jeudi 28 juin 2018

Un éclat de givre de Estelle Faye






Année de sortie : 2017
Éditeur : Folio SF
Nombre de pages : 336
Genre : Science-Fiction, post-apocalyptique




Mon avis :

Un livre qui m'a bien plu de par son ambiance à la fois originale et mélancolique et son personnage principal, et ce malgré quelques cotés un peu trop bizarres et pas très crédible pour moi.

L'histoire se passe dans un Paris post-apocalyptique, un peu fou-fou et exubérant. Nous suivons Chet. Celui ci est chanteur travesti de Jazz la nuit et il règle les problèmes de ses clients le jour, car malheureusement ça fait longtemps que la musique ne paye plus son homme. Il se retrouve donc à devoir partir à la recherche d'un trafiquant de drogue qui a disparu dans le pire lieux de la capitale : l'Enfer, un lieu que Chet a bien connu et qui lui donne encore des cauchemars ...

Ce livre est bourré de références, de la culture actuelle à la littérature classique jusqu'aux mythes, et pas mal qui m'ont d'ailleurs totalement échappé sur le coup. C'est aussi un livre qui sera aussi surement mieux apprécié par les personnes connaissant bien Paris car les descriptions de la ville sont nombreuses et m'ont des fois un peu perdu (ne connaissant quasiment pas les lieux).
L'auteur a vraiment le don de nous mettre dans l'ambiance. Cette ville qu'elle décrit nous parait tellement vivante, tellement bruyante et diverse.

Une grande réussite du livre a été pour moi le personnage de Chet. J'ai bien aimé ce grand romantique bisexuel désabusé, si plein d'amour mais si seul. Son coté artistique déjà était charmant, et même si je suis loin d'être une référence en Jazz j'ai tout de même reconnu pas mal des artistes citées à ce niveau la. Ensuite c'est un personnage complexe, à la fois fort et fragile et je l'ai tout simplement tout de suite apprécié. D'ailleurs il éclipse vraiment tout les autres personnages qui ne font que passer brièvement dans sa lumière avant de retomber dans l'obscurité.

Je dois dire que j'ai vraiment été charmée par la première partie, certes pour un livre de cette taille l'intrigue n'avance pas énormément sur ces passages la, mais finalement le coté découverte et fascination de l'univers était plus fort que tout. En comparaison la seconde partie du récit, beaucoup plus centrée sur l'avancement de l'histoire était à mon sens un peu plus plat.

En effet l'intrigue est pour moi la partie la plus faible du récit. Non seulement elle est hyper classique pour du post apocalyptique, ça fleure bon les récits pulp des années 70, mais en plus elle n'était pour moi pas vraiment crédible, même en se mettant dans l'univers qui était un peu extravagant. Sans parler du fait qu'il n'y a quasiment aucun retournement de situation, on va simplement en ligne droite du début à la fin et ce qui n'apporte guère de surprises.

Au final tout est dit, malgré une intrigue un peu bateau l'ambiance parisienne post-apocalyptique et le personnage principal éclatant donnent du relief à ce livre et font bien remonter la note que j'aurais mis sans.

16/20


D'autres avis sur ce livre : Chut, maman lit, Ptitelfe, Mariejuliet, Blackwolf ...
Si vous voulez en savoir plus sur les références de ce livre vous pouvez aller lire la critique de Erik35 sur Babelio.

Livre lu dans le cadre du challenge S4F3 Saison 4 :

https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

6 commentaires:

  1. Je suis complètement d'accord avec toi, le personnage de Chet c'est ce qui porte ce livre post-apo <3
    Merci pour le lien ;)

    RépondreSupprimer
  2. Il me fait très envie depuis longtemps celui-là !

    RépondreSupprimer
  3. cela fait un moment que je l'ai dans ma PAL, il faut que je le lise!

    RépondreSupprimer