mercredi 11 octobre 2017

Sirantha Jax, book 6: Endgame de Ann Aguirre






Année de sortie : 2012
Éditeur : Ace
Nombre de pages : 337
Genre : Science-fiction





Mon avis : 

Un dernier tome tout à fait à la hauteur de la série, il nous en fait voir de toutes les couleurs. J'ai vraiment bien apprécié ma lecture.

Décidément, cette série ne fait vraiment rien comme les autres. Ce final est très fort, mais finalement très peu centré sur l'histoire de Sirantha Jax elle même. Le tome précédent déjà m'avait bien surprise, en proposant une histoire en trois partie distinctes. Et ici aussi, je ne m'attendais pas du tout à ça.
Non pas que je n'attendais pas ce tome sur ce peuple, au contraire je l'attendais quasiment depuis qu'on nous les avait introduit, mais je ne m'attendais pas à ce que ça prenne une part si importante, reléguant quasiment l'histoire du personnage principal a faire figuration.

Sirantha a fait des erreurs dans sa vie, et celle qui concerne Loras est dans doute une des plus grosses. Elle a du l'abandonner à son sors terrible, lui totalement sans défense. Elle c'est donc juré de le sauver et tente depuis quelques tomes déjà de trouver un remède à la situation de son peuple.
Pour ceux qui ne connaissent pas la série nous parlons ici d'un peuple réduit à l'esclavage à cause d'une substance chimique qui modifie la chimie de leur cerveau les rendant doux comme des moutons et incapable de dire non. Du coup certains humains en ont profité et sous prétexte de les protéger les exploite.

L'histoire de ce tome commence donc quand enfin elle découvre un moyen médical de leur rendre leur dignité. Mais tous les moyens légaux qu'elle tente pour essayer de rendre le remède utilisable par qui le souhaiterait échouent les uns à la suite des autres.
Le premier à avoir testé le remède est bien entendu Loras, et pendant que Sirantha se perdait dans les couloirs de l'administration humaine il a pris les choses en mains. Du coup quand Sirantha se rend compte que rien ne marchera, ils décident de passer à l’offensive et de déclencher une révolution.
Il s'agira à la fois de réussir à diffuser le précieux remède mais aussi de faire en sorte que le gouvernement actuel ne devienne pas répressif et ne massacre pas la population sans défense avant que tous ai pu retrouver leur vie ...

L'histoire est définitivement assez dure, et les victimes seront nombreuses. On n'est pas loin de la guérilla au niveau de l'action, Sirantha fait parti des rebelles mais en même temps elle est aussi humaine et donc assez mal vu par certaines personnes. On est loin de l'espace aseptisé des tomes précédents et de la menace extraterrestre dans ses grands vaisseaux ici, mais dans le coté sombre et sans pudeur de la guerre dans la boue et la misère et sur le long terme. J'aime l'idée d'une série capable de nous faire voir ces deux cotés si différents.

Je sais que certaines personnes n'ont pas aimé la façon dont évoluait le personnage de Sirantha et notamment sa relation avec Vel, cet extraterrestre insecte qui a fini par faire parti de sa famille au même titre que March. Mais personnellement j'ai beaucoup aimé, cela montre l'ouverture d'esprit du personnage qui est capable de voir au delà juste du physique pour voir la beauté de la personnalité ou de l'être qu'il y a derrière. C'est une autre forme de relation et je l'accepte totalement.

Au final les relations de Sirantha et ce qu'elle va faire de sa vie après ne sont quasiment pas précisé à la fin, on fini vraiment sur l'histoire de Loras et de la façon dont Sirantha a réussi à tenir sa parole et à faire l'impossible. Et c'est la ma surprise, ce tome fait très final au vu de la bataille mais j'aurais peut être préféré en savoir plus et donner un vrai final au personnage dont la série porte le nom. Ce n'est pas non plus totalement laissé dans le flou mais j'ai trouvé ça hyper court, comme si ce n'était pas important. C'est vrai qu'on pourrait saluer le prouesse de ne pas finir de façon cliché et romantique ou autre, ce qui plaira aux personnes qui n'aiment pas ce genre la mais personnellement j'ai trouvé ça un peu abrupt.
Du coup je me demande si ce tome était vraiment destiné à être le dernier à la base, peut être pas.

Un dernier tome puissant et important dans l'histoire de ce monde qui m'a bien plu malgré ma surprise de voir que l'histoire de Sirantha finissait un peu brusquement et sans trop de détails. J'ai malgré tout vraiment apprécié ma lecture et j'en aurais volontiers lu plus, du coup je sens que le spin off sur Dred ne va pas tarder à me tomber dans les mains !

16.5/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire