samedi 9 juin 2018

Codex Aléra, tome 5 : La furie du Princeps de Jim Butcher






Année de sortie : 2017 (2008 en VO)
Titre originel : Princeps' Fury
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages : 576
Genre : Fantasy





Mon avis :

Encore un tome que j'ai dévoré dans cette série, c'était vraiment toujours aussi sympa !

Suite aux événements du tome précédent, Tavi raccompagne les Canins chez eux de l'autre coté de l’océan. Mais la situations sur place vraiment bien plus difficile que prévue et il va devoir prendre une décision qu'il n'aurait jamais imaginé.
Sur Alera pendant qu'il est parti tout aussi se dégrade, les humains vont devoir faire la paix avec les hommes de glaces et c'est Isana qu'ils envoient pour calmer les choses pendant que le premier duc essaye de contenir l'invasion Vorde en y mettant tout ses pouvoirs ...

Si vous avez lu les 4 tomes précédents vous connaissez la recette. Sinon sachez qu'on est ici sur une série de High fantasy très fun qui mélange vraiment bien aventure, politique, guerre, romance et magie, le tout saupoudré d'une touche d'humour bienvenue. Le tout écrit (ou traduit ...) avec un style vraiment très fluide qui me permet à chaque fois de dévorer les 600 pages grand format en 2 jours.
La traduction française c'est faite en deux temps. Bragelonne avait traduit les 4 premiers jusqu'en 2012 et après ils ont arrêté. Mais heureusement ils ont décidé l'an dernier de reprendre et de terminer cette série, pour mon plus grand plaisir. C'est donc en 2017 qu'est sorti ce tome et le dernier est maintenant sorti également.

Je dois dire que ce tome est particulièrement bien réussi. Toutes les sous intrigues qu'il développe ont su m’intéresser et du coup je l'ai lu quasiment d'une traite, sans temps mort.

D'un coté donc nous continuons à voir l’interaction de Tavi et de la légion face aux Canins, leur relations sont toujours sur le fil même si ceux qui ont combattus en Alera leur font confiance.
Une fois sur place après un voyage mouvementé on met un peu de temps avant de découvrir une vision globale de la situation de l'autre coté de l'ocean. Et quelle découverte ! Impressionnant.
Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est d'en découvrir plus que les Canins, notamment leur système de clans/familles et de castes. On en avait déjà eu un aperçu avant bien sur, mais uniquement du point de vue de la guerre pas des civils ce qui change pas mal de choses.

Un autre point qui concerne plus globalement l'ensemble du livre qui m'a vraiment intéressé a été de voir l'évolution des Vordes. C'était vraiment passionnant de les voir s'adapter à leur ennemi pour les combattre avec les meilleurs armes. Décidément cet ennemi ne cessera pas de me surprendre aussi. J'ai hâte de voir la confrontation finale dans le prochain tome, ça c'est sur.

Du coté de la politique interne on a aussi pas mal de changements, la situation évolue. On découvre le meilleur ami du père de Tavi, le père de Maximus. Ce qui nous permet d'éclairer finalement ce qu'il c'est vraiment passé au niveau politique à l'époque de la naissance des jeunes. Et j'ai trouvé ça très intelligent, parce qu'en fait on s'aperçoit que tout ce qu'on imaginait est peut être bien plus fluide que l'image qu'on en avait, notamment au niveau d'Aquitaine et de sa femme.

Au final un tome tout aussi fun et même plus intéressant pour moi que le précédent, j'ai vraiment été prise dedans et j'ai hâte de lire la suite.
Sur l'ensemble pour l'instant je ne dirais pas que cette série est un pur chef d’œuvre, non, car elle reste hyper classique dans certains de ses thèmes (sauf pour les Vordes, bien sur), mais je prend tout de même à chaque fois un plaisir fou à lire chacun des tomes et je suis surprise de l'apprécier autant.

16.5/20
Mes avis sur les tomes précédents : tome 2 : Les Furies de l'Academ, tome 3 : La Furie du Curseur,tome 4 : La Furie du Capitaine,

Aucun commentaire:

Publier un commentaire