujets sont proche. En fait les ressemblances sont surtout dans un des personnages principaux de ce livre qui est très proche de celui des Alex Benedict (même boulot, même rôle dans les enquêtes, même type de caractère curieux et passionné), et bien sur dans le fait que les deux parlent d'archéologie.
Les différentes sont le fait qu'on est ici sur de l'archéologie extraterrestre alors que les Alex Benedict ne parlent que du peuple humain, et le fait que ces derniers sont bien plus basé sur l'aventure et l'enquête et moins sur l'archéologie telle qu'on l'a connait actuellement (ce qui est le cas ici).

Une grosse partie de ce roman suis donc des archéologues identiques à ceux de notre présent. Leur boulot est donc de fouiller des ruines, dans l'eau et la poussière, de cataloguer les découvertes, de les nettoyer et les analyser. Le fait de suivre le chef de fouille et la pilote de l'opération nous permet d'avoir une vue d'ensemble sur les différents autres scientifiques qui nous donnent au fur et à mesure des découvertes (ou pas) leur avis sur la situation et nous expliquent les avancées.

Le sujet de fond est vraiment passionnant, on a envie de savoir qui étaient les Bâtisseurs, leur rôle ou pas dans l'extinction de l'autre peuple, pourquoi ils ont construit une ville en pierre sur leur lune ... Plein de mystères fascinants qui nous poussent à avancer ce livre à vitesse grand V. Vous l'aurez compris ce livre m'a vraiment plu sur ce point. J'adore les énigmes de ce genre, voir les choses avancer et ici c'est totalement le cas. J'avoue qu'à certains moment il était difficile de s'arrêter et que j'ai pas mal lu sur mes heures de sommeil pour l'avancer.

Bien sur la contrepartie c'est que suivant des scientifiques on est loin des personnages jeunes et héroïques qu'on trouve souvent dans les livres de Science-fiction. Mais d'un autre coté ça les rend humains ce qui n'est pas pour me déplaire. Et aussi le fait qu'en archéologie les découvertes ne sont pas rapide, du coup le rythme du livre est à leur image, assez lent.
En fait l’enquête du livre s’étale sur des années et il y a souvent des ellipses temporelles lors des passages ou on ne fait qu'attendre des résultats ou une avancée quelconque.

Après c'est un livre qui reste dans le champ du plausible (sauf peut être la toute fin pour laquelle j’émets quelques doutes, mais n'étant pas scientifique ça reste une réaction instinctive, pas calculée, je ne peux pas dire si ça respecte bien les lois de la physique ou pas), donc ne vous attendez pas à trouver des grandes découvertes qui changent tout à l'humanité ou autre, non. La on reste sur ce qu'il c'est passé lors de la rencontre de ces deux peuples et les conséquences. A la fin il reste d'ailleurs pas mal de découvertes à faire car si on ouvre tout un pan de nouveauté il faudra surement pas mal de temps avant de toutes les explorer pour voir ce qu'elles peuvent nous apporter.

Au final malgré quelques longueurs du au sujet du livre, j'ai vraiment bien apprécié le coté mystère et découvertes de ce livre. Une lecture vraiment passionnante à certains moment qui m'a bien plu.

16.5/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire